Images de page
PDF
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[blocks in formation]
[ocr errors]
[ocr errors]

872 S A I N T M I C H E L', Hermitage situé sur la Montagne de Bar, ou Barrine, à l'occident de la ville de Toul.

Saint Gerard , Evêque de Toul , fonda en 97 I. un lieu de retraite, domum orationis, sur le sommet du mont de Bar, qui est à l'occident de la ville de Toul, en l'honneur de l'Archange saint Michel. Il raconte lui . même qu'il y fut déterminé par une révélation qui lui fit connoître que telle étoit la volonte de Dieu. Il commença donc à y construire une Eglise qui avoit de longueur douze perches ou toifes, de 2 1. pieds chacunes, il y consacra un lieu pour la sepulture dcs fidéles , il en fit lui-même la dédicace le jour de saint Michel 29.Septembre, & y attribua la dixme de tout ce qui est decimabic dans lc village de Bar qui ne subsiste plus, & chargea les habitans ie ce lieu, de se rendre dans cette Eglise pour le baptême, la sepulture, & les autres besoins spirituels, ie tout sous peine d'cxcommunication. Il ajouta à ces bienfaits la dixme de toutes les vignes qui avoient été plantees depuis trente ans en ça , & de toutes cclles qu'on planteroit à l'avenir , depuis le pied de la montagne de Bar, & de celle de Barrine ; jusqu'au haut. Ces dixmes appartienncnt aujourd'hui à la Mailon-Dieu de Toul. L'Abbaye de saint Mansuy n'en tire presque rien:

Le même saint Gcrard en 988. donna encore à saint Michel, la Cure & les dixmes d'Angoulaincourt , Ingolini-curuis , située dans le Comté de Bar, dediée sous l'invocation des saints Evêqucs , Loup & Remi. Augoulaincourt est aujourd'hui Annexe de Soulaincourt , Doyenné de Dame-Marie. Le lieu etoit alors gouverné par un Prêtre, Religieux de saint Mansuy , nommé Bérengcr.

Après diverses vicissitudes, il a été longteins réduit en simple Hermitage ; il est aujourd'hui entiérement ruiné & abandonné.

[ocr errors]
[ocr errors]

o .

ibid.pi# 393:

- Hist. de Lorr. t. I. p.497.

Sous Kale Abbé de S. Mihiel dtpuis l'an 1141. jus° qu'en I I45

|

[merged small][ocr errors][merged small][ocr errors]
[ocr errors]

viéme siécle. Auparavant il y avoit à l'endroit où est la Ville, un petit village nommé Godinécourt , du Diocèse de Verdun. Ainsi on ne doit pas s'attendre de trouver dans la Ville de St. Mihiel aucunes Antiquités des premiers tems sous les Romains , ni même sous la premiere race de nos Rois. Elle doit son principal accroissement à l'Abbaye, qui a attiré au tour d'elle lcs Officiers des anciens Abbés, qui tenoient un rang considérable dans le pays, & ensuite plusieurs personnes qui sont venuës s'y établir, partie par dévotion, & partie par intérêt. Mais ce qui a le plus contribué à sa grandeur, c'est l'etablislement des Grands-jours ; ou de la Cour Souveraine dans cctte Ville ; anciennement il n'y avoit pour tout le Barrois non-mouvant qu'un Bailliage, qui tenoit sa séance à St. Mihicl. Tous les ans la Noblesse s'y assembloit quatre fois à certains tems, pour juger les appellations du Bailliage. Cette assemblée s'appelloit les GransJours de St. Mihiel. L'ancien Bailliage de St. Mihiclavoit une fort grande étendue. On ne compte aujourd'hui que soixante-cinq villages ou hamaux, dans sa dépendance. Cc Bailliage est régi par des Coutumes différentes, de St. Mihiel & de Verdun. Les Coutumes du Bailliage de St. Mihiel furent rédigées & examinces à la Cour des GransJours & dans les Etats de 1 571. devant Jean de Lenoncourt , Bailli. Les trois Etats du Bailliage ayant fait des remontrances au Duc Charles III. sur leurs Coutumes, il ordonna le 5. Septembre 1 6o7. à Théodore de Lenoncourt, de les convoquer de nouvcau làdessus le 25. du même mois ; l'Assemblée nc se tint quc le 26. & les jours suivans , & les Coutumes y furent réformées. Mais le Duc Charles III. étant mort cn I 6o8. elles ne furent confirmécs que le 23.Juillet 1 6o9. par le bon Duc Henri son successeur. uant aux Coutumes de Sainte Croix de Verdun , leur Originalayant été perdu, les Gens de Loy les rassemblerent & les restituercnt de mcmoire, & on les imprima en 1 678. Elles n'avoient aucun signe d'authentieité, pas même de date, & ne tiroient leur autorité que du privilége d'imprimer,accordé par Louis XIV. en 1 677. Mais Louis XV. en 1741. en ayant ordonné la réformation, elle se fit au mois de Fevrier 1743. par un Conseiller du Parlement de Mctz, dans l'Assemblée des trois

[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small]
[ocr errors]

4

[ocr errors]

ayant refusé d'aller au secours du Château
de Dieulewart, assiégé par les gens d'Etienne
de Bar, Evêque de Metz son frerc, fut dé-
poüille par l'Assemblée des Barons du Comté
de Verdun, de l'administration de ce Comté,
qui fut donnée à Guillaume, Comtc de Lu-
xembourg Renaud, pour s'en venger, porta
le fer & le feu dans le Verdunois; mais l'E-
vêque Richard & le Comte Guillaume ayant
joint leurs forces, lui enleverent la Ville de
St. Mihiel, dont il étoit Avoüé, & brûlé-
rent le Château. Il ne fut entiérement rasé
qu'en 1 635. par ordre du Roi Louis XIII.
de même que les fortifications de la Ville.
St. Mihiel n'étoit encore qu'une Bour- Hi

gade, lorsque Thierri, quarante & uniéme z ## Evêque de Verdun, brûla ce Bourg & l'Ab- § baye en 1o86. pour se venger de l'Abbé & Hist. de des Religieux, qu'il prétendoit vouloir se Perdun,p.

[ocr errors]

tré en Lorraine en 1o36. ou 1o37 & y ayant L . commis une infinité de ravages, l'Empereur pag. 56 . Conrade marcha contre lui, & le contraignit de se retirer & de venir au secours de Alberic. son propre pays où l'Empereur étoit entré, an. 1°35: & où il fit de três-grands dégats pendant

trois semaines qu'il y demeura. Conrade #o venant d'Allemagne à cette expédition , #

assa par les terres de l'Abbaye de St. Mi† & ses troupes , qui étoient composées de nations diverses, firenr de grands dommages dans les campagnes, où les moissons ! n'étoient pas encore entierement achevécs. L'Empereur vint dans l'Abbaye, & fut reçu par l'Abbé Nanthere & sa Communauté , avcc la Croix & les autres marques de respect dûs à Sa Majesté. Après les prieres & la bénédiction, l'Abbé lui remontra humblement les dommages que ses troupes avoient commis sur les terres de son Monas

[ocr errors][ocr errors]
[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors]
[ocr errors]
« PrécédentContinuer »