Images de page
PDF
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

& les plantes qui peuvent leur nuire, ou donner une mauvaise qualité à leur Miel. De ce nombre sont les Oignons, l'Ail, la Ciboule, les Poireaux, la Ciguë, la Rhuë, la Jusquiame, qui font un mauvais Miel ; le Sureau, l'Orme, le Tilleul, le Tithimale leur donnent la dyssenterie ; l'Ellebore , le Buis, l'Arboisier, l'If, le Cornouiller, selon quelques Auteurs, les incommodent & nuisent à leur provisions. - · A l'égard de la position des Ruches, relativement à chaque canton, je pense qu'on peut en distinguer de trois sortes, qui donneront trois produits différents. Les Plainés de bleds, les Prairies, les petits Ruisseaux forment ce que j'appellerai la moyenne & la médiocre position. L'abondance des Bleds & des Prés, la proximité des Bois, des grands Friches & des petits Ruilseaux, forment la bonne position. Le voisinage des Avoines, des Prairies, des Sarasins, des Bois, des grands Friches & des Montagnes couvertes d'herbes odoriférentes, l'éloignement des Étangs & des Riviéres, forment l'excellente position. Celle-ci rapportera deux fois plus que la premiére, & elle · doublera sur la seconde. s

« PrécédentContinuer »