Revue historique, scientifique & littéraire du département du Tarn (ancien pays d'Albigeois)., Volume 8

Couverture
Jules Jolibois
Impr. Nouguiès., 1891
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 372 - Un trop grand nombre de ces monuments ont été ainsi perdus pour l'histoire et pour l'art. Vous penserez avec moi que le gouvernement de la République ne saurait, par son silence, paraître approuver de semblables actes ou même se désintéresser de la question. Je vous prie donc de vouloir bien appeler l'attention particulière des ingénieurs, conducteurs, etc., en un mot de tout le personnel placé sous vos ordres, sur la nécessité d'assurer le respect de monuments qui intéressent à un...
Page 147 - Un mal qui répand la terreur, Mal que le ciel en sa fureur Inventa pour punir les crimes de la terre, La peste (puisqu'il faut l'appeler par son nom), Capable d'enrichir en un jour l'Achéron, Faisait aux animaux la guerre.
Page 2 - Béruge — d'azur, à un chevron d'or, accompagné de trois chiliens du même. Poitou. Ségvier — d'azur, au chevron d'or, accompagné en chef de deux étoiles de même, et en pointe d'un agneau d'argent.
Page 82 - Une journée passée à étendre une lessive laisse peu à dire. C'est cependant assez joli que d'étendre du linge blanc sur l'herbe ou de le voir flotter sur des cordes. On est, si l'on veut, la Nausicaa d'Homère ou une de ces princesses de la Bible qui lavaient les tuniques de leurs frères.
Page 372 - Je vous serais obligé d'ailleurs, de me tenir au courant, le cas échéant, des faits qui se produiraient, afin que je puisse faire procéder, au besoin, à une enquête spéciale. Je vous prie de m'accuser réception de la présente, dont vous devrez donner connaissance à tout le personnel placé sous vos ordres. Recevez, Monsieur l'Ingénieur en chef, l'assurance de ma considération très distinguée.
Page 104 - Hommes ! l'ardent soleil dont un âge s'éclaire Est pour l'âge qui suit un feu crépusculaire ; Le flambeau de vos fils, qui d'avance vous luit, Près du jour à venir n'est encor qu'une nuit ! A chaque heure l'éther brille de plus de flamme, Et pour s'en pénétrer s'élargit l'œil de l'âme. Chaque jour ce grand lac qui croît incessamment Réfléchit plus au loin l'azur du firmament ; Chaque jour il enferme une nouvelle étoile...
Page 372 - Il ne faudrait pas, en effet, que des monuments non encore reconnus etu classés puissent être détruits et leurs débris servir, par exemple, à approvisionner un chantier. Je ne vois pas, monsieur l'ingénieur en chef, quelles instructions absolument précises pourraient vous être données en cette matière. Vous voudrez bien prendre, suivant les cas, les mesures que vous jugerez les meilleures pour éviter la disparition de richesses qui seraient exposées, sans ces précautions, à être perdues...
Page 10 - Augustins de la ville d'Angers : d'or à un cœur de gueules enflammé de même, percé de deux flèches de sable , ferrées d'argent , passées en sautoir. 22. — Le couvent des Augustins de Candé : d'or à un cœur enflammé de gueules, percé de deux flèches de sable, passées en sautoir.
Page 372 - Et il ne s'agit pas seulement des monuments qui, classés par les soins de la Commission des monuments historiques et celle des monuments mégalithiques, se trouvent déjà légalement protégés; il s'agit aussi, dans ma pensée, des monuments auxquels cette protection ne s'étend pas, et de ceux qui, par hasard ou par suite de fouilles faites par des particuliers ou entreprises pour des travaux d'intérêt général, viendraient à être découverts. Dans cet ordre d'idées, votre action de surveillance...
Page 104 - Jusqu'à l'embrassement immense et triomphal Où doivent s'absorber la terre et l'idéal. Alors, dans l'Océan, dont elles sont les gouttes, Pour n'en sortir jamais les âmes fondront toutes, Et chaque être vivra dans un être commun, Et la lumière et l'œil, enfin, ne seront qu'un.

Informations bibliographiques