Images de page
PDF

A CTEURS MAdame FROMENT. Madame R APÉ. LE TABELLION. THÉRESE. PIERROT. GOGO. MATHURINE. COLETTE. FILLES DU VILLAGE.

[ocr errors][merged small]

LE COCO DE VILLAGE, O:PER A-COMIQUE.

[ocr errors]

SCENE PREMIERE,

LE TABELLION.
WAN dit bien vrai que la rareté

f ait le prix de toutes choses.

Tant qu'il y avoit des garçons

dans le village, les filles les dédaignoient,& Pierrot n'étoit pas regardé ; mais depuis qu'ils se sont tous enrôlés volontairement par un motif de gloire , & qu'il ne relte que Pierrot , toutes nos filles :lui font la cour ; c'est à qui l'aura: & voilà mon filleul devenu le Cocq dų Village. Je voudrois bien profiter de l'occasion pour lui procurer un bon gta

Aij

[ocr errors]

SCENE II. PIERROT, LE TABELLION.

LE TABELLION. AH! te voilà garçon ? Mais , que de A bouquets ! Que de rubans ! Te voilà plus brave qu’un épouseux!.

PIERROT. Morgué, mon parrein, gnia braverie qui tienne , je ne puis plus y résifter, mm :

· LE TABELLION TO Qu'as-tu donc?

PIERROT. :: Ce que j'ai? Tenez, : vous voyez bian tous ces bouquets , tous ces rubans , ce sont les filles du lieu qui me les ont baillés à cause que c'est aujourd'hui la Fêté du Village.

LESTABELLION-W; 15 • Cela te fait honneur, mon enfant. Ha ris'

PIERRŐT.wiwini "- Oui ; & , à cause que c'est la Fête du Village, alles voglont aussi que je les fasse danser tretoutes aujourd'hui. : - LE TABELLION.?

[ocr errors]

PIERROT.
• Air : Le branle de Merza

Comment danser,

Sans se lasser,
Avec une douzaine ?

A peine vian-je de cesser,
Que l'on me fait recommencer.

Morgué, que j'ai de peine!
Et l'on ne veut pas me laisser

Le tems de prendre haleine.

LE TABELLION. Il faut avoir des complaisances , mon ami.

PIERROT. Oh! dame , mon parrein , je ne suis pas de fer , je ne puis pas répondre à toutes. ,

[ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small]

Veut que je la

THE mene , Pour cueillir des

[ocr errors]

*--*-IERK I • 325I - - -

-7fleurs De toutes les couleurs. Il faut, pour Nan

[ocr errors][merged small][ocr errors][merged small]

nette, Gra-ver u-ne hou-let- ta, Et de mon

fla-geo- let Ac- compagner Ba- ber. * Il n'y a pas jusqu'à la fille de Madame Froment , fte petite Gogo, qui viant tous les matins me faire endêver pour avoir des noisettes.

LË TABELLION, riant."
Que je te plains !

:: PIERROT. : ...Oui, riez. Alles font après moi pis que des enragées ; l'une me baille une taloche, l'autre une mornifle , stelle-là tire le cordon de ma fraize, stelle-ci fait cheoir mon chapeau; & tout ça, parce qu'alles m’airnont, voyez yous ?

« PrécédentContinuer »