Images de page
PDF

In nomine Sancie & individue Trinitatis ,
Quiescit hic Comes Conradus.
Hic cum inter seculi Principes famâ probitatis
Esset celeberrimus,
Sepulchrum vite Principis adiit
Amore divino succensus ;
Indeque rediens divinâ se vocante Clementiâ , obiit
Peregrinus , sepulius in terrâ decenter non suâ ;
Indeque anno dormitionis sue secundo , sublatus ,
Anno quarto, ipso die annue migrationis suæ
De seculo, hîc fuit repositus ,
Presente conjuge suâ Clementiâ ,
Per manum Adalberonis, Primicerii Metensis,
Henrici Comitis , Conrardi Comitis , filiorum ,
Presenteque Rodolpho Abbate , filio Comitis.
Quem ipse Provisorem & Ordinatorem hujus loci statuerat.
Faéta sunt hæc, regnante , permissu Dei, A
| Henrico Tyranno damnato ,
Ac pie memorie ( a ) Gregorio Pontifice Romano.
biit
Autem VI. Idûs Augusti.Anno Dominica Incarnationis,

M. LXXXVI.

[ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors]

( a ) Ces mots montrent que le Pape Grégoire VII. étoit mort, lorsque cette lame de plomb fut gravée. Il mourus

le quatorze Mai 1o85.
- •o

[ocr errors]

tron , se conserve tout entier dans leur Monastere , & qu'on n'en a tiré aucune partie.

Voyez l'Article de l'Abbaye d'Autrey.

L'Histoire de ce Monastere a été écritc, premiérement, par Bertholde, Abbé de Luxembourg , & cn suite , par le Révérend Pere Jean Roberti, Jésuite. Nous avons vû dans ce Monastere , un recueil manuscrit des Oeuvres de Tertullien, plus ample qu'aucun de ceux qui se voyent en Europe. Il n'est pas ancien , & il pourroit bien avoir été recueilli par l'Abbé Berthels. Nous cn avons procuré la communication au Révérend Pere de la Congrégation de saint Maur, qui travaille depuis long tems à une nouvclle édition de Tertullin. Ce Religieux y a trouvé quantité de restitutions remarquables , pour l'intelligence du texte de cct ancien Ecrivain.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

M U R A U, en latin Mira Vallis, Abbaye de l'Ordre de Premontré, fille de l'Abbaye de Sept-Fonts, Diocèse de Toul , située dans le Bailliage de Chaumont, à deux lieuës de Neuf-chateau, dans un vallon étroit, entre deux montagnes couvertes de bois, elle fut fondée en 1 1 57. Son premier Abbé fut Villaume, qui y vint avec quelque compagnons animés du même zèle que lui, pour la retraite & la pénitence.

Villaume prêchant dans le voisinage, s'attira de nouveaux disciples & des personnes de picté des environs , qui le comblerent de leurs bienfaits, & le mirent en état de bâtir un ample Monastere, dont on voit encore quelques ruines ; aujourd'hui on en a bâti un moins spatieux , mais plus commode & plus proportionné au nombre de Religicux qui l'habitent, sur tout depuis les Commendes, qui emportent la plus grandc

partie

(s) Elle a cent cinquante pieds de l°ogueur en œuvre, & dc largeur cinquante, compris les ccllatéraux.

Ammat. Premonst.

tom. 2. F. 3o5.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]

Fin de la Lettre M.

las de Neuville, Evêque de Verdun, enga-
gea cc Château à Pierre de Bar, Seigneur
de Pierre-fort , à charge de le secourir con-
tre les ennemis de son Eglise. Mais les Bour-

gcois de Verdun s'étant mis en même tems

sous la garde & protection d'Errard de Bar,
frere de Pierre , ces deux freres ne voulurent
point agir l'un contre l'autre, ni fournir des
troupes à l'Evêque ; ainsi l'engagement de
Mussey ne lui servit de rien. Mussey passa
au Domaine des Comtes de Bar, sans que
les Evêques de Verdun en tirassent aucun
autre avantage, sinon que les Comtes de
Bar, en firent pendant long-tems leurs re-
prises des Evêques de Verdun.
En effet Edoüard , Comte de Bar en
1 322. en fit hommage à Henri, Evêque de
Verdun, & en 1 397. Robert, Duc de Bar ,
fit aussi scs reprises de Liébaut de Cusance ,
Evéque de Verdun, pour les Terres de Mus-
sey, Clcrmont, Varcnnes, Trognon & au-
tres Fiefs qu'il tenoit dudit Evêché. Et en
1436. Rene d'Anjou, Duc de Lorraine &
de Bar, fit parcilhommage pour les mêmes
Seigneuries , à Louis d'Haraucourt, Evê-
que de Verdun , ce qui se fit avec grand
appareil devant le Grand Autel de la Cathé-
drale, en présence des Chanoines , de l'E-
vêquc de Metz , & de plusieurs Seigneurs.
Il y a apparence quc c'est la derniere re-
prise, qui fut faite de ces Fiefs par les Ducs
de Bar, puisque depuis ce tems, on ne trou-
ve plus aucun acte d'hommage rendu par
ces Princes aux Evêques de Vcrdun.
Mussey étoit Chcf d'une Chatellenie ,
& membre du Bailliage de St. Mihiel. Le
Duc Charles IV. se maintint dans cette
Forteresse malgré les François , pendant les
gucrres avec la France. Mais en 167o.
ayant été forcé d'abandonner ses Etats, les
François prirent Mussey , & le raserent. Il
n'a pas été rétabli depuis.

[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
« PrécédentContinuer »