Die Reform der französischen Orthographie im Anschluss an die Petition Havet, professeur am Collège de France an die Académie française

Couverture
Verlag nicht ermittelbar, 1894 - 234 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 34 - Ele se comenca a porpenser del conte Garin de Biaucaire qui de mort le haoit, si se pensa qu'ele ne remanroit plus ilec ; que, s'ele estoit acusee, 10 et li quens Garins le savoit, il le feroit de male mort morir.
Page 166 - Captif au rivage du Maure, Un guerrier, courbé sous ses fers , Disait: Je vous revois encore, Oiseaux ennemis des hivers. Hirondelles, que l'espérance Suit jusqu'en ces brûlants climats, Sans doute vous quittez la France : De mon pays ne me parlez-vous pas? Depuis trois ans je vous conjure De m'apporter un souvenir Du vallon où ma vie obscure Se berçait d'un doux avenir.
Page 40 - La mort le fait frémir, pâlir, Le nez courber, les veines tendre, Le col enfler, la chair mollir, Jointes et nerfs croître et étendre.
Page 33 - Si ert credance, dont or n'i at nul prot : Tot est mudez, perdude at sa color ; Ja mais n'iert tels com fut as anceisors.
Page 40 - Je congnoys que pauvres et riches, Sages et folz, prebstres et laiz, Noble et vilain, larges et chiches, Petitz et grans, et beaulx et laidz, 91 Dames a rebrassez colletz, De quelconque condicion, Portant attours et bourreletz, Mort saisit sans exception.
Page 67 - Vous faites le poète, vous, et vous devez vous remplir de ce personnage, marquer cet air pédant qui se conserve parmi le commerce du beau monde, ce ton de voix sentencieux et cette exactitude de prononciation qui appuie sur toutes les syllabes et ne laisse échapper aucune lettre de la plus sévère orthographe...
Page 44 - Et pour ce que de telles choses sont souvent advenues sur l'intelligence des mots latins contenus esdits arrests, nous voulons d'ores en avant que tous arrests, ensemble toutes autres procédures, soient de nos cours souveraines et autres subalternes et inférieures, soient de registres, enquestes, contrats, commissions, sentences, testaments, et autres quelconques actes et exploicts de justice, ou qui en dépendent, soient prononcez, enregistrez et délivrez aux parties en langaige maternel français...
Page 41 - XI nostre maistre, le plus humble en paroles et en habits, et qui plus travailloit à gagner un homme qui le pouvoit servir, ou qui luy pouvoit nuire. Et ne s'ennuyoit point...
Page 45 - ... nommer quelque chose plus vile. Tellement qu'il ne nous reste rien de quoy nous glorifier devant Dieu, sinon sa seule miséricorde, par laquelle, sans quelque mérite, nous sommes sauvez : ni envers les hommes, sinon nostre infirmité : c'est-à-dire, ce que tous estiment grande ignominie.
Page 48 - C'est que messieurs les Courtisans se sont oubliez jusques Ici, d'emprunter d'Italie leurs termes de guerre, laissans leurs propres 5 et anciens, sans avoir esgard à la conséquence que portoit un tel emprunt; car d'ici à peu d'ans, qui sera celuy qui ne pensera que la France ait appris l'art de la guerre en l'eschole de l'Italie, quand il verra qu'elle usera des termes italiens?

Informations bibliographiques