Nouvelle biographie universelle [afterw.] générale, publ. sous la direction de m. le dr. Hoefer, Volume 5

Couverture
1853
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 697 - Félicité passée Qui ne peux revenir : Tourment de ma pensée, Que n'ai-je, en te perdant, perdu le souvenir!
Page 517 - Les éléments primitifs des langues, découverts par la comparaison des racines de l'hébreu avec celles du grec , du latin et du français.
Page 299 - Les Observations de plusieurs singularités et choses mémorables trouvées en Grèce, Asie, Judée, Egypte, Arabie et autres pays estranges...
Page 769 - II ya des cas dans toutes les langues , et c'est une erreur de croire qu'il n'y en a point dans les noms français ; dissertation philosophique lue • à l'Institut national; Paris, 1797, in-8"; — Raison de la syntaxe des participes dans la langue française ; Paris, 1809, in-8°; ouvrage réuni au précédent sous le titre de Dissertations grammaticales; Paris, 1809 , in-8...
Page 439 - ... j'aurais conjuré les vents, dissipé les orages, et fait nager la France dans un océan de délices. Nous aurions tous de la liberté à revendre ou plutôt à donner, car nous n'en savons pas bien encore le prix.
Page 519 - Besançon, 1825,2vol. in-12; —Traité historique et dogmatique de la vraie Religion, avec la Réfutation des erreurs qui lui ont été opposées dans les différents siècles; Paris, 1780, 12 vol.
Page 583 - Vous n'écrivez que pour écrire, C'est pour vous un amusement; Moi qui vous aime tendrement, Je n'écris que pour vous le dire.
Page 55 - Traité des finances et de la fausse monnaie des Romains, auquel on a joint une dissertation sur la manière de discerner les médailles antiques d'avec les contrefaites ; Paris , 1740, in-12.
Page 507 - Ces enfants de l'effroi , Ces beaux riens qu'on adore , et sans savoir pourquoi, Ces altérés du sang des bêtes qu'on assomme , Ces dieux que l'homme a faits et qui n'ont point fait l'homme, Des plus fermes états ce fantasque soutien , Va , va , Térentius , qui les craint ne craint rien.
Page 865 - Les Juifs d'Occident, ou Recherches sur l'état civil, le commerce et la littérature des Juifs en France, en Espagne et en Italie pendant la durée du moyen âge.

Informations bibliographiques