Le Robinson suisse, ou Journal d'un père de famille naufragé avec ses enfans, par mme de Montolieu, Volume 2

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 95 - Son encolure est très-fine, son poitrail large et carré, son dos long, l'épine du dos concave et raboteuse, la coupe effilée, le sabot semblable à celui de l'âne, la crinière courte et épaisse, la mâchoire garnie de trente-quatre dents, la queue longue de deux pieds, ressemblant exactement à une queue de vache, les épaules étroites, peu charnues; il a une extrême souplesse dans tous ses membres et ses monvemens.
Page 23 - Ses feuilles , toujours terminales , ont jusqu'à dix pieds de long; elles sont ailées , et leur pétiole est garni d'épines longues et aiguës. Ces pétioles subsistent , et rendent les approches du tronc impossibles. Les fruits sont de la grosseur d'un œuf de pigeon , de couleur jaune et velus. Dans le brou , qu'on appelle caire , est une substance jaune et onctueuse , que les singes , les vaches et autres animaux mangent. On en...
Page 28 - J'eus de la peine à la consoler, en lui disant que le buffle remplacerait du courage. Les Malabares en ont fait une idole, et lui rendent une espèce de culte. Un camail de plumes larges, d'un blanc éblouissant, dont la tige a le noir brillant du jais, couvre...
Page 96 - ... troupes sont communément de vingt ou trente , et quelquefois de cent ; chacune a son chef qui veille à sa sûreté, la conduit, et donne , dans le danger, le signal de la fuite. Ce signal d'alarme consiste à sauter trois fois en rond autour de l'objet qui inspire des craintes. Si le...
Page 8 - Peu de temps après la castration , on leur passe un anneau de fer dans les narines ; mais la force et la férocité du buffle exigent beaucoup d'art pour parvenir à lui passer cet anneau. Après l'avoir fait tomber au moyen d'une corde que l'on entrelace dans ses jambes, les hommes destinés à cela se jettent sur lui pour lui lier les quatre pieds ensemble , et lui passent dans les narines l'anneau de fer ; ils lui délient ensuite les pieds et l'abandonnent à lui-même.
Page 24 - ... Dans le brou , qu'on appelle caire , est une substance jaune et onctueuse , que les singes , les vaches et autres animaux mangent. On en tire , après l'avoir laissé macérer quelque temps , une huile par expression , dont on se sert pour l'apprêt des alimens , pour l'usage de la médecine et pouf brûler.
Page 95 - ... trente-quatre dents, la queue longue de deux pieds, ressemblant exactement à une queue de vache , les épaules étroites, peu charnues; il a une extrême souplesse dans tous ses membres et ses mouvemens. La couleur dominante de son poil est le brun jaunâtre, un jaune roux couvre le devant de la tête et l'intérieur des jambes; la crinière et la queue sont noires. Il a tout le long du dos une bande d'un brun foncé, qui s'élargit au défaut des reins et se rétrécit beaucoup vers la queue....
Page 27 - ... très-vifs , de l'effronterie dans le regard et dans les attitudes , répandent sur sa physionomie l'apparence de la fierté et du courage. Les Malabares en ont fait une idole, et lui rendent un culte. La vénération des Gentils pour cet...
Page 27 - ... déniché un aigle du Malabar (i); je l'admirai comme il le méritait. ( i ) L'aigle du Malabar ou des grandes Indes est petit ; il n'est pas plus gros qu'un fort pigeon; mais dans sa petite taille il réunit l'élégance des formes à la beauté du plumage; ses yeux pleins de feu, ses mouvemens vifs, de l'effronterie dans le regard et dans les attitudes, répandent sur sa physionomie toute l'apparence de la fierté et Sa rencontre passe pour être de bon augure; et comme cette espèce d'aigle...

Informations bibliographiques