Voyage métallurgique en Angleterre: ou Recueil de mémoires sur le gisement, l'exploitation et le traitement des minerais de fer, étain, plomb, cuivre et zinc, dans la Grande-Bretagne, Volume 2

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 155 - ... encore être chauffé et laminé une fois ; mais cette opération exigeant moins de combustible , quoiqu'une chaleur plus vive que le puddlage , le puddlage au bois offrirait , en tous cas , au moins un tiers d'économie sur le combustible , même en y ajoutant le bois nécessaire à la dessiccation. On observera , toutefois, que le puddlage au bois ne pourrait être appliqué que dans de petits établissemens , et seulement être substitué à nos anciennes forges.
Page 657 - ... aussi facilement que le précédent et a acquis la même liquidité : la matière était compacte , pierreuse , d'un blanc un peu jaunâtre. Le troisième mélange s'est fondu , mais sans prendre une liquidité complète. La matière était remplie de petites bulles , ce qui lui donnait l'apparence d'une pierre-ponce grenue et s'égrenant sous l'ongle, un peu jaunâtre et n'offrant aucun indice de cristallisation. Lorsqu'on ajoute de la chaux ou du carbonate de chaux à un mélange de spath-fluor...
Page 354 - Nous n'avons pu obtenir de renseignemi'iis bien positifs sur la forme intérieure du fourneau. Il paraît que la chemise est formée d'un cylindre en fonte vertical, revêtu d'argile , et présentant une ouverture pour le passage du vent : cette ouverture, qui correspond à la face latérale opposée à celle au-dessus de laquelle on charge, reçoit une tuyère dans laquelle se rendent les buses de deux soufflets à piston en fonte à simple effet, mus par une roue hydraulique; elle se trouve à...
Page 647 - On en fond 18 quintaux à la fois dans un four à réverbère, tantôt avec addition , tantôt sans addition de spath-fluor; on procède par grillages et coups de feu alternatifs : après chaque grillage, on brasse le minerai avec de la houille menue ou du frasil de coke.
Page 318 - ... on l'enfonce dans le terrain. On aide, en enlevant le sable dans l'intérieur; quand il est à peu près enfoncé, on ajuste sur la bride supérieure un second tube , qu'on enfonce de la même manière par pression, et retirant à mesure les sables de l'intérieur. On continue ainsi jusqu'à ce qu'on soit arrivé au rocher solide. A Pembroke, un des puits d'extraction est ainsi cuvelé en fonte , jusqu'au roc, situé à 6 fathoms au-dessous de la surface. Le cuvelage ne monte pas, toutefois,...
Page 645 - Ils sont devenus tous les trois aussi liquides que de l'eau au blanc naissant, et ils ont produit des émaux blancs , translucides , à cassure plus ou moins cristalline ; l'émail du premier mélange avait une structure décidément fibreuse, et l'on voyait même dans les cavités quelques petits cristaux transparens. Lorsqu'on emploie la litharge dans la proportion de i at.
Page 436 - ... ainsi quatre fois aussi riche que le minerai, et sa masse est conséquemment diminuée dans la même proportion. Ses parties constituantes sont principalement du cuivre , du fer et du soufre. Le point le plus important à atteindre dans la fonte qu'on vient de décrire , est de faire un mélange fusible des terres et des oxides, de façon que la matte de cuivre puisse, à raison de sa plus grande pesanteur spécifique , se rendre à la partie Inférieure et se séparer exactement des scories....
Page 459 - Ces chauffes sont séparées de la sole par de petits ponts de 2 à 3 pouces d'élévation. La voûte est légèrement courbe; elle est percée de plusieurs trous, par lesquels la fumée s'échappe dans une hotte qui surmonte le fourneau. Pour que la chaleur circule entre les feuilles qu'on place dans le fourneau . on met sur la sole deux bancs de fer parallèlement aux petits côtés, et les feuilles sont séparées entre elles par des rognures. Le cuivre , par les chaudes et les laminages successifs...
Page 353 - ... par le courant d'air. Cette chambre n'est pas placée verticalement au-dessus du fourneau, ce qui oblige à donner une direction oblique à la partie inférieure de la cheminée. Le massif du fourneau est bâti en briques; il forme un prisme à base carrée, un peu moins large que haut. Le gueulard, sensiblement rond, a om,4<> de diamètre.
Page 658 - 9g, 74 — lat- '98,?4 — 2atSulfate de soude anhydre... 35 ,/,8 — i i7 ,84 — i 55 ,22 3y ,58 se sont complètement fondus à la chaleur blanche. Le premier mélange est devenu entièrement fluide; la matière a pris un très grand retrait en se refroidissant; elle était compacte, à cassure grenue, cristalline et fortement translucide. Le second mélange n'est pas devenu aussi liquide que le. premier. La matière, refroidie, ressemblait à la précédente , mais elle était plus tenace et...

Informations bibliographiques