Journal encyclopédique ou universel, Volume 4

Couverture
1756
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 24 - Se qui ne fit plus , du peuple romain , qu'une efpece de monftre à plufieurs têtes ; dans la corruption introduite par le luxe de l'Afie ; dans les profcriptions de Sylla , qui avilirent l'efprit de la nation , & la...
Page 24 - Romains se trouvèrent de souffrir des maîtres lorsque leur liberté leur fut devenue à charge; dans l'obligation où ils furent de changer de maximes en changeant de gouvernement ; dans...
Page 22 - ... décadence des Romains , qui parut en 1734. Les Empires, ainfi que les hommes, doivent croître, dépérir, & s'éteindre: mais cette révolution néceflaire a fouvent des caufes cachées que la nuit des tems nous dérobe , & que le myftere ou leur petitefle apparente a même quelquefois voilées aux yeux des contemporains ; rien ne reflembleplusfurce point à l'Hiftoire moderne que l'Hiftoire ancienne.
Page 23 - C'eft fous ce point de vue qu'il faut envifager l'ouvrage de M. de Montefquieu. Il trouve les caufes de la grandeur des Romains dans l'amour de la liberté...
Page 27 - Ibit durable (a}3 qu'il fe confomme peu par l'ufage , & que fans fe 'détruire il foit capable de beaucoup de divifions. On choifit un métal précieux pour que le figne puiffe aifément fe tranfporter. Un métal eft^ très-propre à être une mefure...
Page 24 - ... à plufieurs têtes ; dans la corruption introduite par le luxe de l'Afie , dans les profcriptions de Sylla , qui avilirent l'efprit de la nation , & la préparèrent à l'efclavage ; dans la...
Page 25 - Tibère jufqu'à Nerva, & depuis Commode jufqu'à Conftantin ', enfin , dans la tranflation & le partage de l'Empire , qui périt d'abord en Occident par la...
Page 24 - Bofcavoen, répondit l'Anglois.Je le connois, il eft de mes amis; à quoi l'Anglois répartit, & vous, Mr. votre nom? Hocquart. Le tems de prononcer ces paroles, eft le feul intervale qu'il y eut entre le mot de paix & la bordée tirée , qui nous a déclaré la guerre. Nous étions alors à la demi-portée du piftolet, les canons de l'ennemi étoient chargés à deux boulets & mitrailles de toutes efpéces. L'Ouvrage finit par cette réflexion : Tels font les faits ; l'Angleterre n'en peut défavouer...
Page 86 - La ( li fcorde , allumant les flambeaux: de la guerre , Signala fes fureurs en ravageant la terre ; Enfin l'impiété défiant tous les Dieux , Leva contre leur foudre un front audacieux. Ah ! fuyons , dit l'Amour, ces lieux où ma rivale Exerce fur les...
Page 23 - ... jamais de la république; dans le principe où ils furent toujours de ne faire jamais la paix qu'après des victoires; dans l'honneur du triomphe...

Informations bibliographiques