Collection Des Mémoires Relatifs À L'histoire de France: Depuis la Fondation de la Monarchie Française Jusqu'au 13 Siècle

Couverture
J.-L.-J. Brière, 1824
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 473 - Karlo, et in adjudha et in cadhuna cosa, si cum om per dreit son fradra salvar dist, in o quid il mi altresi fazet ; et ab Ludher nul plaid nunquam prindrai, qui, meon vol, cist meon fradre Karle in damno sit.
Page x - Il vit sa fille , marchant lentement et d'un pas chancelant sous le fardeau qu'elle portait; et, lorsqu'elle l'eut déposé au lieu convenu, reprenant bien vite la trace de ses pas. Après les avoir longtemps regardés, l'empereur, saisi à la fois d'admiration et de chagrin, mais pensant que cela n'arrivait pas ainsi sans une disposition d'en haut, se contint et garda le silence sur ce qu'il avait vu.
Page 253 - ... défendues par une cuirasse de fer, la main gauche armée d'une lance de fer qu'il soutenait élevée en l'air, car sa main droite, il la tenait toujours étendue sur son invincible épée. L'extérieur des cuisses que les autres, pour avoir plus de facilité à monter à cheval, dégarnissaient même de courroies, il l'avait entouré de lames de fer.
Page 205 - Et moi je te dis que tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et les portes de l'enfer ne prévaudront point contre elle.
Page 176 - Quant à vous nobles, vous fils des principaux de la nation, vous enfants délicats et tout gentils, vous reposant sur votre naissance et votre fortune, vous avez négligé mes ordres et le soin de votre propre gloire dans vos études, et préféré vous abandonner à la mollesse, au jeu, à la paresse ou à de futiles occupations.
Page 256 - Vénitiens avaient apporté tout récemment des contrées au delà de la mer toutes les richesses de l'Orient, étaient vêtus comme dans les Jours fériés d'habits surchargés de peaux d'oiseaux de Phénicie entourées de soie, de plumes naissantes du cou, du dos et de la queue des paons, enrichies de...
Page 474 - Karlus, meos sendra, de suo part non lo stanit, si io returnar non Tint pois, ne io, ne neuls cui eo returnar int pois, in nulla ajudha contra Lodhuwig nun li vi er.
Page 283 - ... des hommes. Ils s'efforcent d'arracher leurs ignobles parents au joug d'une servitude faite pour eux, et de leur assurer la liberté. Ils font instruire : les uns dans les sciences libérales , ils donnent aux autres des épouses d'une naissance illustre, et forcent les fils des nobles à recevoir la main de leurs parentes. Personne ne peut vivre en paix avec eux, si ce n'est ceux qui ont contracté de pareilles alliances.
Page 132 - Dans sa marche , l'armée défilait sur une ligne étroite et longue, comme l'y obligeait la nature d'un terrain resserré. Les Gascons s'embusquèrent sur la crête de la montagne, qui, par le nombre et l'épaisseur de ses bois, favorisait leurs artifices ; de là , se précipitant sur la queue des bagages, et sur l'arrière-garde destinée à protéger ce qui la précédait, ils...
Page 133 - ... fond de la vallée, tuèrent, après un combat opiniâtre, tous les hommes jusqu'au dernier, pillèrent les bagages , et , protégés par les ombres de la nuit , qui déjà s'épaississaient , .s'éparpillèrent en divers lieux avec une extrême célérité. » Les Basques avaient pour eux , dans cet engagement , la légèreté de leurs armes et l'avantage de leur position.

Informations bibliographiques