Mercure de France

Couverture
1771
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 71 - Hommes, soyez humains, c'est votre premier devoir: soyez-le pour tous les états, pour tous les âges, pour tout ce qui n'est pas étranger à l'homme. Quelle sagesse y at-il pour vous hors de l'humanité? Aimez l'enfance: favorisez ses jeux, ses plaisirs, son aimable instinct. Qui de vous n'a pas regretté quelquefois cet âge où le rire est toujours sur les lèvres, et où l'âme est toujours en paix?
Page 85 - Beaux-Arts , & les voit tous ne faifans qu'une-mcme famille i ayant la même fource , qui eft le goût naturel que nous avons pour l'imitation ? le même fonds , qui eft la nature imitée ; la même fin, qui eft de plaire & d'inftruire par la voie la plus courte de toutes, par l'image. Il préfente ce premier fil aux Artiftes , & le fuivant luimême dans fes moindres divifions, fans le rompre , il fait voir que l'Art doit, comme la Nature, être fimple &: régulier dans fes plans , riche &: varié...
Page 73 - Chevert qu'il y laifla avec ig cens homme» , preflë de fe rendre par la famine, par les habitans & par une armée nombreufe , prend les otages de la ville , les enferme dans fa propre maifon , & met dans les caves des tonneaux de poudre , réioln de fe faire fauter avec eux , fi les bourgeois veulent lui faire violence.
Page 74 - La raifon pour laquelle on voit fi peu de mariages heureux , eft que les jeunes filles employent tout leur tems à faire des filets, & qu'elles ne penfent point à faire des cages.
Page 197 - Roi , à qui ils furent préfentés par le comte d'Eu, gouverneur de la province, & par le duc de la Vrilliere , miniftre & fecrétaire d'état, ayant le département de cette province; ils furent conduits à cette audience par le marquis de Dreux, grand-maître...
Page 85 - ... le même fonds , qui eft la nature imitée ; la même fin, qui eft de plaire & d'inftruire par la voie la plus courte de toutes, par l'image. Il préfente ce premier fil aux Artiftes , & le fuivant luimême dans fes moindres divifions, fans le rompre , il fait voir que l'Art doit, comme la Nature, être fimple &: régulier dans fes plans , riche &: varié dans fes détails , aifé &: libre dans fa manière d'opérer > & que , s'il fe diftingue de fon modèle , ce ne peut être que par un certain...
Page 191 - ... tinguée dans nos annales par le sa« crifice de toute vue particulière, de « toute haine et de toute jalousie « personnelle au grand intérêt du bien « public! Je continuerai de mon côté, « autant qu'il dépendra de moi, à rap«procher les esprits divisés, à réunir « les cœurs aliénés les uns des autres , «•afin que cette assemblée puisse, avec « l'aide, du Tout-Puissant, devenir l'é« poque de la félicité de ce royaume.
Page 169 - La nature confiderée fous fes différents afpeds , ou lettres fur les animaux, les Végétaux & les minéraux, contenant des obfervations intereflantes fur l'hiftoire naturelle";, les mœurs, & le caractère des animaux, fur la minéralogie & la Botanique &c.
Page 100 - > à la venue du grand flambeau qui les » éclaire; mais malheureusement ils ne »> voient au lieu du foleil que le flambeau » qui va éclairer leurs funérailles; les » hommes qui ont le tonnerre en main » leur lancent la foudre qui les fait cul» buter les uns fur les autres.
Page 74 - On te dira : Qui va-la? ne réponds „ rien. On te le dira encore, avance „ toujours fans répondre : à la troifieme „ demande, on fera feu fur toi; on te „ manquera , tu fondras fur la garde , „ & je fuis là pour te foutenir ". Un jeune tomme , au moment qu'il alloit fe marier, reçut x>rdre de tirer la milice.

Informations bibliographiques