Correspondance sur l'École impériale Polytechnique: Avril 1804-janvier 1816, Volume 3

Couverture
Bernard, 1816
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 234 - Cet art a deux objets principaux. Le premier est de représenter avec exactitude , sur des dessins qui n'ont que deux dimensions, les objets qui en ont trois , et qui sont susceptibles de définition rigoureuse.
Page 89 - Notice sur la conformation physique des Egyptiens et des différentes races qui habitent en Egypte, suivie de quelques réflexions sur l'embaumement des momies ; par M. le baron Larrey. , , Mémoire sur la partie occidentale de la province de Rahyrch , connue anciennement sous le nom de nome Maréotùjue ; par M.
Page 86 - Dissertation sur les diverses espèces d'Instrumens de Musique que l'on remarque parmi les sculptures qui décorent les antiques monumens de l'Egypte, et sur les noms que leur donnèrent, en leur langue propre, les premiers peuples de ce pays: par M.
Page 405 - ... était indépendante de la densité. Le résultat de nos expériences prouve rigoureusement le contraire. Elles s'accordent toutes à donner pour les vapeurs un pouvoir réfringent sensiblement moindre que celui des liquides qui les ont formées. Ainsi, pour ne citer qu'un seul exemple , le pouvoir réfringent du soufre carburé liquide rapporté à l'air est un peu plus grand que 3, tandis que celui de la même substance à l'état de vapeur, rapporté également à l'air, ne surpasse pas 2....
Page 331 - ... les deux points de contact, contient le centre de la surface et est diamétral opposé à cette droite ; donc le plan qui passe par les centres des deux surfaces et par le milieu de la droite qui joint leurs points de contact est, dans les deux surfaces , plan...
Page 10 - Pur chacune de ces droites, on peut mener deux plans tangens à l'un quelconque des trois cônes qui ont leurs sommets sur cette droite ; d'où il suit que trois cercles d'une sphère peuvent, en général, être touchés par un quatrième cercle de cette sphère , de huit manières différentes. Etant données trois courbes planes d'une surface du second degré , on détermine , par des considérations semblables , la quatrième courbe plaîie qui les touche.
Page 247 - ... l'acide muriatique ordinaire , on est dispensé de cette supposition. Mais , tout en énonçant ces deux manières de voir, nos deux chimistes s'en tinrent à la première , qui était plus analogue à ce qui se passe dans le grand nombre des acidifications. M. Davy , qui avait été conduit aux mêmes conclusions , mit plus de hardiesse dans son choix ; il adopta décidément la deuxième théorie , et donna en conséquence à l'acide muriatique oxigéné un nom particulier , celui de chlore...
Page 229 - ... du fluide dans- ce réservoir et ce bassin , peu^vent être considérées comme immobiles , ou comme ayant une vitesse insensible par rapport à celle de l'eau dans ce tuyau. Les formules relatives aux longs tuyaux , ne s'appliquent pas au calcul de l'écoulement par un orifice pratiqué dans une mince paroi , ou par un petit agutage. Nous ferons connaître à la fin de cet extrait , un travail de M. de Prony, sur l'écoulement des fluides contenus-dans un vase, par des orifices horisontaux.
Page 393 - Sens du mouvement. . . direct. en mince paroi, et par des ajutages appliqués à ces orifices. Le travail de M. Hachette peut être divisé en trois parties : l'une a pour objet la mesure de la contraction de la veine fluide dans le cas d'une mince paroi; l'autre traite de la cause des singuliers phénomènes que présentent les ajutages cylindriques ou coniques; enfin dans la troisième , l'auteur décrit la figure de la veine fluide , et les variations qu'elle éprouve pour différentes formes...
Page 219 - Donc aussi les deux directions de plus grande et de moindre stabilité d'un corps flottant quelconque se croisent toujours à angle droit.

Informations bibliographiques