Karl Landsteiner: l'homme des groupes sanguins

Couverture
L'Harmattan, 2011 - 186 pages
La découverte des groupes sanguins est à l'origine du prodigieux essor de la transfusion sanguine. Karl Landsteiner (1868-1943) eut un rôle fondamental dans cette avancée. On lui doit la découverte du principal groupe sanguin, le groupe ABO, en 1900-1901, mais aussi des facteurs M et N du groupe MNSs, et du groupe P en 1927. Enfin, il contribue avec Philip Levine et Alexander Wiener à la découverte du groupe Rhésus (1937-1940). Mais son oeuvre scientifique, immense, ne se limite pas aux groupes sanguins humains. Ses recherches ont aussi porté sur les groupes sanguins des primates, les mécanismes immunologiques de production des anticorps, la bactériologie, avec des études sur la syphilis et les rickettsies, la virologie, avec d'importants travaux, menés en collaboration avec l'Institut Pasteur de Paris, sur la transmission du virus de la poliomyélite (1908-1913). En 1930, Landsteiner est lauréat du prix Nobel de Physiologie ou Médecine pour sa découverte des groupes sanguins chez l'homme. Né à Baden, près de Vienne, enfant unique d'une famille juive, Landsteiner a une jeunesse viennoise. Il est Docteur en Médecine de l'université de Vienne en 1891, assistant dans les instituts d'hygiène puis d'anatomopathologie de la faculté de médecine et, en 1908, chef du service d'anatomopathologie ("prosecteur") d'un hôpital viennois. Il se marie en 1916 ; son fils, qui restera enfant unique, naît en 1917. Chassé par la misère de l'après-guerre et l'effondrement de l'Empire austro-hongrois, Landsteiner quitte Vienne, avec sa famille, pour La Haye en 1919, puis pour New York en 1923, où il prend la direction d'un laboratoire de recherche à l'Institut Rockefeller. Il y travaille jusqu'à sa retraite officielle en 1939, et même jusqu'à sa mort.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Informations bibliographiques