Mémoires du prince de Talleyrand, Volume 1

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 420 - Ah ! ne nous formons point ces indignes obstacles : L'honneur parle, il suffit : ce sont là nos oracles. Les dieux sont de nos jours les maîtres souverains ; Mais, seigneur, notre gloire est dans nos propres mains.
Page 250 - Flèche, député à l'assemblée législative, puis à la convention où il vota la mort du roi...
Page 360 - Je proteste et déclare que mon décret du 19 mars, par « lequel j'abdique la couronne en faveur de mon fils, est un ••( acte auquel j'ai été forcé pour prévenir de plus grands « malheurs et l'effusion du sang de mes sujets bien aimés.
Page 198 - Lorsque j'éloigne de ma personne un prince de mon sang, mon Parlement doit croire que j'ai de fortes raisons. J'ai puni deux magistrats dont j'ai dû être mécontent.
Page 421 - Vois l'empire romain tombant de toutes parts, Ce grand corps déchiré, dont les membres épars Languissent dispersés sans honneur et sans vie : Sur ces' débris du monde élevons l'Arabie.
Page 76 - L'ordre sera régi, quant au spirituel et au temporel , par les mêmes statuts qui étaient en vigueur lorsque les chevaliers sont sortis de l'île...
Page 421 - Les mortels sont égaux ; ce n'est point la naissance , C'est la seule vertu qui fait leur différence.
Page 396 - Tous ces crimes d'État qu'on fait pour la couronne. Le ciel nous en absout alors qu'il nous la donne, Et dans le sacré rang où sa faveur l'a mis Le passé devient juste et l'avenir permis.
Page 445 - Sa Majesté l'empereur de toutes les Russies, d'après les révolutions et changements qui agitent l'empire ottoman, et qui ne laissent aucune possibilité de donner, et, par conséquent, aucune espérance d'obtenir des garanties suffisantes pour les personnes et les biens des habitants de la Valachie et de la Moldavie...
Page 321 - Vous déclarerez, lui disais-je, que vous garderez ce gage jusqu'à la paix, et par là vous tiendrez le gouvernement espagnol en bride. Si la paix 'tarde, il est possible que la Catalogne, qui est la moins espagnole de toutes les provinces de l'Espagne, s'attache à la France : il ya déjà des traditions historiques pour cela; et, peut-être alors, pourrait-elle être réunie définitivement à la France.

Informations bibliographiques