Des rapports de l'homme avec le démon: essai historique et philosophique, Volume 1

Couverture
Gaume frères et J. Duprey, 1863
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 281 - L'Europe, au contraire, disait que le Sage viendrait de l'Orient. » Volney a dit : « Les traditions sacrées et mythologiques des temps antérieurs avaient répandu dans toute l'Asie la croyance d'un grand médiateur qui devait venir, d'un juge final, d'un sauveur futur, roi, Dieu, conquérant et législateur, qui ramènerait l'âge d'or sur la terre, et délivrerait les hommes de l'empire du mal.
Page 379 - ... sont absolument les mêmes. Qu'on fasse venir devant vos tribunaux un homme qui soit reconnu pour possédé du démon ; qu'un chrétien quel qu'il soit , n'importe , commande à cet esprit de parler. Il avouera et qu'il est véritablement démon, et qu'ailleurs il se dit faussement dieu. Qu'on amène également quelqu'un de ceux qu'on croit agités par un dieu ; qui, en respirant avec force sur les autels, aient reçu la divinité avec la vapeur , qui parlent avec effort et comme hors d'haleine...
Page 44 - ces vérités sacrées! ouvre ton âme à l'intelligence, et, marchant dans la > voie droite, contemple le roi du monde! Il est un, il est de lui-même; » de lui seul tous les êtres sont nés; il est en eux et au-dessus d'eux, il » a les yeux sur tous les mortels, et aucun des mortels ne le voit (i).
Page 297 - Je fais mon dernier effort pour ramener ce qu'il ya de divin en moi , à ce qu'il ya de divin dans tout l'Univers...
Page 107 - ... allégoriquement d'une défense de l'idolâtrie , dont il ne s'agit point en cet endroit, où il est seulement question de pratiques superstitieuses qui peuvent subsister avec la croyance de l'unité et de la spiritualité de Dieu.
Page 293 - ... dans cette accusation Ce mal contagieux n'a pas seulement infecté les villes, il a gagné les villages et les campagnes. Je crois pourtant que l'on y peut remédier et qu'il peut être arrêté. Ce qu'il ya de certain, c'est que les temples qui...
Page 293 - ... accusation. Ce mal contagieux n'a pas seulement infecté les villes , il a gagné les villages et les campagnes. Je crois pourtant que l'on y peut remédier, et qu'il peut être arrêté. Ce qu'il ya de certain , c'est que les temples , qui étaient presque déserts, sont fréquentés: et que les sacrifices , longtemps négligés , recommencent; on vend partout des victimes, qui trouvaient auparavant peu d'acheteurs. De là on peut juger combien de gens peuvent être ramenés de leur égarement...
Page 524 - Huius pestis initia talia perferuntur: nam dum novitius in ea quisquam recipitur et perditorum primitus scholas intrat, apparet ei species quedam rane, quam bufonem consueverunt aliqui nominare.
Page 147 - Il est bien difficile de savoir au juste ce qu'il ya de vrai dans tout cela , et quand on le saurait , il n'en serait pas plus aisé de convaincre les autres. Il est même inutile d'entreprendre de prouver à de certains esprits fortement prévenus contre ces sortes de choses...
Page 568 - C'est une impiété, dit le docte Gerson, et une erreur directement " contraire aux saintes Lettres, que de nier que les démons soient auteurs " de plusieurs effets surprenants. Ceux qui regardent ce qu'on en dit " comme une fable, mériteraient une sévère correction..

Informations bibliographiques