Images de page
PDF
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

Lorraine , voit par leTraité de Paix un grand nombre .

[ocr errors]
[merged small][ocr errors]

BELLE-VILLE, est un Village situé au bas de la Côte St. Michel, près la Ville de Verdun au nord. L'Evêque Bertalame avoit bâti en 7 1 I. sur le sommet de la Montagne,nommée aujourd'hui de St. Michel, une Chapelle sous l'invocation de ce saint Archange, dans laquellc on devoit célébrer la Messe certains jours de l'année. Cette Chapelle est aujourd'hui un simple Hermitage, & son revenu cst uni à l'Eglise Paroissiale de Belle-Ville, établie en 1712. au pied de ladite Montagne. .

Sous l'Evêque de Verdun Nicolas Bousmard, intervint une Sentence Arbitrale, par laquelle le Duc de Lorraine ajugeoit à l'Evêque ou au Chapitre de Verdun, tous Droits de Souveraineté, propriété & Justices Féodales dans le Village de Belle-Ville, excepté le Fief de la Maison-forte & ses dépendances, qui fut réservé au Duc.

CetteTerre avoit été donnée longtems auparavant en Io82. à la Cathédrale de Verdun, & elle dépend encore aujourd'hui du Temporel du Chapitre, mais pour leSpirituel elle dépend de la Paroisse de saint Médard de la même Ville. Les Habitans de Belle-Ville firent bâtir dans leur Village une Eglise qui fut dédiée en 1 5 1 3. sous l'invocation de saintSébastien. M. de la Maisonniére Chanoine de de la Magdelaine de Verdun, ya légué une somme de trois mille livres pour l'ériger en Paroisse ; mais le Curé de saint Médard de Verdun n'y a pas acquiescé , & l'érection n'ayant pas été faite avec les formalités ordinaires, elle n'est pas censée Paroisse encore aujourd'hui.

[ocr errors]

Il y a plusieurs Villages ou Hameaux en lbidem, Lorraine, du nom de BELMoNT, comme 1°. Poooooo*: Belmont, Village de Darney. 2°. Belmont, Village de Bruyéres, Chcf lieu du Ban de même nom, sur le Ban duquel on voit cinq Moulins, six Scieries, & un Martinet à battre le Fer. 3°. Belmont , Village de Châtenoy. 4°. Belmont, Hameau près d'Arches, du Ban de Wagny. t. Je ne décide pas duquel de ces quatre lieux la Maison de Belmont tiroit son Nom. Elle portoit d'Or à deux faces d'azur.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][merged small][merged small]

BELRA IN, Bellus-Ramus,Village du Barrois, Diocèse de Toul; l'Eglise a pour Patrone, la Nativité de Nôtre-Dame , Collateur, l'Abbé de St. Leon de Toul; la Dîme est partagée entre plusieurs Décimateurs, que l'on peut voir dans le Pouillé de Toul. Seigneur temporel, Madame Léchicaut; Jurisdiction du Juge-Garde de la même Dame; Office, Recette & Bailliage de Bar, Présidial de Châlons, Parlement de Paris. Il y a environ quatre-vingt Habitans dans Belrain, & un Château à Madame Léchicaut. Il y a sur le Finage un Hermitage avec sa Chapelle, sous l'invocation de sainte Genevieve.

Ce lieu est aussi célébre par sa Forteresse ancicnnement considérable. Il a donné le nom à un Doyenné de l'Evêché de Toul ; Archidiaconé de Ligni. Ce Doyenné a environ cinq lieuës de longueur du midi au nord, & quatre de largeur. Dans cette étenduë ilya quatorze Cures, trois Annêxes, un Prieuré, une Chapelle, un Hermitage & un Oratoire de Malthe.

[merged small][ocr errors]
[ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

frais. -
Bénaménil fut donné à l'Abbaye de St.

Remi de Lunéville en 1o24. Histoire de

Lorraine, Tome I. page 412.

[ocr errors]
[ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[merged small][merged small][ocr errors][ocr errors]

dont les Religieux ne forment qu'une Com-
munauté avec celle de l'Etanche proche St.
Mihiel. Nous en avons parlé sous l'Article
de l'Etanche, on peut consulter aussi la nou-
velle Histoire de Verdun , titre xj. page cj.
où l'on parle assez au long de ce Prieuré de
Benoite Vaux , dépendant de l'Abbaye de
l'Etanche proche St. Mihiel.

[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

En 1277. Henri de Finsting Archevêque

[ocr errors][merged small]

de Tréves, bâtit ou répara le Château de page 812.

Bern-Castel ; mais il y a apparence que la
Ville appartenoit alors aux Comtes de Salm
de Vôge, car en 128o. Henri Comte de
Salm de Vôge , & son Fils Jean , vendit à
Henri Archevêque de Tréves, tout ce qui
lui appartenoit à Bern-Castel & à Montir-
ville , pour la somme de cinq cens livres de
Tréves ; & renonça aux Lettres qui avoient
été passées, par lesquelles on s'obligcoit de
ne pas bâtir de Forteresse sur les Montagnes
dudit Bern-Castel , où il y avoit alors un
Châtéau bâti par ledit Comte de Salm, ou
par ses Prédécesseurs.
Les Empereurs Albert & Rodolphe con-
firmèrent à la priére de l'Archevêque Boe-
mond, les Priviléges de la Ville de Bern-
Castel. Cette Ville a beaucoup souffert par
les Guerres ; elle est en réputation par ses
bons Vins, qui y attirent beaucoup d'Etran-
gers & de Marchands.

[ocr errors][merged small]
[ocr errors]

Bailliage de Chaumont ; Seigneur, M. le
Duc d'Orléans.
C'est apparemment de ce Lieu que la
Maison de Bettancourt a tiré sa dénomina-
tion ; elle étoit de l'ancienne Chevalerie, &
portoit de gueule à trois Salades ou Armets
mornes d'or.

[ocr errors][ocr errors][merged small]
[ocr errors]

-

de Riéval & les environs. Nous avons parlé
de Riéval , de Void & de Commercy dans
des Articles particuliers. Nithard place ce
Pagus Bedensis entre l'Ornay & le Blésois,
Odornensis & Blesensis , par conséquent fort
différent de Pagus Bedensis, du Païs de Lu-
xembourg.
Miraeus assigne encore une troisiéme Ville
de Beda ou Bidbourg, située assez près d'An-
tunnacum, Andernach & de Meyen; d'autres
entendent sous le nom d'Antennacum, la
Ville de Binghen, ou Vingo, ou Bingo.Voyez
Adrien Valois, sur Antunnacum.
En 1136. Alberon Archevêque de Tréves,
remporta une Victoire à Biedbourg contre
le Comte de Luxembourg. -
L'Historien de Luxembourgnous apprend
que la Ville de Biedbourg est située sur
une des Chaussées Romaines, qui conduit
de Tréves à Cologne, entre la Nims & la
Kill. Qu'elle étoit autrefois fameuse sous les
Rois de la race Carlovingienne, qu'on lui
donna le titre de Païs ou de Comté, & que
sa Jurisdiction comprenoit toute la partie de
l'Ardenne, qui va de ce côté là jusqu'au
Rhin.Il en est parlé dans le Partage du Royau-
me de Lorraine,fait à Marsenne, entre Louis
de Germanie , & Charles-le-Chauve Roi
de France, en 87o. Ce Païs passa ensuite
à la possession des Princes de la Mosellane,
ou Comtes d'Ardenne , & puis à Sigefroi
un de leur petit Fils , premier Comte de
Luxembourg.
La Ville de Biedbourg fut affranchie par
Henri Comte de Luxembourg, vers l'an
1264. & leur servitude modérée à certains
points fixes. Les Comtes de Luxembourg
s'y réservent les Fours Bannaux, & font
defense à aucuns Bourgeois d'y avoir des
Fours particuliers. Tous les Marchands de
Vin payeront à Pâques & à la Pentecôte
tous les ans, cent sols argent deTréves. Les
Bourgeois de Biedbourgentretiendront deux
Sentinelles pour la garde de leur Ville, &

[ocr errors]

dans le cas de Guerre ou d'irruption d'En- .

[ocr errors]

pour porter les Lettres de leurSeigneur, ou

celles des Officiers du Seigneur pour son
service. Dans les Expéditions Militaires,
tous ne se présenteront pas, mais il en res-
tera un nombre suffisant pour la défense de
la Ville. Le Comte de Luxembourg s'obli-
gea par serment à observer ces Réglemens,
sa Femme Marguerite, & ses deux Fils y ap-
posèrent leurs Sceaux. Il y avoit alors un
Comte particulier à Bicdbourg.

« PrécédentContinuer »