Collection des bibliophiles lyonnais, ou Recueil d'ouvrages sur l'histoire politique et littéraire de Lyon, publ. par J.B. Monfalcon, Volume 7

Couverture
Jean Baptiste Monfalcon
1846
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 98 - Mémoire sur les fouilles de la naumachie de Lyon , nous « avons parlé des objets qui y ont été trouvés, de plusieurs « médailles du haut, du moyen et du bas-empire, surtout « des inscriptions relatives aux députés gaulois qui avaient « leurs places désignées dans cet amphithéâtre ; mais ce « que nous n'avons peut-être pas dit, c'est qu'en général le « pourtour du sol de cet édifice devait être voûté ; nous en « jugeons par les grottes inclinées qui supportaient les «...
Page 157 - Qu'est-ce en éfet pour toi , grand monarque des Gaules , Qu'un "peu de sable et de gravier ? Que faire de mon île? Il n'y croît que des saules ; Et tu n'aimes que le laurier. Saules est pris dans le sens propre , et laurier dans le sens figuré ; mais ce jeu présente à l'esprit une pensée très-fine et très-solide. Il faut pourtant observer qu'elle n'a...
Page 170 - En se figurant les traces du canal des Terreaux dans le moyen âge , on peut se. le représenter tel qu'il devait être du temps des Romains. Il n'ya pas de doute qu'on y voyait passer continuellement des barques pleines de marchandises, qu'il devait...
Page 9 - Lorsque M. l'abbé Caille a fait miner pour asseoir dans une position magnifique les fondements de son pavillon, il a reconnu dans son jardin un grand espace de terrain ou plutôt une plate-forme, soutenue par des piliers énormes, qui formaient des galeries souterraines. Il a remarqué à fleur de terre les restes d'une muraille très épaisse, qui a dû faire partie d'un palais considérable, contigu aux ruines du château d'eau... Au-dessous du pavillon du même propriétaire, on a extrait une...
Page 8 - Au bout de cette terrasse est un reste de, ces' murs hors de terre, épais de plus de 4 pieds, construits en pierre de roche de Pierre-Seize, mêlée de grosses briques de 3 pouces d'épaisseur. L'on trouva dans cette fouille plusieurs pièces de monnaie à l'effigie de l'empereur Claude, des dieux pénates de pierres rousse, des lampes sépulcrales et une fourchette d'argent à deux pointes, dont le manche représentait un Satyre bien travaillé. » Artaud écrit de son côté (2) :
Page 69 - L'intérieur de la maison est orné de peintures, on y remarque le Songe de Poliphile en grisaille. On y voit aussi de grands paysages et des tableaux de fruits de Van der Kabel.
Page 229 - Du côté du rivage, l'infiltration des eaux du Rhône, qui se trouvent plus élevées que celles de la Saône , venait augmenter les difficultés. C'était l'ouvrage des Danaïdes (2) ; enfin , on renonça à cette belle entreprise, après avoir fait inutilement jouer les pompes: ce qui fit dire gaiment à M.
Page 98 - Auges , pour se rendre sans doute « à celui des Terreaux vers la rue du Bessard. Dans un « Mémoire sur les fouilles de la naumachie de Lyon , nous « avons parlé des objets qui y ont été trouvés, de plusieurs « médailles du haut, du moyen et du bas-empire, surtout « des inscriptions relatives aux députés gaulois qui avaient « leurs places désignées dans cet amphithéâtre ; mais ce « que nous n'avons peut-être pas dit, c'est qu'en général le « pourtour du sol de cet édifice...
Page 75 - ... etc. Il paraît que ces précieux restes d'antiquité ont appartenu à des thermes magnifiques , qui ont été saccagés lors, de l'irruption des barbares du nord dans les provinces. Pami les morceaux les plus marquans de cette découverte , on distingue des torses , des bustes , des bras , des jambes , des pieds , des mains , en marbre , d'un excellent travail , mais surtout une Vénus Genitrix accroupie, et une Hygie debout, plus grande que nature, du meilleur...

Informations bibliographiques