Images de page
PDF

sieurs endroits de la Lorraine , font voir que le Pays étoit assez connu & fréquenté. Il n'en est pas de même des Pays de Montagne & des lieux écartez, dont une grande partie a changé de nom, ou a été entiérement ruinée par les malheurs des Guerres, par la longueur des siécles, & par les révolutions des choses de ce monde, ou a changé de face par les travaux des Habitans qui les ont défrichez, cultivez & habitez. La Lorraine se trouvant par sa situation entre la France & l'Allemagne, a été sujette à une infinité de révolutions, & comme le théâtre de la Guerre entre ces deux grandes Puissances rarement en paix entr'elles : Autre raison des changemens qu'elle a éprouvez, & del'ignorance où l'on est de l'état où elle étoit anciennement. L'on remarque souvent dans les anciens monumens du Pays, qu'on parloit Allemand dans une grande partie de la Lorraine, & qu'on y distinguoit le Roman Pays oùl'on parloit Français, ou Roman , de l'Allemagne, ouThietsch, où l'on parloit Allemand.Aujourd'huy la Langue Françaisey est beaucoup lus étenduë & plus commune dans tout le Pays. La Religion Catholique est la seule usitée & permise en Lorraine; les Ducs de cette Province ayant toujours été très zelés pour y maintenir les Peuples dans la Communion de l'Eglise Romaine, & pour en écarter les Novateurs. Ils ont aussi donné tous leurs soins à y procurer la Réforme du Clergé & des OrdresReligieux,suivant l'esprit du Concile deTrente,à quoi ils ont si heureusement réüssi, que non seulement les Ordres de Benédictins, de Prémontrez & de Chanoines Réguliers ont embrassé la Réforme, mais qu'ils l'ont même communiquée dansleRoyaume de France,& dans quelques Provincesvoisines. Il seroit fort à souhaiter que dans chaque Province il se trouvât quelqu'un qui entreprît la Notice de son Pays en particulier , on pourroit espérer par ce moyen, d'avoir un jour une Notice parfaite de l'Europe, n'étant gueres ossible autrement qu'un Particulier, quelque laborieux & quelque diligent qu'il soit, puisse avoir assez de lumières & assez d'acquit pour réussir dans une telle entreprise. Mr. Adrien Vallois qui a fait un gros Volume de la Notice des Gaules , & qui a employé à cet Ouvrage plus de vingt ans, n'a pas toute fois épuisé toute cette matière, & je remarque dans la seule Lorraine, plusieurs Lieux considérables qu'il n'a connu qu'assezimparfaitement, & dont il n'a pas même fait mention dans son Ouvrage, parcequ'il ne trouvoit pas leur nom dans les anciens monumens qu'il avoit en main : Mais depuis la publication de sa Notice, on a donné au Public un très grand nombre de pièces nouvelles, qui répandent un grand jour sur la Géographie de la Lorraine. Ce n'est pas que ce Pays ne fournisse une matière très abondante pour l'Histoire, tant ancienne que moderne : La Ville de Tréves seule & celle de Metz, sont remplies de monumens anciens & respectables. On voit à Tréves des vestiges de l'Amphithéâtre, des anciens Greniers, d'une Porte encore bien entière.

[ocr errors][merged small][ocr errors]

A Toul, quelques Figures de Divinités antiques. A Nay & à Charpagne, d'anciennes Inscriptions, des Figures & d'autres monumens qu'on y découvre tous les jours. Les Historiens Lorrains loüent les Mines d'Argent, de Cuivre & de Plomb qui se trouvent dans les Montagnes de Vôge; celles d'Azure, qui se -voyent à Vaudrevange; les Lacs & les Etangs fameux qui produisent abondance d'excellens Poissons. La Rivière de Vologne où l'on pêche les Huitres qui produisent des Perles. Les grandes & belles Rivières qui ont les sources dans nos Montagnes, comme la Meuse près le Neuf-Château, la Meurthe dans le ValdeSaint-Diez, la Moselle & la Sarre dans la Vôge , les Sources salées de Marsal, Moyenvic, Rozières, qui fournissent du Sel non seulement dans la Lorraine, les trois Evêchez, le Luxembourg, le Pays de Tréves, mais encore dans le Palatinat, la Suisse, & quelques Provinces de delà le Rhin. Les paturages de nos Prairies, & ceux des § qui se voyent sur les Montagnes de Vôge, où l'on nourrit quantité de Bétail pendant cinq

[ocr errors]

· Les Montagnes de Vôge produisent des Bois en abondance pour l'usage du Pays,non seulement pour le chaufage, mais aussi pour l'entretien desSalines du Pays : Ces mêmes Montagnes donnent aussi des bois de maronage & des Planches pour les Bâtimens, & le commerce de ces Bois produit dans le Pays de très grands profits, par la facilité de bâtir, & par le transport qui s'en fait par la Meuse & par la Moselle, dans les Pays où ces Fleuves ont leur cours

[ocr errors]
[graphic]

------

[ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
« PrécédentContinuer »