Dictionnaire philosophique, Volumes 5 à 6 ;Volume 8

Couverture
Menard et Desenne, 1827
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Dictionnaire philosophique

Avis d'utilisateur  - cathcor - Babelio

Mais mon révérend père, dit Candide, il ya horriblement de mal sur la terre. -Qu'importe, dit le derviche, qu'il y ait du bien ou du mal? Quand Sa Hautesse envoie un vaisseau en Egypte, s'embarrasse-t ... Consulter l'avis complet

Dictionnaire philosophique

Avis d'utilisateur  - sofy74 - Babelio

sofy74 Ce texte m'a valu une très bonne note à l'oral du Bac de Français ... j'ai osé le relire il n'y a pas bien longtemps et la magie est toujours la même . Comme quoi on ne se lasse pas des ... Consulter l'avis complet

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 335 - Felix qui potuit rerum cognoscere causas, Atque metus omnes, et inexorabile fatum Subjecit pedibus, strepitumque Acherontis avari.
Page 292 - Sire, nous sommes en France, il nous y faut enterrer : il s'agit d'un royaume, il faut l'emporter ou y perdre la vie ; et quand même il n'y aurait point d'autre sûreté pour votre personne sacrée que la fuite, je sais bien que vous aimeriez mieux mille fois mourir de pied ferme, que de vous sauver par ce moyen.
Page 293 - ... vous n'y trouverez que des reproches et du mépris. Je ne puis croire que vous deviez plutôt fier votre personne à l'inconstance des flots et à...
Page 36 - Et quelle est encore cette espérance ? nous n'en pouvons avoir aucune certitude par la raison. Mais j'ose dire que quand il nous est prouvé qu'un vaste édifice construit avec le plus grand art est bâti par un architecte quel qu'il soit , nous devons croire à cet architecte , quand même l'édifice serait teint de notre sang, souillé de nos crimes, et qu'il nous écraserait par sa chute.
Page 122 - La religion n'est instituée que pour maintenir les hommes dans l'ordre, et leur faire mériter les bontés de Dieu par la vertu. Tout ce qui dans une religion ne tend pas à ce but doit être regardé comme étranger ou dangereux.
Page 262 - Paris, et que pour se désennuyer il se fit théologien, et disputa vigoureusement dans les écoles. On ajoute que l'empereur Henri VII. ne fit rien pour lui, tout gibelin qu'il était ; qu'il alla chez Frédéric d'Aragon, roi de Sicile, et qu'il en revint aussi pauvre qu'il y était allé.
Page 48 - Tout change dans les corps et dans les esprits avec le temps. Peut-être un jour les Américains viendront enseigner les arts aux peuples de l'Europe. Le climat a quelque puissance , le gouvernement cent fois plus ; la religion jointe au gouvernement encore davantage.
Page 29 - Cet homme fesait des expériences de physique, et surtout de chimie. Après avoir mis de la farine de seigle ergoté dans des bouteilles bien bouchées , et du jus de mouton bouilli dans d'autres bouteilles , il crut que son jus de mouton et son seigle avaient fait naître des anguilles, lesquelles même en...
Page 75 - II savait mieux que vous où, contre qui, comment. Vous seul en auriez eu toute la renommée, N'importe ! il vous citait ses lettres de l'armée. Et, Richelieu présent, il aurait raconté Ou Gênes défendue, ou Mahon emporté.
Page 243 - Je plains le sort d'un curé de campagne obligé de disputer une gerbe de blé à son malheureux paroissien, de plaider contre lui, d'exiger la dîme des lentilles et des pois, d'être haï et de haïr, de consumer sa misérable vie dans des querelles continuelles, qui avilissent l'âme autant qu'elles l'aigrissent.

Informations bibliographiques