Nouvelles lettres édifiantes des missions de la Chine et des Indes orientales: Chine

Couverture

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 231 - ... missionnaires, et les souffriroit auprès de lui, au grand profit et à la grande sûreté de la religion chrétienne. Voilà , monseigneur , l'histoire abrégée de l'Eglise naissante dans le royaume de Corée, sur lequel Dieu infiniment bon a jeté des yeux de miséricorde dans ces derniers temps, en éclairant des hommes assis dans les ténèbres, et les conduisant dans la voie de la paix et du salut , par des moyens d'autant plus admirables qu'ils paraissent moins efficaces aux yeux des hommes....
Page 108 - Sa tête fut détachée du tronc d'un seul coup, et sa belle ame s'envola au ciel pour y recevoir la couronne immortelle qu'il a acquise par le zèle infatigable avec lequel il a travaillé pendant trente-neuf ans à la gloire de Dieu, au salut des...
Page 211 - ... avons reconnu la vérité : nous avons jeté au feu les tablettes des ancêtres, parce que nous les regardons comme des choses inutiles et exécrables devant Dieu; nous voulons vivre et mourir chrétiens selon qu'il plaira à Dieu. Au reste nous sommes prêts à obéir au roi et aux loix de l'Etat en tout ce qui n'est pas contraire à la loi de Dieu » . Cette réponse courte mais pleine de force déplut à l'inquisiteur. Il donna ordre qu'on appliquât les deux frères à la torture jusqu'à...
Page 212 - Ces deux athlètes du christianisme ne devinrent, au milieu des cruels tourmens, qu^>lus fermes dans la foi. Après les tourmens on employa les caresses avec aussi peu de succès; alors l'inquisiteur irrité prononça la sentence de mort et les condamna comme partisans d'une religion étrangère , contempteurs de celle de leur pays, et comme coupables d'impiété envers leurs ancêtres. La sentence fut, selon l'usage du royaume, présentée au roi pour qu'il la confirmât. Ce prince en fut attristé...
Page 264 - Aussi les chrétiens riches sont devenus pauvres ; les pauvres sont réduits à mendier, àîerrer de tous côtés sans trouver d'asile, ils ont toutes les peines du monde à subsister. Cependant on ne les entend ni murmurer ni se plaindre. Ils sont contents d'errer et de souffrir, pour pouvoir observer la religion. N'est-ce pas une faveur toute particulière du Seigneur qui nous anime...
Page 231 - ... de supplier très-instamment la reine de Portugal, d'envoyer au roi de Corée un ambassadeur, accompagné de missionnaires instruits dans les mathématiques et la médecine, pour saluer ce prince et lui proposer un traité d'alliance. Il arriveroit, disent les Coréens, que le roi de Corée, naturellement bon , passionné pour les mathématiques et la médecine, point ennemi du christianisme, flatté d'ailleurs, et reconnoissant de l'envoi d'un grand ambassadeur européen...
Page 213 - Arrivés au lieu de l'exécution, l'officier qui présidait leur demanda s'ils voulaient obéir au roi, rendre le culte ordinaire aux tablettes de leurs ancêtres, et renoncer à la religion étrangère. Sur leur réponse négative, l'officier commanda à Paul...
Page 474 - Les chrétiens essuyèrent alors une persécution d'autant plus douloureuse qu'elle fut excitée, renouvelée et continuée par des chrétiens révoltés contre leur vicaire apostolique. Dès les premiers jours de la révolte, les rebelles. Craignant un mandarin converti qui soutenait les intérêts du vicaire apostolique, accusèrent ce mandarin d'avoir abandonné, pour le christianisme, la religion de ses pères. Aussitôt le roi lui envoya l'ordre de se transporter dans un temple, et de se faire...
Page 211 - ... à rendre le culte ordinaire à leurs ancêtres. Pour s'acquitter des fonctions de sa charge , ce grand inquisiteur excita une persécution générale contre la religion chrétienne. Il ordonna aux gouverneurs subalternes qui commandoient dans les villes, de mettre en prison tous les chrétiens qu'ils découvriroient , et de ne les en laisser sortir qu'après qu'ils auroient renoncé à leur foi , de vive voix et par écrit. Il fit amener les deux frères chargés de chaînes pour leur faire...
Page 216 - Jésus -Christ de vive voix et par écrit, nous avons à nous réjouir de la persévérance d'un bien plus- grand nombre, qui sacrifièrent à leur foi les honneurs, les biens et la paix de ce monde. Il est certain qu'un grand nombre résistèrent aux tourmens jusqu'au dernier soupir; que beaucoup d'autres s'enfuirent...

Informations bibliographiques