Recherche Images Maps Play YouTube Actualités Gmail Drive Plus »
Connexion
Livres Livres 1 - 10 sur 45 pour Cardinal faisait l'assuré, et il ne l'était pas si fort qu'il le paraissait: il....
" Cardinal faisait l'assuré, et il ne l'était pas si fort qu'il le paraissait: il y eut quelques moments où la Reine contrefit la douce, et elle ne fut jamais plus aigre; M. de Longueville témoignait de la tristesse, et il était dans une joie sensible,... "
Mémoires du cardinal de Retz, de Guy Joli, et de la duchesse de Nemours ... - Page 168
de Jean François Paul de Gondi de Retz, Gui Joly, Marie d'Orléans Nemours (duchesse de), Claude Joly - 1820
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Collection des Mémoires relatifs à l'histoire de France: depuis l ..., Volume 44

Petitot (M., Claude-Bernard) - 1825 - 1443 pages
...cardinal faisoit l'assuré , et il ne l'étoit pas autant qu'il le paroissoit. 11 y eut quelques momens où la Reine contrefit la douce, et elle ne fut jamais plus aigre. M. de Longueville témoignoit de la tristesse , et il étoit dans une joie sensible , parce que c'étoit l'homme du monde...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Mémoires, Volume 1

Jean François Paul de Gondi (card. de Retz.) - 1825
...cardinal faisoit l'assuré , et il ne l'étoit pas autant qu'il le paroissoit. Il y eut quelques momens où la Reine contrefit la douce, et elle ne fut jamais plus aigre. M. de Longueville témoignoit de la tristesse , et il étoit dans une joie sensible, parce que c'étoit l'homme du monde...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Collection des mémoires relatifs à l'histoire de France: ... [sér. 1] t. 1 ...

Petitot (M., Claude-Bernard), Alexandre Petitot, Louis-Jean-Nicolas Monmerqué - 1825
...et il ne l'étoit pas autant qu'il le paroissoit. Il y eut quelques momens où la Reine con-^ trefit la douce, et elle ne fut jamais plus aigre. M. de Longueville témoignoit de la tristesse , et il étoit dans une joie sensible, parce que c'étoit l'homme du monde...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Histoire du Palais-Royal

Jean Vatout - 1830 - 321 pages
...faisait l'assuré, et il ne l'était « pas autant qu'il le paraissait: il y eut quelques « momens où la reine contrefit la douce, et elle « ne fut jamais plus aigre. M. de Longueville té« moignait de la tristesse, et il était dans une joie « sensible, parce que c'était l'homme...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Nouvelle collection des mémoires pour servir à l'histoire de France: depuis ...

Jean Joseph François Poujoulat - 1837
...cardinal faisoit l'asseuré, et il ne Testait pas si fort qu'il le paroissoit. Il y eut quelques moments où la reine contrefit la douce, et elle ne fut jamais plus aigre. M. de Longueville tesmoignoit de la tristesse et il estoit dans une joie sensible, parce que c'estoit l'homme du monde...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Madame de Sévigné and her contemporaries

1841
...Cardinal faisait l'assuré, et il ne l'était pas autant qu'il le paraissait. Il y eut quelques momens où la Reine contrefit la douce, et elle ne fut jamais...le plus le commencement de toutes les affaires. M. d'Orleans faisait l'empressé et le passionné en parlant à la Reine : je ne l'ai jamais vu siffler...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Modèles de littérature française: ou choix de morceaux en prose et ..., Volume 1

Chapsal (M., Charles Pierre) - 1848
...cardinal faisait l'assuré et il ne l'était pas si fort qu'il le paraissait. Il y eut quelques moments où la reine contrefit la douce et elle ne fut jamais...parce que c'était l'homme du monde qui aimait le mieux les commencements de toutes affaires. M. le duc d'Orléans faisait l'empressé et le passionné...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Chrestomathie francaise, ou, Choix de morceaux tires des meilleurs exrivains

Alexandre Rodolphe Vinet - 1849
...cardinal faisait l'assuré, et il ne l'était pas autant qu'il le paraissait. Il y eut quelques moments où la reine contrefit la douce, et elle ne fut jamais...commencement de toutes les affaires. M. d'Orléans taisait l'empressé et le passionné en parlant à la reine: je ne l'ai jamais vu siffler avec plus...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

La Fronde et Mazarin

Louis Todière - 1852 - 396 pages
...en ce fait. » Le cardinal souriait malignement et feignait une assurance qu'il n'avait pas. Le duc de Longueville témoignait de la tristesse « et il...parce que c'était l'homme du monde qui aimait le mieux le commencement de toutes affaires. » M. le duc d'Orléans faisait l'empressé et le passionné...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Le Palais-Royal (souvenirs historiques jusqu'en 1847): son histoire et sa ...

Jean Vatout, Saint-Esteben - 1852 - 408 pages
...faisait l'assuré, et il ne l'était « pas autant qu'il le paraissait ; il y eut quelques « moments où la reine contrefit la douce , et elle « ne fut jamais plus aigre. M. de Longueville té-. « inoignait de la tristesse, et il était dans une joie. « sensible, parce que c'était l'homme...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre




  1. Ma bibliothèque
  2. Aide
  3. Recherche Avancée de Livres
  4. Télécharger ePub
  5. Télécharger le PDF