Images de page
PDF
[ocr errors]
[ocr errors]

est à gauche en entrant dans les jardins, où il se logea , & où loge actuellement le Roi de Polognc. Ce dernier Prince a fait plusieurs embellissemens au Château & aux jardins de Lunéville , comme le kiosque, la chinoise, & depuis le desséchement d'un marais joignant la riviere; il a fait de fort beaux jardins, qui ont chacun un pavillon dans une Isle formée par la Vezouze , & son canal. On voit dans ce même jardin , quantité de figures en pierres fort bien faites. On y voit une choses singuliere, qui est un amas de grand nombre de rochers rassemblés avec art , & accompagnés d'une multitude de figures très bien imitces , qui sont mises en mouvement par des eaux qui coulent par derriere ces rochcrs, distribuées dans des canaux de plomb. Le Couvent des sœurs grises étoit autrefois à l'endroit où l'on voit aujourd'hui un grand jet d'eau , entre la grande aîle en entrant, & le rocher dont on vient de parler. La Paroisse de Lunéville est dédiée sous l'invòcation de saint Jacqucs Apôtre , les Religieux de l'Abbaye de saint Remi, de la même Ville, en sont collateurs. Ce fut Pierre de Brixei, Evêque de Toul, mort en 1 192. qui donna cette Eglise à l'Abbaye de saint Remi. Clément VII. confirma cette union. Après la Bulle de séparation de mense, faite cn 1 627. le cinq du Pontificat du Pape Urbain VIII. Charles de Lorraine, Abbé commen dataire de l'Abbaye de saint Remi, laissa le Patronage aux Religieux, qui y nomment un de leur Communaute pour la desservir.

Décimateur, l'Abbé pour les grosses & menuës dixmes de Lunéville, Huviller , Monccl, Viller , Mchon & autres lieux qui en dépendent, excepté Froidefontaine & Champé , où il ne prend quc le tiers , l'Abbé de Beaupré a les deux autres tiers ; l'Abbé de Lunéville a cncore la totalité de la dixme de vin du Ban de Lunéville & de Huviller. Mais la chose ayant souffert quelque difficulté, les Bénédictins s'établircnt d'abord à Lcomont en 1735. ensuite ayant acheté de M. le Prince de Craçn , la Maison & le jardin de Mesnil , ils s'y sont établis depuis l'an 1737. avec l'agrément du Roi de Pologne , du vingt-six Août de la même année. ll y a de plus à Lunéville un Couvent de Capucins établis en 1 633. Les Carmes s'y établirent en 17o7. Les Annéxes de la Paroisse de Lunéville, sont : 1e. Huviller ; Patron l'Assomption de la . Vierge. Seigneur , le Sieur de Gombervaux. 2. Chantehcux , Eglise Succursale ; Patron saint Barthelémi. Le Roi Stanislas y a fait bâtir une très belle Maison. 3. Le Ménil où sont établis les Bénédictins, où il y a une Chapclle. 4. Mchon avec sa Chapelle. 5. Moncelle avec sa Chapelle. 6. L'Hermitage de saint Léopold. 7. Viller, où il y a une Chapelle fondée le quatre Octobre 163o. par Etienne Gremel. Les Minimes de Lunéville y disoient autrefois la Messe les Fêtes & Dimanches. La Ville commença la Maison de Charité en 1724. Le Duc François III.'l'autorisa par lettres duvingt-trois Mars 1736. Le Roi de Pologney fonda deux Sœurs de saint Lazare , par Contrat du onze Juillct 1746. augmentées d'une troisiéme en la même année. Il a confirmé de nouveau ces Fondations de la Charité, par lettres du premier Février 1752. · Le même Prince établit en arrivant à Lunéville, une Académie de quarante-huit Cadets Gentils-hommes , dont vingt-quatre Polonois & vingt-quatre Lorrains. Leur Hôtel cst vis-à-vis celui des Pages dans l'Isle, entre Lunéville & le Fauxbourg des Carmes. Il fonda encore les Ecoles Chrétiennes à Lunéville, par Contrat du treize Mars 175o. ces Ecoles sont tenuës par trois freres, pour l'instruction des pauvres enfans de la Villa & des Fauxbourgs. Il y a au Fauxbourg de Viller proche Lu

néville, une belle Fayancerie dans laquelle

on employe beaucoup d'Ouvriers. On y tra

vaille aussi en terre de pipes à fumer, avec

beaucoup de succès. Le nombre des Ouvriers, l'étenduë des

[ocr errors]

bâtimens , & la qualité des ouvrages sont remarquables. Jacques Chanbutte la commença sur la fin du régne du Duc Leopold, & le quatorze Juin 173 I. on lui accorda des fianchises & Priviléges. En 1748. on y fit les premieres expériences de la terre de pipes , cette terre soutint lcs premieres & les plus fortes épreuves du feu, en prcscnce du Roi de Pologne , de M. de Voltaire & de Madame la Marquise du Chatelet. Le Roi lui accorda le Privilége par Arrêt , ces lettres patentes sont des treize & vingt-ncus Décembre 1739. La réputation de cette manufacture se soutient , & s'augmentc de jour en jour.

Le Bailliage de Lunéville comprend environ cent Villages ou Hamaux.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

Lu rzv E ILLE R, Village entre la Hornc & la Schvelde , à trois lieuës & demic de Bitche, une lieuë d'Hornbach , Diocèse de Metz, Bailliage de Bitche, appartenant autrefois à l'Abbaye de Bouzonville , tout proche & joignant le Duche des DcuxPonts, à deux journées de chemin de l'Abbayc de Bouzonville, engage cy-devant pour la somme de huit cens Horins d'or , & dcpuis racheté & remis à l'Abbaye. Par le seeours du Duc Charlcs de Lorraine , la Rcligion catholique y fut retablie à l'exclusion de la luthérienne , qui s'y étoit glislcc. Ce Village de Lutzveiller fut cchange du consentement dudit DucCharles,avec le Village de Medtaltorf & le bois de Bochartrolz, fitué près le Monastere de Bouzonville , où l'on avoit érigé un Village. Ceci arriva au seizicme Siecle sous l'Abbé Jean Scllin.

[merged small][ocr errors]

Lucilius, qui lui donna le nom de Lucilibur

gum , mais cncore qu'on n'y trouvc ni mé

[ocr errors]

Anoninr S. Maximini

Bolland.

[ocr errors]

fils.

[ocr errors]

un fils unique nommé Conrade II. qui lui .

[ocr errors]
[blocks in formation]

de Namur. Henri I. Comte de Luxembourg, époux d'Ermenson de Namur, épousa Agnès de Gueldrcs, dont il eut une fille nommée Ermenson II. du nom, née en 1 186. qui épousa Thiébaut Comtc de Bar. Thiebaut fit la guerre à Baudouin Comte de Hainaut & de Namur, & Baudouin fut obligé de lui céder le Comté de Namur moyennant certaine somme que Thiébaut doit lui rendre cn 1 193. Le même Thiebaut racheta aussi le Comté de Luxembourg du Comte Othon de Bourgogne, & prit le titre de Comte de Bar & de Luxembourg ; Thiébaut mourut en 12 14. & laissa une fille nommée Isabclle, qui épousa Valeran le Long, Comte dc Limbourg, & 2. Valeran de Limbourg , dont clle eut plusieurs enfans. I. Henri lI. du nom surnommé le blond, qui succéda au Comté de Luxembourg. 2. Gerard, Scigneur de Durbux. 3. Catherine, Mariée à Mathieu II. Duc de Lorraine. Ermensinde, Comtesse de Luxembourg, au mois d'Août 1243. affranchit les Bourgeois de la ville de Luxembourg , & leur permit d'établir un Justicier qu'ils présenteront au Seigneur, pour leur rendre la justice, & conserver leurs droits & ceux du Seigneur. Il ne sera en charge qu'un an, à moins qu'on ne juge à propos de proroger son administration.On ctablira de mêmc des Echevins. Chaque Bourgeois payera par an au Seigneur quatre deniers, monnoyc de Luxcmbourg. On donnera aussi certaines redevances pour chaque chose que l'on vendra dans la Ville, & on ne vendra que se

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

nord par l'Evêché de Liége & par le terri

[ocr errors]

de ce Duché à Philippe le Bon,Duc dc Bourgognc, & son fils Charles le Hardi, pere de Marie de Bourgogne, qui épousa Maximilien d'Autriche. La Ville de Luxembourg est capitale de l'une des dix-sept Provinces des Pays bas. L'ancicnnc Ville cst située sur une hauteur, la Ville neuve s'étcnd dans la plaine, le Fauxbourg & l'Abbaye de Notre-Dame de Luxcmbourg sont situés dans le vallon qui environne la Ville d'un de scs côtés. Louis XIV. ayant pris Luxembourg en 1 684. en augmenta si considérablement les fortifications, qu'il la rendit une des meilleures places de l'Europe. Elle fut renduë au Roi d'Espagne Charles II. par le traite de Risvich conclu cn I 697. C'est dans cette Ville qu'est le Conseil Provincial, dont il y a appel au Conseil Souverain de Malines : mais ce tribunal de Luxembourg, n'a pas à présent une jurisdiction aussi étcnduë qu'autrcfois , depuis qu'une partie de ce Duchc a été ccdée à la France par le traité des Pircnces en 1 659. Les Ducs de Luxembourg avoient leurs monnoyes particulicres, qu'ils frappoient ordinairement à Luxembourg ou à Damvillers. Lcs premieres monnoyes de Luxembourg que nous connoissons sont de Henri II. du nom, mort dans son voyage de Palestine cn 127o. Veyez le P. Bertholet hist. de Luxemb. Tom. VI. Tebul. 1 6. & notre Supplément aux Monnoyes de Lorraine, nouvelle Edition, Tome ! . •. Lcs Bourgeois de Luxembourg s'étant beaucoup multiplics , & se trouvant tellement reflèrres dans l'enceinte de la Ville , qu'il n'y avoit presquc plus de terrain vuide, un riche bourgeois nommé Hezelon, y bâtit vers l'an 1 1 18. une Chapclle sous l'invocation de S. Nicolas. Ce même Hezelon en · 1 I 2o. demanda à Henri Comte de Luxembourg , la permission de l'unir à l'Abbaye de saint Pierrc, ou Notre-Dame de Luxembourg, ce qu'il obtint aisément du Comte, avec le consentement du Curé de Veimerskirchen, Curé de la Ville, & sans que personney eût formé d'opposition. Cette union fut confirmée en 123 5 par Thierri, Archevêquc de Trevcs, qui confirma aussi en mêmc tcms aux Religieux de Munster le privilege de tenir les Ecoles à l'exclusion de tous autrcs, en sorte que personne ne pût y enseigner sans l'approbation de l'Abbé & des Religieux de ce Monastere. L'Abbaye de Notre - Dame de Luxembourg a été fondée vcrs l'an 1 o83. par Conrade premier du nom, Comte de Luxem

| (a) Elle étoit fillc aînée d'Albert d'Autriche, & d'Elizabeth, fille de l'Empereur Sigismond le Ladislas.

« PrécédentContinuer »