Images de page
PDF

Histoire de Lorraine , Preuves.

p. xxIV. t. 6. tom. 3.

[merged small][ocr errors][ocr errors]
[merged small][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small]

LU c E B oUR G , ou Lucelbourg , ou Luzelembourg , Château & Village situé entre Dabo ou Dasbourg, Phalsbourg & Saverne, dans les montagnes de Vôges. Ce lieu étoit autrcfois du Domaine des Ducs de Lorraine, mais il fut cédé à la France, de même que Phalsbourg & autres lieux des environs, pour former la route que le Roi s'etoit réservée par le traité de 1 66 1.

Il est souvent parle dans notre histoire du Château de Lucebourg, & des Seigneurs de cette Maison, qui sont quelquefois dénommes de Lutzelembourg , ou de Luxembourg, ou de Lutzbourg , ou de Lutzelbourg. Cette

conformité de nom avec la fameuse Ville de

[ocr errors]
[ocr errors]

[merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

mais auparavant il se passà diverses négotiations au sujet de la Terre de Lucelbourg, entre les Evêques de Metz, & les Seigncurs de Fénétranges, cas en 1 344 Burkard, Seigneur de Fénétranges, étant devenu homme d'Adcmare, Evêque de Metz, ledit Ademare en consideration de cet hommage, lui fit don de cinq cens livres de petits tournois, & à cet effet, lui engagea le Château de Lutccbourg , & les appartenances , avec pou voir de rctiier par ledit Burkard, les gagcrcs faites aux Comtes de la petite Pierre, & à quelques autresSeigneurs de certaines Terres relevant de l'Evêché de Metz , pourjouir par ledit Burkard, des susdits Chateau & autres Terres par lui retirées , jusqu'à ce que ledit Ademare ou ses successeurs Evêques de Metz , lui auroient remboursé ladite somme de cinq ccns livres , avec celle qu'il auroit employé audit retrait. En 1 3 5o. ledit Ademare reconnut devoir audit Burkard , pour argent prêté en sa néccfsité , une autre somme de cinq cens livres, & consent que ledit Burkard, pour assurance de cctte somme , rctienne en ses mains, Lucebourg & les appartenances, jusqu'au rembourscmcnt desdites deux sommes de 5oo. livres , faisant celle de 1ooo. livres. Et en 1381. ThierriEvêque de Metz, promet de laisser jouir ledit Burkard de Fenétranges , de la Forteresse de Lucebourg & de Fribourg, tandis que les Evêques de Metz, n'en auroient pas fait le rachat, à charge de conserver lesdites places à frais communs en vcrs tous , en cas d'attaque. Et en 139c. Frideric , Evêque de Strasbourg, reconnoit avoîr été payé par Raoul de Couci, Evêquc de Metz , de la somme de douze cens florins , pour laquclle Thicrri, Evêque de Metz, lui avoit engagé certaine portion du Bourg de Lucelbourg. En 14o5. Bernard de Lucelbourg, & Jean son frere , donnerent leurs déclarations à Raoul de Couci, Evêque de Metz, de ce u'ils tenoient en fiefdudit Evêque, savoir: le Bourg de Lucelbourg & les dépendances. En 14o9. Raoul de Couci, engagea la quatriéme partie du Château de Lucelbourg, au

[ocr errors]

En 142 I. Guillaume, Evêque de Strasbourg, promet de rendre dans ccrtain tems,

à Conrade Evêque de Metz, les lettres d'en

gagcment que Thierri Evêque de Metz, en avoit faitcs à Frideric Evêque de Strasbourg. En 1434. ledit Guillaume Evêque de Strasbourg , promet de rendre audit Evêque la moitié du Château de Lucelbourg. Et en 1469. Henri Bliker dc Lucebourg, reprend de George Evêque de Metz, une Maison de Fief,situce auChâteau de Lucclbourg

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

En 1 5 52. f ienri Hautlausen , s'excuse auprès du Cardinal de Lcnoncourt, Evêque de Metz , de ne pouvoir faire ses reprises du Fief de Lucelbourg, sans en donner avis au Comte Palatin.

Enfin en 1 5o2. sous Robert de Lenoncourt, Evêque de Metz , Frideric de Lucelbourg& Nicolas de Lutzbourg, Sieur de Fleville, firent leurs reprises pour ledit Château, auprès du même Robert de Lenoncourt , comme Evéque de Metz.

Depuis ce tcms, les Ducs de Lorraine eurent le haut domaine sur Lutzbourg , & sur les Villages en dépendans. Mais en 1 661. par le traité de Vincennes , le Duc Charles iV. céda au Roi Louis XIV. Phalsbourg & les dépendances de Lutzbourg , pour former le chemin que le Rois'etoit réservé pour le passage de ses troupes en Alsace , & par le traite de 17 18. il a été arrêté, que Lutzbourg demeureroit à perpétuite à la France, moyennant un équivalent qu'on a donné à la Lorrainc.

[ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]

695

Les Seigneurs de Ludres prennent dans lcurs titres, la qualité de Comtes d' Afrique, & cette montagne leur appartient en partic. Je n'en trouve rien dans les anciens monumens de ce pays.

Les armes de la Maison de Ludres, Maison de nom & d'armes de l'anciennc Chevalerie , ses armes sont bandés d'or & d'azur, de six pieces à la bordure, engrelce de gueu1es. -

Le Duc Lcopold I. a érigé en faveur de la Maison de Ludres, la Terre & Scigncurie de Bayon , qui appartient à cette Maison , en Marquisat, par patentes du sept Octobre 172o.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

LUN E'v ILL E tire son nom de Dianne, ou de la lune qu'on y adoroit autrefois.Tout ce que nous venons de dire du bois de Futaye de Léomont, de sa fontaine sacrée, du culte qu'on y rcndoit à Dianne, confirme cette opinion, aussibien que le nom de Lumevilla , Ville de la lune , ou Lunaris-villa, qui signifie la même chose. On raconte que quand on fit fortifier Lunéville, apparemment en 1 587. lors de l'approche de l'armée des Protestans d'Allemagne, Monsieur le Baron d'Hauslonville , Colonel de l'Infanterie Lorraine , transféra l'Abbaye de saint Remi dans la Ville, de même que la Commanderie de saint Gcorge , qui étoit voisine & hors de la Ville. On raconte, disje, que dans les Terres qu'on transfera de cette Commanderie pour former les fortifications de Lunéville, on trouva une figure de pierre, qui représentoit un homme armé, portant une cspcce d'enseigne chargée d'u

[ocr errors]
[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][merged small]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

I'an 1 173. donnée par le Comte Hugues

fils de Folmar , & le même Hugues Comte de Lunéville , par une autre chartre dc l'an 1 189. N°. 8.9. rcconnoit qu'il étoit fils du

Comte

Preaves.

Ruyr Autiquités de Vozes.

Histoire de Lorr. t. 2•

pag. 238

Hist. de Lorr. t. 2. P. 314

Ibid. t. 2. p. 1o36.

[ocr errors]
[ocr errors]

mit plus aux ennemis de tenir la campagne ;

qu'après cela il la mettroit en état de soutenir un Siége royal. | Dès que les troupes Lorraines parurent devant la Ville , les cnncmis l'abandonncrent , & les Lorrains commencerent aussitôt à la fortifier. Le Roi fit assiéger cette placc sur la fin de la même aiince par le Duc de Longueville, qui l'emporta après quinze jours de Siege , & les Oificiers & Soldats , furent faits Prisonniers de gucrre. Le Roi Louis XIV. en fit raser le Château cn 1 678. A la paix de Risvick , concluë en 1697. la Lorraine ayant été renduë au Duc Leopold , ce Princc fit sa demeure la plus ordinaire à Lunéville , & cn rétablit le Château dans un etat beaucoup plus grand & plus magnifique qu'il n'avoit jamais été ; le Roi Stanislas de Polognc y a • beaucoup t I C

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
« PrécédentContinuer »