Annales belgiques des sciences, arts et littératures, Volume 5

Couverture
Gand, 1820
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 95 - La Mort a des rigueurs à nulle autre pareilles: On a beau la prier; La cruelle qu'elle est se bouche les oreilles, Et nous laisse crier. Le pauvre en sa cabane, où le chaume le couvre, Est sujet à ses lois; Et la garde qui veille aux barrières du Louvre N'en défend point nos rois.
Page 354 - Quel était l'état de la législation et des tribunaux ou cours de justice dans les Pays-Bas autrichiens, avant l'invasion des armées françaises dans ce pays, et quels sont les...
Page 392 - L'homme veut être heureux , il lui est impossible de ne pas le vouloir ; et , dans tous les momens de son existence , il tend vers le bonheur de toutes les puissances de son être. Quand un besoin nous tourmente , quand la privation de l'objet que nous jugeons propre à nous délivrer du besoin se fait sentir avec force ; alors surtout l'âme agit avec énergie : d'abord ce n'était qu'un léger malaise qui , sans porter le trouble au-dedans de nous-mêmes, nous avertissait cependant de la nécessité...
Page 302 - KI*™*, temps : il ne la trouva point ; mais il recula m. m i7i7.' d'ailleurs considérablement les bornes de l'Algèbre. Il donna une méthode pour décomposer , lorsque la chose est possible , une équation en facteurs commensurables : méthode qui s'étend à tous les degrés , et dont la pratique est aussi simple qu'on puisse le désirer; il somma les puissances quelconques des racines d'une équation ; il enseigna l'art d'extraire , lorsqu'il ya lieu , les racines des quantités en partie commensurables...
Page 388 - L'expérience nous dit encore que cette action de l'âme ne se borne pas à modifier l'âme. Il arrive souvent en effet que cette action est suivie d'un mouvement du cerveau, lequel est suivi lui-même d'un mouvement de l'organe qui se porte vers l'objet extérieur, ou qui tend à s'en éloigner. Nous avons ici deux séries de faits en sens inverse ; 1°. action de l'objet sur l'organe, de l'organe sur le cerveau, et du cerveau sur l'âme ; 2°.
Page 392 - Lorsque l'âme désire , elle juge qu'un seul objet peut satisfaire ses besoins; ou bien elle juge que plusieurs objets sont propres à les satisfaire. Dans ce dernier cas , il arrive souvent qu'elle prend une détermination ; c'est-à-dire, que l'action des facultés qui se partageait entre deux ou plusieurs «objets, Cesse de se partager ainsi pour se porter toute entière vers un seul : l'âme le choisit; elle le veut; elle le préfère.
Page 356 - ... les coefficiens d'une manière qu'on ne peut apprécier, en sorte que chaque substitution dénature ou peut dénaturer les valeurs de la seconde inconnue, c'est-à-dire , lui en faire acquérir qui soient très-éloignées des véritables. On propose donc de déterminer, sans résoudre effectivement les équations, i.° les limites extrêmes des valeurs de chacune des inconnues; 2.
Page 390 - ... dans l'esprit humain tout peut se réduire à trois choses, aux sensations, au travail de l'esprit sur ces sensations, et aux idées ou connaissances résultant de ce travail (f vol., pag.
Page 388 - Il en est des autres sens comme de ceux de la vue et de l'ouïe. Toutes les fois que le goût, l'odorat et le toucher reçoivent l'impression de quelque objet extérieur, le mouvement reçu se communique au cerveau , et ce mouvement du cerveau est toujours suivi d'un sentiment de l'âme.
Page 389 - Toutes les langues du monde ; celles des peuples civilisés et celles des peuples barbares, attestent cette vérité. Partout on voit et l'on regarde ; on entend et l'on écoute ; on sent et l'on flaire ; on goûte et l'on savoure ; on reçoit l'impression mécanique des corps et on les remue. Tout le genre humain sait donc, et ne peut pas ne pas savoir, qu'il ya une différence entre voir et regarder, entre écouter et entendre ; il sait, en d'autres termes, que nous sommes tantôt passifs et tantôt...

Informations bibliographiques