Images de page
PDF

la route de Metz à Strasbourg , entre No- vaient mal-à-propos Demange-aux-Aulx, meny et Château Salins.

ad alla. C'est un village situé sur l'Ornain, Le ban de Delme comprend :

en Barrois, diocèse de Tonl, in pago A ulnois.

Odorncnsi, une lieue et demie au-dessous Fossieux.

de Gondrecourt. L'église et le presbytère Craincourt,

sont dans une ile de l’Ornain, assez près Mauvoid.

du village : l'abbaye de Vaux en Ornain, Lamoncourt.

en est fort proche, on en parlera dans son Allencourt.

article. La paroisse de Demange aux Eaux, Locourt.

a pour patron saint Remi; cure régulière Xeyoncourt.

de l'Ordre de Citeaux. Le prieur et les rePuxieux.

| ligieux de Vaux nomment à la cure ; le roi Delme.

nomme à l'abbaye ; la dime appartient en DELOUSE. - Delouse, en latin Do-tout à l'abbaye qui donne pension au curé. losa , village à une lieue de Gondrecourt, Le roi est baut, moyen et bas justicier quatre de Ligni en Barrois : diocèse de à Demange aux Eaux, mais seulement Toul; office, recette et bailliage de Bar, pour moitié et demi-quart; M. le marquis présidial de Châlons, parlement de Paris. de Stainville, pour un quart et demi. La La paroisse a pour patron St. Pierre-le-justice est administrée par la prevôté de Martyr, à la nomination des dames cha-Gondrecourt pour le roi, pendant sept noinesses de Poussay; décimateurs, le cha- mois et demi, et par les officiers de M. lemarpitre de la cathédrale de Toul pour moitié quis de Stainville, pendant quatre mois et dans la grosse dime; le curé pour l'autre demi. Office de Gondrecourt , recette de moitié, et toutes les novales. Il y a dans ce Bourmont, bailliage de la Marche , prési. lieu environ soixante habitans, . . dial de Châlons, parlement de Paris. Il y

Il y a dans les archives de Lorraine, plu-a cent vingt-cinq ou cent trente habitans. sieurs actes de reprise de la seigneurie de Il y a un fort beau château avec pont-levis Delouse des ducs de Bar, entr'autres, par et fossé plein d'eau, appartenant à M. le Thomas d'Ourches, en 1555 ; et par Louis marquis de Stainville. Dépendent du vilThomas et Jean d'Ourches frères, fils de lage de Demange aux Eaux, trois fermes ; Thomas d'Ourches, en 1579; et encore ! savoir : Plein-lieu, la Ripe et Fontenoy. en 1555, par Jacques Boussigni, écuyer, Le duc Léopold y érigea un fief, le deux sieur de Delouse en partie , et tant comme août 1713. Voyez ci-après l'abbaye de administrateur de corps et biens de damoi- Vaux en Ornain. selle Didière de Bilistein, sa femme, qu'au L'église paroissiale a pour patron saint nom et comme tuteur de Pierre Bilistein, Remi. La cure est régulière, à la nominaenfant mineur de défunt Louis Bilistein ;tion des religieux de l'abbaye des Vaux, et encore en 1574, par Jacques de Bous- ordre de Citeaux. Décimateur, l'abbé de signi.

| Vaux, qui paie la pension du curé. Il y a Aujourd'hni la seigneurie de Delouse ap- environ cent trente habitans. partient à M. de Brunes, Madame de Bar- La terre de Demange-aux-Eaux est un raux et M. de Chateaufort, qui en sont ancien fief (1), mouvant des comtes de seigneurs, hauts, moyens et bas; la justice Bar, possédé autrefois par les princes de y est exercée par leur juge garde. Il y a la maison de Vaudémuni.Geofroi de Vaudans le lieu deux maisons fortes, et deux démont sieur de Gondrecourt, reconnait autres seigneurs.

en 1229, que du consentement du comte DEMANGE AUX EAUX, ou DEMAN- de Vaudémont son père et de Hugues son GE AUX AULX.- Demange aux Eaux, (w). Arch. de Lor. Layelle Gondrecourt, Dominica ad aquas, quelques uns écri- fiets , cic.

.

frère, il a repris en fief-lige de Henri the, qui prend sa source au Valtin dans le comte de Bar, son alouf de Montfort et de Val de saint Diez, et se décharge, dans la Demange, et être homme-lige dudit comte Moselle, entre Condé et Frouart, une après celui de Champagne; promettant lieue au-dessous de Nancy. que s'il a deux fils, celui qui possédera Deneuvre, Danorum opus, comme il ces dits lieux, sera homme-lige du comte est nommé dans la vie de saint Hidulfe, de Bar. En 1240, le même Geofroi reprit chup, 24, ou plus communément DanuDemange-aux-Eaux de Philippe comtesse brium, était autrefois fortifié de bonnes de Bar et de Thiebaut son fils. En 1258, murailles et de tours. On y voit encore les Jean de Gondrecourt fils de Geofroi donna ruines d'un ancien château , et au-dessous ses lettres , par lesquelles il déclare ne pou- les restes d'un pont de pierre situé sur la voir aliéner le fief de Demange , sans le Meurthe, à l'orient de Baccarat , qui conconsentement du comte de Bar; et que s'il duisait à la porte de ce château, du côté le faisait, le fief retournerait audit comte. du septentrion. Ces lettres sont accompagnées de Henri Quelques seigneurs avaient usurpé le comte de Vaudémont, oncle de Jean de château et la ville de Deneuvre sur l'évêque Gondrecourt , et de Jean sire de Joinville, 1 de Metz (1), dans le douzième siècle ; mais sénéchal de Champagne , qui témoignent Etienne de Bar, évêque de cette église, le la même chose,

reprit sur eux; il fut même obligé d'assiéger La seigneurie de Demange-aux-Eaux ce château. Rebelliones Danubrii asperi passa ensuite dans les mains de différens montis, firmatis ante ipsa Castra munitioniseigneurs, qui la possédèrent en tout ou bus viriliter perdomuit.Dencuvreaétéruiné en partie. Gauthier de Brie et Mahaut sa et brûlé pendant les dernières guerres de femme la possédaient en 1323. En cette Lorraine ; il n'est plus considérable que année ce seigneur fit un traité avec les ha-Ipar ses masures et par la demeure des chabitans de Demange, qui règle les rede- noines de la collégiale , qui sont au nombre vances qu'ils devaient à leur seigneur. .. de sept. Le château est entièrement dé

Le 8 novembre 1605 , François de Gir- moli, et l'on a bâti depuis quelques ancouri sieur de Villers-la-Chèvre et Ga- nées sur ses débris la nouvelle église paroisbrielle du Luc sa femme vendirent à Simon siale, qui est commune aux bourgeois de d'Ernécourt sieur de Vaux-la-Grande, Deneuvre et à ceux de Baccarat , et qui est Souillier et Broussey, et à Barbe de Burges située entre ces deux villes ; l'ancienne pasa femme, la moitié entièrement par indi- roisse était bâtie tout à l'extrémité de Devis et partageable avec Jean de Chevrières neuvre, vers l'orient , hors de la ville. et Claude Humbert sieur de Menge, à En 1274, Laurent, évêque de Metz, cause de Jeanne et Isabelle de S. Martin faisant sa paix avec le duc Ferri III, déleurs femmes, comme filles de feue Eliza-clare qu'il lui remet Deneuvre et les apbeth du Luc, pour l'autre moitié de De- pendices , ct l'en fait tenant , en létat mange-aux-Eaux, pour la somme de 24300 qu'elle fut prise par ledit Monsignor Liefrancs Barrois.

baut de Haute-Pierre, qui fut , et promet DENEUVRE ET BACCARAT, colle- ! de le maintenir en la jouissance de ce lieu, giale de Deneuvre ; Carmes de Baccarat; ljusqu'à la saint Remi, contre le comte de Bar. prieuré du Moniet. - Je joins Deneuvre Les évêques de Metz ayaut donné en et Baccarat, comme voisins et quasi atte- fief, Deneuvre et la dépendance aux seinans l'un à l'autre, et tous deux originai-'gneurs de Blâmont en 1291. Henri de rement appartenans au domaine de l'évêque Blâmont en fit foi et hommage à Bouchard de Metz; mais Deneuvre est beaucoup plus d'Avesne, évêque de Metz (2), qui gouancien que Baccarat. Ils sont tous deux si- . ) Hist. de Lorr. 1, 1, p. 64. Preuves. lués dans la Vôge, sur la rivière de Meur-í (2) Meurisse , page 483.

verna cette église depuis l'an 1287, jusqu'en En 1341 , Baccarat était déjà chef d'une 1296. Par le même acte, il fait ses reprises châtellenie de l'évêque de Metz, de même du château et ban de Blåmont, de la que Beilrevart (1), était chef d'une chatelVouerie de Vic, de la garde de l'abbaye lenie du duc de Lorraine ; puisqu'en cette de Haute-Seille, et de tout ce qu'il pos- année, le dimanche après la fête de S. Vasédait à Ezrailles.

lentin , Ademare évêque de Metz, et Raoul Les comies de Blåmont qui demeurèrent dac de Lorraine , firent accord ensemble , au château et à la ville de Deneuvre, don-1 par la médiation de Jean comte de Salm, nèrent bientôt de l'inquiétude aux évêques pour la restitution des dommages faits et de Metz , qui avaient encore des biens con- soufferts de part et d'autre. sidérables aux environs de Deneuvre, et Le quatorze janvier 1396, Raoul de même au château de Deneuvre; car dès l'an Coucy, évêque de Metz , racheta le tiers 1291 Bouchard d'Avenne, évêque de de la seigneurie de Nomeny, et du ban de Metz , fait un accord avec le duc Ferri III, Delm, au moyen de l'échange qu'il fait de par lequel entr'autres choses, Ferri pro- la moitié du château et ville fermée de met de remettre audit évêque, Rembervil- Baccarat , contre le tiers de Nomeny et du ler, le Châtel et les dépendances, le châtel ban de Delme, qui était alors entre les de Deneuvre, qu'on dit Baccarat , et ce mains" du duc Charles II. qui en dépend ; on ne distinguait donc pas Thierri Bayor de Boppart, évêque de encore Deneuvre de Baccarat, comme deux Metz, qui affectionnait le lieu de Baccarat, yilles différentes ; au même endroit on dis- y commença en 1431, le couvent des cartinguait Deneuvre, de la rue du Rup, et de mes, et la belle église qu'ils y ont. Les Baccarat ; ces derniers appartenaient à habitans de Deneuvre , en haine de Conl'évêque de Metz, et non au comte de rade Bayer de Boppart, évêque de Metz , Blåmont, seigneur de Deneurre. ruinèrent la même année le couvent des

En 1294, le même Bouchard , évêque Carmes, commencé à Baccarat, par Thierri de Metz, et Henri sire de Blåmont, par- Bayer de Boppart, évêque de Metz , 'ce lent de Baccarat , comme d'une place vide qui obligea l'évêque Conrade Bayer, son de tout édifice, et située au-delà du châ- proche parent', et son successeur dans l'éteau et du bourg de Deneuyre.

vêché, à le rétablir en 1441, plus beau Nous lisons dans deux chroniques ma- qu'il n'était auparavant; il l'acheva en1445. nuscrites, qu'Ademare de Montil, évêque La chronique du doyen de saint Thiede Metz , acquit pour son évéché, la tour baut de Metz , sous l'an 1433, porte , que que les avoués avaient à Baccarat , à l'en- le même Conrade Bayer (2), racheta du trée du châtel.

duc de Lorraine, Nomeny, St. Avold et Ces avoués sont apparemment les comtes Baccarat. Il augmenta beaucoup le château de Blåmont, seigneurs de Deneuvre, les-de Baccarat, et en 1433, le duc René quels avaient fait bâtir une tour à Bacca- rendit à l'évêque Conrade Bayer, ce chårat, afin de tenir en bride, le château que teau de Baccarat , qui lui était engagé del'évêque de Metz avait construit au même puis long-temps, et ledit évêque donna lieu , pour la sûreté de ses domaines, si, pour cela qu duc René II , quinze mille tués entre le château de Beauregard (1), florins.. båti, dit-on , par Othon de Badonviller, Olry de Blåmont, évêque de Toul, en 1114, et possédé au temps dont nous dernier mâle et héritier des comtes de Blåparlons, par le duc de Lorraine, et le mont et de la seignenrie de Deneuvre , fit château de Deneuvre, possédé par le sire son testament en 1499, par lequel il donde Blåmont.

nait à René II, duc de Lorraine , ses sei

(1) Hist. de Lorr. tome 2, page dai. (1) Histor. Med. Monast. page 279.

(2) Hist. de Lorr. t. 2, p. 233 et 782. ..

neuries de Blâmont et de Deneuvre, les-1 Le château de Deneuvre fut ruiné avec quelles étant fiefs de l'évêché de Metz, les autres châteaux de Lorraine, par ordre devaient naturellement retourner à l'évêque de la France, en 1636, et on n'a pas songé de Metz, dont elles relevaient. Nonobstant à le rétablir. cela , Olry fit cession de ses seigneuries En 1635, le château de Baccarat fut. au duc René II, en 1499, à condition assiégé par M. de Bassompierre, à la tête que lui Olry, en aurait l'usufruit pendant des gens de M. le cardinal de la Valette ; sa vie.

. Baccarat et le château, furent pillés et ruiRené de son côté, céda à Olry, ce qui nés. lui appartenait à Ezeraille, Gelacourt , En 1650, l'armée Lorraine ayant vaincu Flains, Glonville et Badcmenil, et cela Roze-Vorms, sous la conduite du comte pour la vie d'Olry, seulement. L'acte de de Ligniville, vint loger à Baccarat, avec cession est du 13 octobre 1499. René se les prisonniers. Et le treize novembre de mit en possession de de ce qui lui avait été la même année, les Hessois qui étaient au cédé par Olry, et en fit hommage à Henri service du duc de Lorraine, arrivèrent de Lorraine son oncle, évêque de Metz aussi à Baccarat. Le quatorze novembre ils

Olry de Blåmont mourut le 3 mai 1506, prirent le château , et y demeurèrent juset fut inhumé dans l'église collégiale de qu'au dix-sept janvier 1652, après l'avoir Deneuvre , où l'on voit son mausolée qui ruiné par ordre de son altesse. le représente au naturel , d'une grosseur On dit qu'en 1259 (1), il y avait à presque monstrueuse. Depuis ce temps Blå- Thiaville , village près le bourg de Demont, Deneuvre et leurs dépendances , neuvre, une forteresse qui fut rasée du sont demeurés aux ducs de Lorraine. consectement de l'évêque de Metz, et du

Le comte Nicolas de Vaudémont, qui fut duc de Lorraine. lutenr du duc Charles III, avec la duchesse La chatellenie de Baccarat , comprend Christine de Dannemarck, et qui gouverna Baccarat , Bertrichamp, Thiaville , Humla Lorraine assez long-temps, pendant la bépaire, Fagnon, La Chapelle, Vacqueminorité et l'absence du duc Charles Ni, ville , Venay, Brouville, Brouyelotte, faisait sa demeure ordinaire au château de Hadomey, Reheray, Montigny, Merviller, Deneuvre. Il fit amener à ce château le Neuf-Maison , Vaxainville et Bademenil. corps du duc François I, mort à Remire- Les Carmes de Baccarat, fondé en 1441, mont en 1545 (1), et on conduisit ce corps par Thierri Bayer de Boppart, comme en grande cérémonie , de Deneuyre à nous l'avons dit, se rendirent dans le comNancy, au mois d'août 1546.

mencement, et pendant le cours de pluL'an 1562, les calvinistes de l'armée sieurs années, jusqu'à ces derniers temps, du général d'Andelot , et du duc de Por- très-utiles au public, entretenant deux cien, demeurèrent environ dix jours à Bac- professeurs de théologie, et l'enseignant, carat, et y brûlèrent environ trente-six moyennant une petite rétribution, recemaisons. Les bourgeois de Baccarat se re-vant même des pensionnaires, et quelquetirèrent dans la maison et dans l'église des fois des jeunes religieux des abbayes de Pères-Carmes, pour se mettre à couvert Senones (2) et d'Etival (3), pour les fordes' insultes de ces hérétiques. Ils avaient mer dans les études et dans la piété. Ils déjà beaucoup souffert pendant les huit remplissaient les chaires de prédicateurs, années précédentes, par les Bourguignons, de presque toutes les villes des environs ; ennemis de la Lorraine. En 1558, Bacca- Deneuvre, Remberviller, Rosières, saint rat et Remberviller furent brûlés par Pol- Diey, Gerbéviller, etc. On leur a vu fourveiler.

(1) Benoit, Hist. de Toul, p. 39.

is) En 1536. (1) Hist. de Lorr. tome 2, p. 1976, 1377. ! (3) En 1584, 85, 97. . ,

nir pendant une année, neuf, dix , douze Etienne. Il était autrefois conventuel; mais et treize prédicateurs de stations de carême le titre en fut éteint par le pape Sixte IV, et d'avant; et les rétributions de ces sta- en 1480, et depuis ce temps les biens de tions, faisaient une grande partie de leurs ce prieuré ont été partagés, et sont possérevenus.

dés suivant les accords faits à ce sujet, Pendant et après les guerres de Lor- partie par l'abbé, et partie par les religieux raine, ils desservaient une grande partie de Senones. des cures des environs, qui se trouvaient Dans la balle d'union , les patrons du désertes par la disette de curés et de prêtres, prieuré sont , saint Jacques et saint Chrismorts de peste , ou de famine. Il y eut en tophe. Les écoles de Baccarat et de Deneu-, 1515, une défeuse aux mêmes pères de tenir vre appartiennent au prieur du Moniet, et école sans la permission du prieur du il y a des sentences qui défendent d'y tenir Moniet, et des prévôts et chanoines de d'autres écoles, sans son consentement et Deneuvre, par sentence de l'official de sans celui des chanoines de Deneuvre, Toul, du vingt-trois janvier 1515. comme curés du lieu.

En 1594, Deneuvre fut engagé au sieur Chapitre ou Collégiale de Deneuore. de Saint Balmont.

Henri sire de Blåmont et de Deneuvre, La châtellenie de Deneuvre fut engagée et Cunegonde sa femme, fondèrent - en à Julio Balbo, en 1597.

1301, une chapelle castrale à Deneuvre, Le Moniet, ou Saint Christophe. en l'honneur de saint George martyr (1). Prieuré sous Deneuore , et proche Ils déclarent dans l'acte de cette fondation, Baccarat. — Le Moniet, prieuré dépen-| qu'ils admettent au mérite de cette bonne dant de l'abbaye de Senones, fut fondé auvre, Rodulphe roi d'Allemagne, qui dans un vallon assez solitaire , au-dessous fut; Ferri duc de Lorraine, qui fut; Gode la ville et du château de Deneuvre, un yon comte de Flandres, Isabelle comtesse peu au-dessus de la place où est à présent de Flaudres, son épouse, qui fut ; Thiela ville de Baccarat. Ce prieuré fut fondé baut comte de Bar, qui fut; ils veulent que en 1126. Etienne de Bar, évêque de Metz ; cette église soit desservie par sept prêtres dans la châtellenie duquel il est situé, ac-ou plus, si les revenus s'en augmentent; corda un terrain considérable, et d'assez qu'on y chante tous les jours, deux messes, grands biens, qu'il détacha de sa châtel- l'une en notes, et l'autre sans notes'; qu'on lenie de Deneuvre, pour la fondation du dise toutes les heures en notes. De ce nomprieuré qu'Antoine, célèbre abbé de Se bre de sept chanoines, on en élira un qui nones , devait båtir en ce lieu. Ce prélat sera prevôt et supérieur des autres; on y voulut que le nouveau monastère fût dédié suivra les us et coutumes des autres colsous le nom de saint Etienne premier légiales, en particulier de celle de Ligni martyr; il lui accorde le droit de pêche en Barrois. dans sa rivière de Meurthe, des bois, des. Que ces chanoines soient tous prêtres, prairies, et généralement ce qui était némiou qu'ils le puissent être dans l'an , sous cessaire pour le maintien de la régularité peine de nullité de leur nomination. Les dans ce nouvel établissement.

seigneurs de Blåmont se réservent la noIl lui remit la redevance que le monas- mination de ces canonicats à perpétuité, et tère de Senones lui devait, pour la garde veulent que chaque nouveau chanoine, du château de Deneuvre, et pour le droit donne en entrant une chappe de soie, de de tirer l'eau du puits salé de Yic; pro la valeur de soixante sols de petits tournois, quadan furca , quæ vulgo ciconia dicitur et que les fruits de la première année des supra puteum vici sita.

.. |'chanoines, qui meurent ou qui résignent, Ce prieuré bonore aujourd'hui princi- (1) Histoire de Lorraine, tome 2 , page 401, · palement saint Christophe, au lieu de saint et preuves sous l'on 1301.

« PrécédentContinuer »