Dictionnaire historique et biographique des généraux français: depuis le onzième siècle jusqu'en 1820, Volume 7

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 104 - laisser en Europe. C'est du feu que son activité. Il ne transige pas sur • la discipline ; a en horreur tout ce qui ne marche pas droit; se dépite • contre tout ce qui ne va pas vite; ne tait rien de ce qu'il
Page 284 - Au nom de Dieu, vous mettez trop à » m'envoyer; car aujourd'hui le gentil dauphin a eu, près > d'Orléans, un assez grand dommage, et sera-t-il raillé de » l'avoir encore plus grand, si ne m'envoyez bientôt vers » lui.
Page 218 - je veux vous montrer combien la religion que je • tiens est plus douce que celle dont vous faites profession. La vôtre »vous a conseillé de me tuer, sans
Page 104 - négligence qui compromettra le service du roi; à la première • apparence d'insubordination ou de friponnerie, M. de Lally tonnera, • s'il ne sévit pas. On fera manquer ses opérations pour se venger de lui... • Allez délibérer sur tout cela, et revenez me voir.
Page 87 - la ville de Damiette, et se disposait à évacuer le Caire, lorsque l'amiral anglais Keith lui écrivit qu'un ordre de son gouvernement lui défendait de permettre l'exécution d'aucune capitulation , à moins que l'armée française ne mit bas les armes et ne se rendit prisonnière de guerre. Indigné d'une telle perfidie
Page 52 - prêcher à Paris, et avoir une foule d'auditeurs, que la singularité de ses aventures appelait à ses sermons. Il passa ensuite en Italie; et, ayant voulu faire le voyage de Rome, pieds nus, pendant l'hiver, il fut saisi de la fièvre, et mourut dans une maison de son ordre à Rivoli, près de Turin , le 27 septembre
Page 294 - les ramener sans perte dans la place. Les Anglais s'avancent alors à grands pas pour couper le chemin à sa troupe, qui, effrayée par ce mouvement, se précipite en tumulte vers la barrière du boulevard
Page 286 - son tribunal dans les nuées du ciel, et tenant un globe dans ses mains ; à droite et à gauche étaient représentés deux anges en adoration,
Page 285 - Mon Dieu, »gentil prince, .c'est vous, et non autre. Je suis envoyée » de la part de Dieu pour prêter secours à vous et à votre
Page 213 - Vous êtes offensé du coup que vous avez reçu ; mais • il vaut mieux que je vous l'aie donné pour vous arrêter, que pour vous • faire avancer. Ce coup, loin d'être humiliant, est glorieux pour vous.

Informations bibliographiques