Images de page
PDF
ePub

S. M. l'Emp. de tous les Russes trouve juste que Son Allié S. M. le Roi de Suède soit assisté par cette Puissance par des subsides. Ce n'est aussi que dans le cas que l'Angleterre se prêtât à conclure un Traité Subsidiaire avec S. M. Suédoise, que l'emploi des Vingt Cinq Mille Hommes stipulé dans la Convention divient obligatoire pour S. M.

Cet article etc. (Jfr föregående artikel.)
Court Stedingk.

Adam Prince Czartoryski.

Dimitri Tatischeur.

Bilaga II.

Article séparé et secret. La saison se trouvant déja trop avancée pour laisser libre à Sa Majesté Suédoise le Transport de toutes les Forces stipulées dans l’Article III du présent Traité, Sa Majesté Britannique et Sa Majesté le Roi de Suède sont tombés d'accord par le présent Article séparé et secret, de réduire à dix Mille Hommes le Nombre des Troupes Suédoises, Sa Majesté Britannique s'engage en tout cas à fournir de subsides pour un corps de douze Mille Hommes, d'après le Taux énoncé dans l’Article IV de sorte que la somme subsidiaire payable par la Grande-Bretagne montera à douze Mille Cinq Cent Livres Sterling par Mois, à compter du jour de Débarquement en Pomeranie des Renforts qui y seront envoyés en vertu du présent Traité.

Cet Article séparé et secret aura la même Force et Valeur que s'il était inséré mot à mot dans le Traité signé aujourd'hui, et sera ratifié en même tems.

En foi de quoi, Nous soussignés, en vertu de Nos pouvoirs, avons signé le présent Article séparé et secret, et y avons fait le cachet de Nos Armes.

Fait à Beckaskog, le trois d'Octobre, Mille Huit Cent et Cinq. Henry Pierrepont.

J. C. Baron de Toll.

Bilaga III.

Premier Article Séparé et Secret. Comme par l'Article séparé et secret du Traité de Beckaskog, signé le 3 Octobre 1805, Sa M:té le Roi de Suède et S. M. le Roi du Royaume Uni de la Gr.-B. et de l'Irlande, sont tombées d'accord, de réduire à Dix Mille hommes le nombre des troupes Suédoises malgré que Sa M. Brit. se soit engagée à fournir des Subsides, pour un Corps de Douze Mille hommes, et que ce calcyl doit servir de base aux stipulations du présent Traité, il est entendu entre les Deux Hautes Parties Contractantes, par le présent Article séparé et secret, que le total de Seize Mille hommes mentionné dans l'Article Second, ne peut en aucun cas être évalué ni porté, que jusqu'au nombre de Quartorze Mille hommes,

Cet article etc. (Jfr Bil. II.)
Fait au Quatier Général de Stralsund 23/6 1807.

J. C. Baron de Toll. Henry Pierrepont.

Second Article Séparé et Secret. Une partie des troupes de renfort, stipulées par le présent Traité, se trouvant déja ici, Sa M. Brit., afin de faciliter à S. M. Suédoise les moyens nécessaires pour accélérer l'arrivée du reste, s'engage, par le présent Article séparé et secret, à faire compter du Vingt Cinq Mai dernier le payement des Subsides en totalité, actuellement convénus entre les deux Souverains.

Cet article etc. (Jfr Bil. II.)
Fait au Quatier Général de Stralsund 236 1807.

J. C. Baron de Toll. Henry Pierrepont.

« PrécédentContinuer »