Nouvelle biographie générale depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, avec les renseignements bibliographiques et l'indication des sources à consulter, Volume 15

Couverture
Firmin Didot fréres, fils et cie, 1856
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 361 - IUPRK (Christophe), poète français, vivait dans la seconde moitié du seizième siècle. On a de lui un recueil de soixante-quinze sonnets et trois odes, dans lesquels il déplore la perte de sa femme.
Page 187 - Figures des différents habits des chanoines réguliers en ce siècle, avec un discours sur les habits anciens et modernes des chanoines tant séculiers que réguliers, par le PC du Molinet.
Page 97 - L'abbé Duguet l'accepta et en jouit jusqu'à la mort de ce magistrat. Les années qui suivirent cette perte furent moins heureuses pour cet écrivain. Son opposition à la constitution L'nigenitus, et son attachement à la doctrine de Quesnel, son ami, l'obligèrent de changer souvent de demeure , et même de pays. On le vit successivement en Hollande, à Troyes, à Paris.
Page 225 - Presque tout votre corps diplomatique est contre-révolutionnaire ouvertement. On me pressera de vous engager à le changer. Je contrarierai vos goûts dans les choix ; je vous proposerai des sujets que vous ne connaîtrez pas du tout , d'autres qui vous déplairont. Quand votre répugnance sera trop forte et motivée, comme vous êtes le maître, j'obéirai : mais si...
Page 31 - Il fut nommé successivement juge au tribunal de commerce et membre de la chambre de commerce, membre du conseil municipal de Paris, et du conseil général de la Seine.
Page 701 - Dieu que je suis ce que je suis, et sa grâce n'a point été stérile en moi ; mais j'ai travaillé plus que tous les autres, non pas moi, toutefois, mais la grâce de Dieu qui est avec moi.
Page 549 - Malgré son grand âge, par exemple, il passait des nuits dans les endroits les plus humides du jardin, couché sur le ventre, sans oser faire aucun mouvement, pour découvrir les allures, la conduite des limaçons, qui semblent en vouloir faire un secret impénétrable. Sa santé en souffrait, mais il aurait encore plus souffert de rien négliger. Il mourut le 10 septembre 1730, âgé de 82 ans. Il était en commerce avec les plus grands anatomistes de son temps, Malpighi, Ruysch, Pitcarne, Bidloo,...
Page 505 - Vair, c'est son Traité de l'Éloquence française et des raisons pourquoi elle est demeurée si basse.
Page 817 - Vannes, où il se retira. 11 fut membre de la Société royale de Londres et correspondant de l'Académie des Sciences de Paris.
Page 829 - Vous êtes bénie entre toutes les femmes , et le fruit de votre sein est béni ; 43. et d'où me vient ce bonheur, que la mère de mon Seigneur vienne vers moi ? 44.

Informations bibliographiques