Images de page
PDF
[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

vre , qui a donné son nom au Val de Lie-
vre , à l'cxtrémité du Val de sainte Marie-
aux-mines. Ce Prieuré cst dédié à St. Ale-
xandre Martyr, dont Fulrade avoit aussi ap-
porté des Reliques de Rome. o
En 853. les Religieux de saint Denys por-
terent leurs plaintes au Concile de Verbc-
rie , contre leur Abbé Louis , qui vouloit
donner en Fief ou en bénéfices les Prieurés
dépendants de son Monastere, & qui en ef-
fet , en avoit deja donné à un Comte non-
mé Conrade. Il vouloit encore donner le
Prieuré de S. Alexandre, ou de Lievre; mais
les Peres de ce Concile ayant vû le Tcfta-
ment de l'Abbé Fulrade, qui donnc cc Prieu-
ré & quclques autres à son Abbaye , & le
Privilege du Pape Etienne, qui confirme les
donations de ce pieux Abbe , defcndirent
qu'à l'avenir on ne fit aucune alienation ,
sous quelque titre que ce fut, des biens de
l'Abbaye de saint Dcnys.
Le Prieuré de Lievre , de même que ce-
lui de saint Hippolyte, sont au Duc de Lor-
raine, depuis environ l'an 14oo.
Au douziéme siécle , sous le Duc Simon
I. les Ducs de Lorraine n'etoient encore
qu'Avoüés du Val de Lievre, ce fut l'Em-
pereur Lothaire II. qui y ajoûta l'avocatie
de la Ville de saint Hippolyte. Le Duc Si-
mon I. a gouverné depuis l'an 1 1 15. jus-
qu'en 1 139.Saint Hippolyte appartenoit en-
core à l'Abbaye de saint Denys en 1 338.

[ocr errors]
[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small]
[ocr errors]

sment étoient occupées par lès gens des Sei

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

p. 142.

Corpus diplomat t. I , parte . p. 94.

Ibid. pag, 17 I.

[ocr errors]

Apparemment le Val de Vil• lers.

[ocr errors][merged small]

ment, & le Duc fut obligé d'en lever le siége. Cette Ville appartenoit alors à l'Evêue de Strasbourg , qui l'avoit achete d s

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

· de vigueur, mais bientôt après les Bour

[merged small][ocr errors]
[ocr errors]

tairement, & promirent obeissance au Roi. Tout le Val de Lievre en fit autant. , Après la retraite du Dauphin en 1445. les troupes du Comte Palatin Louis, celles de l'Evêque & de la Ville de Strasbourg , se jetterent sur ceux qui avoient favorise les François , & ravagerent la Ville de saint

·Hippolyte , & tout le Val de Lievre , ils

désolerent tout ce pays là, & y mirent le feu par-tout.

En 1482. le Vendredy après la Fête de saint Marc , il y eut une transaction paslée entre les Comtes de Virtemberg Eberard

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

& autres biens, en échange de quoi il doit avoir une pension de six mille florins du Rhin, avec les Villes de Reichemviller, apparemment Ribauviller , & Bilstein , & la Seigneurie de Horbourg L'acte est passe à Reichemviller , &c. En 15 16. les Comtes Gerolzech, & Francisque , ayant déclaré la guerre au Duc Antoine , à l'occasion des mines d'argent de sainte Marie , se rendirent maîtres de saint Hippolyte, la pillerent & la rançonnerent. Antoine en porta ses plaintes aux Princes d'Empire , ne voulant point entrer en guerre contre ces deux Seigneurs, sans leur agrément. Ils répondirent qu'ils ne prenoient nul

[ocr errors]

En 1 568. la Chatellenie de saint Hippo

[ocr errors]

celier de Christine de Dannemarck , à rachat de cinq mille écus.

Christine de Silliere, fille de Jean de Sil

572 lier , & Magieleine d'Oria sa mere, du gré de S. A. de Lorraine , vendirent en 1 59o. la Seigneurie de saint Hippolyte , à Gerard

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

· Schouck, dont on vient de parler.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

Entre sainte Marie-aux-mines, & Ribau- , .

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[merged small][ocr errors][ocr errors]

J73 #! Tome de la nouvcllc é iition dc l'histoire de Lorraine , pag. xLIII. xLiv. il est quelquefois nomme Ferri d'Einville, Bâtard de Lorraine , le Duc Charles II. le rappclle dans l'un & l'autre de ses Teftamcns, cn 1424. & dans l'un & l'autre il lui donna le Château de Bilestein. Nous connoissons au Val de saint Diey, Lusse-bilislein , qui depcndoit apparcmmcmt du Chateau dont nous parlons. H O F F A L I Z E. Hoffalize , ou Hoffalaise , ou Homfalise , petite Ville des pays bas , d'autres n'en font qu'une simple Scigneurie dans le Luxe.nbourg , entre Bastogne & Salm , à deux lieuës & demie de l'une & de l'autre. Lc Scigncur de Hoffalize étoit un des quatre paires du Comté de la Roche. Hcffalize est située dans le Duché de Luxembourg, entie la Villc de Luxcmbourg & ccile de Liege, sur la rivicre d'Ourth , qui l'environne presque de toute part. On y voit un Château très ancien sur une langue de rocher. · Ce qui distingue de plus la Ville d Hoffalize , est qu'elle a donné le nom à une Maisonancienne & féconde en grands hommes. Dès l'an 1176. l'Histoire parle d'un Henri d'Hoffalize, Voué d'Arlon , & un autre Thierri d'Hoffalize , signa cn 1 19o. comme témoin , la paix concluë près Dinant , entre Thiebaut Comte de Luxembourg, & Philippe Comte de Namur. - * On distingue deux Maisons de Hoffalize, l'une ancienne & l'autre moderne , l'ancienne avoit pour armes : d'argent, à la face d'azur. La nouvelle porte , d'argent & d'azur de dix pieces, au lion de gueule à la queuë fourchuë, passee en sautoir , armé, lampassé & couronné d'or, brochant sur le tout, brise au canton dextre, de gueule. Ces dernieres armes, sont , à la brisûre près, celles de Luxembourg • . On conjecture que les Cadets de Namur, comtes de la Roche , furent auparavant Seigneurs de Hoffalize , & que c'est de là, que vient à Hoffalize la qualité de pairie du Comté de la Roche , un nommé Gueric, ou Henri de Hoffalize , fonda vers ce méme tems un Hôpital à Hoffalize , sous l'invocation de saintc Catherime , où l'on voit son Epitaphe sans dates ce Gueric ou Henri eut une fille nommé Beatrix, qui épousa Vinand Seigneur d'Hoffalize. Il eut pour fils & pour successeur, Henri , qui prit alliance avec une Dame , dont on ignorc le nom , & en eut un fils & une fille. La fille se maria à Henri, Seigneur de Mirevart, & le fils nomme Thierri, fonda le

Monastere du Val des Ecoliers, à Hoffali

[ocr errors]

· 574 ze. Ces Religieux y etoient déja établis # l'an 1236. mais leur emplacement ne se trouvant pas assez vaste, Henri leur donna cn 1242. une place plus commode , & augenta lcs biens de leur premiere fondation. La Comtesse Ermensinde de Luxembourg , la confirma & l'augmenta, & le Pape Innoce it IV. étant au Concile de Lion en 1244. agrca le tout par une Bulle particuliere, où il appelle ces § Religieux , ses Freres de sainte Catherine du Coin , & leur permet de recevoir des Novices , & de choisir leur Supérieur suivant la régle de saint Augustin. Henri d'Hoffalize, Fondateur de ce Monastere, mourut cn 1282. il eut un fils dénommé dans la charte de fondation, mais qui mourut sans enfans, & ainsi la ligne dirccte de la Maison d'Hoffalize, fut éteintc. | La fille du même Fondateur, appellee Isabelle , épousa Gerard Comte de Granprey ; de ce mariage sortit Thierri, Seigneur dz Hoffalize, qui ne laissat d'Agnés de Berlaymont son épouse, qu'une fille unique, nommee Marguerite , qui fut mariee à Gerard d'Argenteau , à qui elle donna la Seigneurie d'Hoffalize, avec quantité d'autres biens. Gerard eut de son mariage deux fils ; l'aîné nommé Jean, fut Seigncur d'Argenteau, & le Cadet nommé Renoud, ou § » Seigneur d'Hoffalize, épousa Jeanne d'Enghien , de qui il eut deux filles, l'aînée appcllée Marguerite, épousa Richard de Merode , auquel clle porta la Terre d'Hoffalize. : - J'ai en main une Généalogie de la famille d'Hoffalize le Liégeois, qui selon la tradition de cette famille, descend de ce Renaud d'Hoffalize , surnommé le Liégeois, parce qu'il étoit originairement du pays de Liege, ou des environs. Il vint s'habituer dans l'Evêché de Metz , du tems des guerres du Dua de Bourgogne, contre la Lorrainc, & s'attacha au service de Rodolphe, Comte de Linange & de Richecourt, l'un des premiers & des plus anciens Comtés de l'Empire, allié à la Maison de Lorraine, dès long-tems auparavant. Ce Gentilhomme nommé d'Hoffalize le Liégeois , reçut dudit Comte de Linanges, la Terre d'Orbesine, à titre de Fief masculin , dépendant de son Comté de Richecourt, & la Seigneurie de Marimont. Ce Fief est situé dans l'Evêché de Metz, à deux lieuës de la Ville de Vic, & a été possedé ar les aînés mâles , de h famille dudit d'Hoffalize le Liegeois, lesquels à chaque mutation en ont fait leurs reprises des Comtes de Linanges & de Richccourt, comme George d'Hoffalize fit paroître en 1 672.pardevant M. Ponce de la Riviere , Intcndant

[ocr errors]
[ocr errors]

que George d'Hoffalize Sieur de Burthécourt , d'Ohéville , de Chambray, Coroy , Provencheres, &c. baptise le dix-sept Juin 1 628. étoit fils de Cæzard d'Hoffalize , & ' épousa en premiere nôces Agnès d'Anglure, & en deuxiéme nôces Anne Tietremont; du premier mariage naquircnt deux fils , dont l'aîné fut tué au siége de Nimégue , son frere reçut un coup de mousquet au haut du bras droit , un troisiéme, Cousin aux deux premiers , fut Lieutenant de Cavalerie au Régiment cy-devant de Salins, & depuis, de Bilchen dans les troupes de Cologne, il eut le bras casse au siége de Groningue. Du deuxiéme lit, George d'Hoffalize, eut Claude d'Hoffalize, qui fut le dernier de cette branche ; il fut d'abord Officier au Régiment d'Infanterie de la Ferre. Après dix ans il quitta l'état militaire pour prendre celui de la robe ; il fut d'abord Conseiller au Parlement dc Metz. Et en.... Conseiller en la Cour Souveraine de Lorraine & Barrois.Il avoit épouse le onze Septembre 1695. Madeleine Cueillet, dont il a eu deux filles , l'une mariée à Dubois de Riocourt , la deuxiéme à. . . . . . de Coiviller; elles sent mortes toutes deux , & ont laisse plusieurs enfans.

H O F F E L I Z E, Village, cy-devant BAIN vILLE.

HoF FEL IzE , cy-devant Bainville, Village sur le Madon , à trois lieuës & demie de Darney, & à la même distance de Mirecourt, ce Bainville eft fort différent de Bainville-aux-miroirs , dont nous avons parlé sous son article.Celui dont nous parlons ici fut érigé en Comté le seize Juin 1726. par le Duc Leopold , en faveur de Marc-Caezard d'Hoffelize , & changea son nom de Bainville, en celui d'Hoffelize.Adomp dépend de la Paroisse d'Hoffelize, dont l'Eglise a pour Patron saint Martin ; Collateur le Chapitre de Remiremont.

Hoffelize est du Bailliage de Darney, Diocèse de Toul.

[ocr errors]
[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

qu'elle ait été sous la Souveraineté des Ducs

[ocr errors]
[ocr errors]

parte 2.

[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]
[ocr errors]
[ocr errors]

Annal. Bened. t. 2. p. 139.

[ocr errors]
« PrécédentContinuer »