Variétés littéraires: ou Recueil de pièces tant originales que traduites, concernant la philosophie, la littérature et les arts, Volume 1

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 210 - C'eft dans les poëmes des Hébreux & des autres peuples orientaux , des habitans de la Scandinavie , du Groenland & des montagnes de l'Ecoffe , que l'on verra la poéfie fous les couleurs fimples & naïves que lui a données la nature , & dépouillée de tous les traits étrangers qu'elle a empruntés chez les nations éclairées parles progrès de la raifon & des arts.
Page 374 - ... qui croyent qu'on achete le don de fentir les arts , & qui glacent le génie , en prétendant régler fon effor. Handel conferva fa liberté , dans un état où d'autres fe feroient enorgueillis de la dépendance. Il fut généreux même dans la pauvreté , & il n'oublia pas fes anciens amis , quand il fut dans l'opulence. Eefin il fit des fautes qu'il répara par de belles atHons , & fes vertus honoreront fa mémoire , que fes talens rendront immortelle. DISSERTATION (i) fur le baifer, traduite...
Page 6 - Lafcaris , eft aux fciences & aux arts ce que la lumiere eft aux couleurs , & paroît avoir été formée moins par le befoin & par la convention que par la nature même. La plupart de ces propriétés...
Page 211 - ... ne sont tempérées ni par l'éducation ni par les lois et doivent conserver toute leur impétuosité, toute leur énergie ; des hommes dont l'esprit, n'ayant que peu d'idées abstraites et point de termes pour les rendre...
Page 4 - Des mots -, qui par le mélange heureux des élémens qui les compofent , forment ou plutôt deviennent des tableaux , qui s'étendent , fe nuancent & fe ramifient conformément à la nature des fenfations ou des idées dont ils font , je...
Page 554 - ... la divinité à laquelle ils dévouent le reste de leurs jours ; c'est leur manitou. Ils l'invoquent à la pêche, à la chasse, à la guerre ; c'est à lui qu'ils sacrifient ; heureux, quand l'objet de ce rêve important est d'un petit volume...
Page 269 - C'est ici , c'est sur cette colline que la terre renferme ce couple aimable. L'herbe croît entre les pierres de leur tombeau. Je m'assieds sous l'ombre funèbre qui le couvre ; j'entends le murmure des vents qui agitent le gazon, et le souvenir de ces amans se réveille dans mon âme. Vous dormez à présent ensemble d'un sommeil paisible. Hélas! sur cette montagne , il n'ya de repos que pour vous.
Page 274 - Je ne suis point assis à l'abri des bruyères dont le vent agite & courbe la cime.... Je n'entends point le bruit de la fontaine du rocher. Loin de Vinvela, loin de toi, je fuis les guerres de Fingal. Mes chiens ne me...
Page 3 - Langue Françoife ? Ce que la Latine obtint des conquêtes de ce Peuple immortel , qui moins jaloux de fubjuguer les hommes que de commander à l'efprit humain , mit fes Loix dans le cœur & fon langage dans dans la bouche de toutes les Nations de la Terre, la Langue Françoife ne l'a- 1- elle pas obtenu du confentement univerfel de l'Europe? C'eft ainfi qu'avant même qu...
Page 21 - Langues. j. 1 n'envifageoit les êtres que relativement à l'homme , fuccédoit une philofophie qui, fondée fur l'obfervation & iur l'expérience , ne confidéroit les chofes que dans le rapport qu'elles ont avec l'univers. Defcartes enfeigna l'art de la penfée & du doute. Les hommes , que jufqu'alors rien ne féparoit tant de la vérité que leurs propres...

Informations bibliographiques