Recherche Images Maps Play YouTube Actualités Gmail Drive Plus »
Connexion
Livres Livres
" On l'accusa encore de battre les gens la nuit, d'enfoncer les portes, de déchirer les habits, et de vider les cruches et les bouteilles . C'était un mort bien altéré. Je crois, ajoute Tournefort, qu'il n'épargna que la maison du consul chez qui nous... "
Dictionnaire infernal: ou Bibliothèque universelle, sur les êtres, les ... - Page 467
de Jacques-Albin-Simon Collin de Plancy - 1825
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Histoire des fantomes et des démons: qui se sont montrés parmi les hommes ...

Mme. Gabrielle de Paban - 1819 - 241 pages
...encopeplusde bruit. On l'accusa de battre les gens la nuit, d'enfoncer les portes, de briser les fenêtres, de déchirer les habits, et de vider les cruches et...bouteilles. C'était un mort bien altéré. Je crois qu'il n'épargna que la maison du consul, chez qui nous logions. Tout le monde avait l'imagination...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Histoire des vampires et des spectres malfaisans: avec un examen du vampirisme

Jacques-Albin-Simon Collin de Plancy - 1820 - 288 pages
...d'enfoncer les portes et même les terrasses , de briser les fenêtres , de déchirer les vêtemens , de vider les cruches et les bouteilles. C'était un mort bien altéré : je crois qu'il n'épargna que la maison du consul chez qui nous logions. » Cependant je n'ai rien vu de si...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Histoire curieuse et pittoresque des sorcier, devins, magiciens, astrologues ...

Mathias de Giraldo - 1846 - 2 pages
...de bruit. On l'accusa de battre les gens la nuit, d'enfoncer les portes , de briser les fenêtres , de déchirer les habits et de vider les cruches et...bouteilles. C'était un mort bien altéré. Je crois qu'il n'épargna que la maison du consul, chez qui nous logions. Tout le monde avait l'imagination...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Dictionnaire des sciences occultes

Jacques-Paul Migne, Jacques-Albin-Simon Collin de Plancy - 1848 - 4 pages
...broucolaque. C'était le refrain. Enfin, on fut d'avis de brûler le cœur du mort, qui, après celte exécution, ne fut pas plus docile qu'auparavant....de vider les cruches et les bouteilles. C'était un morí bien altéré. Je crois, ajoute Tourneforl, qu'il n'épargna que la maison du consul chez qui...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Dictionnaire infernal: ou Répertoire universel des êtres, des personnages ...

Jacques-Albin-Simon Collin de Plancy - 1853 - 582 pages
...mort, qui, après cette exécution, ne fut pas plus docile qu'auparavant, un l'accusa encore de batiré les gens la nuit , d'enfoncer les portes, de déchirer...les cruches et les bouteilles. C'était un mort bien allere. Je crois, ajoute Tournelorl, qu'il n'épargna que la maison du consul chez qui nous logions....
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Dictionnaire des superstitions, erreurs, préjugés et traditions populaires

Louis Pierre F. Adolphe Chesnel de la Charbouclais (marq. de.) - 1856
...de bruil. Ou l'accusa de battre les gens la nui! , d'enfoncer les portes, de briser les fenêtres , de déchirer les habits et de vider les cruches et...bouteilles. C'était un mort bien altéré. Je crois qu'il n'épargna que la maison du consul , chez qui nous logions. Tout le monde avait l'imagination...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Dictionnaire des sciences occultes,: savoir, de ..., Partie 25,Volume 49

Jacques-Albin-Simon Collin de Plancy - 1860
...qu'il n'était pas roide, lorsqu'on le transportait de la campagne à l'église pour l'enterrer, el que, par conséquent, c'était un vrai broucolaque....ajoute Tournefort, qu'il n'épargna que la maison <lu consul chez qui nous logions. Mais tout le monde avait l'imagination renversée ; «•'était...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre




  1. Ma bibliothèque
  2. Aide
  3. Recherche Avancée de Livres
  4. Télécharger ePub
  5. Télécharger le PDF