Bulletin du bibliophile et du bibliothécaire

Couverture
Librairie Giraud-Badin., 1868
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 208 - Amphion ne doit pas l'avoir découragé. Je ne sais si je me trompe, mais il me semble que dans sa Pandore il y a bien des morceaux qui vont à l'oreille et à l'âme.
Page 205 - De la grandeur des Romains et de leur décadence avec la dissertation sur la politique des Romains dans la religion, le dialogue de Sylla, d'Eucrate et Lysimaque, l'essai sur le goût et des lettres, suivi des réflexions sur les divers génies du peuple romain dans les différents temps de la République, par Saint-Evremond.
Page 500 - A. p'ropos de l'Académie, écrivait-il à son confrère le président, il ya six mois qu'on délibère sur l'orthographe, car la volonté de la Compagnie est de renoncer, dans la nouvelle édition de son Dictionnaire, à l'orthographe suivie dans les éditions précédentes, la première et la deuxième; mais le moyen de parvenir à quelque espèce d'uniformité?
Page 202 - ... qui vont n'être plus. Il n'ya rien qui puisse effacer l'horreur du passage , que la persuasion d'une autre vie attendue avec confiance , dans une assiette à tout espérer et à ne rien craindre. Du reste , il faut aller insensiblement où tant d'honnêtes gens sont allés devant nous et où nous serons suivis de tant d'autres.
Page 126 - LES voix DE PARIS. Essai d'une histoire littéraire et musicale des cris populaires de la capitale, depuis le moyen âge jusqu'à nos jours, précédé de considérations sur l'origine et le caractère du cri en général et suivi de : les Cris de Paris, grande symphonie humoristique, vocale et instrumentale.
Page 447 - Françoys, par la grâce de Dieu roy de France, à nostre amé et féal conseiller et trésorier de nostre espargne maistre Jehan Duval, salut et dilection. Nous voulons et vous mandons que des deniers de nostre espargne, vous paiez, baillez et délivrez comptant à nostre cher et bien amé...
Page 337 - Le peuple est souverain seigneur de sa langue., et la tient comme un fief de franc aleu, et n'en doit recognoissance à aulcun seigneur.
Page 203 - Au point de vue littéraire, il a nui à Saint-Évremond qu'il en fût ainsi. Il écrit avec délicatesse, souvent avec recherche et manière, toujours avec esprit; mais il ne grave rien, il ne creuse pas, il n'enfonce pas. La mémoire n'emporte aucun de ses traits en le quittant.
Page 203 - Je puis dire de moi une chose assez extraordinaire, et assez vraie; c'est que je n'ai presque jamais senti, en moi-même, ce combat intérieur de la passion et de la raison. La passion ne s'opposait point à ce que j'avais résolu de faire par devoir; et la raison consentait volontiers à ce que j'avais envie de faire par un sentiment de plaisir.
Page 234 - Histoire générale des cérémonies, mœurs et coutumes religieuses de tous les peuples du monde représentées en 243 figures dessinées de la main de Bernard Picard, avec des explications historiques par M.

Informations bibliographiques