Iran, les rives du sang

Couverture
Editions du Seuil - 301 pages

Iran, les rives du sang. Une vieille femme est morte mystérieusement à Téhéran. Depuis Paris où elle est réfugiée, sa fille guide l'enquête d'un policier à travers les venelles d'une société que la dictature religieuse a rendu folle. Entre tant de personnages taraudés par la peur et la douleur, en quête d'espoir et de liberté, on n'oubliera pas la figure de la doctoresse Narguesse qui lit dans le ventre des femmes les convulsions du monde.

Roman inspiré, roman de combat soulevé par le souffle de la révolte, ce livre va bien au-delà du témoignage.

Écrit en français par une Iranienne, ce livre chargé de fureur etde dérision nous entraîne au cœur de l'Iran contemporain.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Iran, les rives du sang

Avis d'utilisateur  - caillou67 - Babelio

Iran, années 90. Une vielle dame meurt chez elle dans d'étranges circonstances. Sa fille, Fari, alors exilée à Paris depuis la révolution de 1989 veut savoir la vérité. Elle fait parvenir à Tadjik ... Consulter l'avis complet

Les confidences du vagin

Avis d'utilisateur  - Darius - CritiquesLibres.com

Rédigée en français par une Iranienne, docteur en archéologie, c'est la chronique la plus féministe, la plus noire que j'ai jamais lue. Des vies de femmes dans un enfer d'hommes… A sa lecture, on n ... Consulter l'avis complet

Autres éditions - Tout afficher

À propos de l'auteur (2010)

Fariba Hachtroudi est iranienne mais écrit en français. Elle a publié au Seuil en 2000, Iran, les rives du sang, un roman à la fois tragique et plein de verve, en 1991, L'Exilée (sous le pseudonyme d'Hélène Kafi) chez Payot qui racontait son voyage clande

Informations bibliographiques