Images de page
PDF
ePub

MADEMOISELLE HERVÉ. Ni moi.

MADEMOISELLE DU CROISY. Mi moi.

MOLIERE,

Que pensez-vous donc faire? Vous moquez-vous tontes de moi ?

SCENE I V.

BÉJART, MOLIERE, LA GRANGE, DU CROIS! :

MESDEMOKSELLES DU PARC, BÉJART, DE BRIE, MOLIERE, DU CROISY, HERVÉ.

BÉJART. Messieurs, je viens vous avertir que le roi est venu, et qu'il attend que vous commenciez.

MOLIERE.

Ah! monsieur, vons me voyez daps la plus grande peine du monde; je suis désespéré à l'heure que je vous parle. Voici des femmes qui s'effraient et qui disent qu'il leur faut répéter leurs rôles avant que d'aller commencer. Nous demandons, de grace, en. core un moment. Le roi a de la bonté, et il sait bien que la chose a été précipitée.

SCENE V.

MOLIERE, et les mêmes acteurs, à l'ex

ception de Béjart.

MOLIERE. Hé! de grace, tâchez de vous remettre; prenez courage, je vous prie.

MADEMOISELLE DU PARC. Vous devez vous aller excuser.

MOLIENE,
Comment m'excuser?

SCENE VI.

MOLIERE, et les mêmes acteurs;

UN NÉCESSAIRE.

LE NÉCESSAIRE.
Messieurs, commencez donc.

MOLIERE: Tout-à-l'heure, monsieur. Je crois que je perdrai l'esprit de cette affaire-ci, et...

SCENE VII.

MOLIERE, et les mêmes acteurs ;
UN SECOND NÉCESSAIRE.

[ocr errors]

LE SECOND NÉCESSAIRE. Messieurs, commencez done.

MOLLER. Dans un moment, monsieur.( à ses camarades.) Hé quoi doặc! voulez-vous que j'aie l'affront... ?

SCENE VIII.

MOLIERE, et les mêmes acteurs ; UN TROISIEME NÉCESSAIRE.

LE TROISIEME NÉCESSAIRE.
Messieurs, commencez donc.

MOLIERE.
Oui, monsieur, nous y allons, Hé! que

de

gers se font fête, et viennent dire, Commencez donc, à qui le roi ne l'a

pas commandé!

SCENE IX.

MOLIERE, et les mêmes acteurs; UN QUATKIEME NÉCESSAIRE.

I E QUATRIE ME NÉCESSAIRE. Messieurs, commencez donc. !

MOLIERE.

Voilà qui est fait, monsieur. ( à ses camarades.) Quoi donc! recevrai-je la confusion...?

SCENE X.

BÉJART, MOLIERE, et les mêmes acteurs.

MOLIERE.

Monsieur, vous venez pour nous dire de commencer, mais...

BÉJART. Non, messieurs; je viens pour vous dire qu'on a dit au roi l'embarras où vous vous trouviez, et que, par une bonté toute particuliere, il remet votre nou. velle comédie à une autre fois, et se contențe, pour anjourd'hui, de la premiere que vous pourrez don

Der

MOLIERE.

Al! monsieur, vous me redonnez la vie. Le roi nous fait la plus grande grace du monde de nous donner du temps pour ce qu'il a souhaité; et nous allons tous le remercier des extrêmes bontés qu'il nous fait paroître.

BIN DE L'IN PROMPTU DE VERSAILLES.

LA PRINCESSE

D'ÉLIDE,
COMÉDIE-BALLET

EN CINQ ACTES.

1664.

4

)

« PrécédentContinuer »