Histoire des fantomes et des démons: qui se sont montrés parmi les hommes, ou, Choix d'anecdotes et de contes ...

Couverture
Locard et Davi, 1819 - 241 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 27 - ... à manger; on ne sait pas si son fils lui en donna ou non ; mais on trouva le lendemain celui-ci mort dans son lit. Le même jour, cinq ou six personnes tombèrent subitement malades, dans le village, et moururent l'une après l'autre, peu de jours après.
Page 38 - Hocque, qui était un homme des plus forts et des plus robustes, était mort en un instant dans des convulsions étranges, et se tourmentant comme un possédé, sans vouloir entendre parler de Dieu, ni de confession.
Page 31 - Ces religieux voyaient, de leurs fenêtres, le palais de Vauvert, bâti par le roi Robert, abandonné par ses successeurs et dont on pouvait faire un monastère commode et agréable par la proximité de Paris. Le hasard voulut que des esprits ou revenants s'avisèrent de s'emparer de ce vieux château.
Page 82 - Effectivement, je crois que ce pourrait bien être des diables Comme nous avions déjà fait! cinq ou six pas du côté de la Savonnerie, et que nous étions, par conséquent , plus proches du spectacle, je commençai à entrevoir quelque chose; et ce qui m'en parut, fut une longue procession de fantômes noirs , qui me donna d'abord plus d'émotion qu'elle n'en avait donnée à M.
Page 27 - Trois jours après avoir été enterré, il apparut la nuit à son fils, et lui demanda à manger ; celui-ci lui en ayant servi, il mangea et disparut. Le lendemain le fils raconta à ses voisins ce qui était arrivé.
Page 32 - Le hasard voulut que des esprits ou revenants s'avisèrent de s'emparer de ce vieux château. On y entendait des hurlements affreux. On y voyait des spectres traînant des chaînes et entre autres, un monstre vert avec une grande barbe blanche moitié homme et moitié serpent, armé d'une grosse massue et qui semblait toujours prêt à s'élancer la nuit sur les passants.
Page 36 - Bras-de-Fer qu'il fût condamné et emprisonné, ni que c'était lui, Hocque, qui avait posé le sort. Cette lettre écrite, Hocque s'endormit. — Mais à son réveil , les fumées du vin étant dissipées, et réfléchissant sur ce qu'il avait fait, il poussa des cris et des hurlements épouvantables , se plaignant que Béatrix l'avait trompé, et qu'il serait cause de sa mort.
Page 81 - Tout cela se passa, comme vous vous pouvez imaginer, en même temps et en moins de rien. M. de Turenne, qui avait une petite épée à son côté, l'avait aussi tirée, et après avoir...
Page 80 - ... j'allai joindre de l'autre côté M. de Turenne, que je trouvai regardant fixement quelque chose que je ne voyais point. Je lui demandai ce qu'il regardait, et il me répondit, en me poussant du bras et assez bas : "Je vous le dirai, mais il ne faut pas épouvanter ces femmes," qui, dans la vérité, hurlaient plutôt qu'elles ne criaient.
Page 97 - ... en bataille, marchant en bon ordre, ou se tenant sous les armes, ou campées sous des pavillons superbes; tantôt sur des navires aériens d'une structure admirable, dont la flotte volante voguait au gré des...

Informations bibliographiques