Éphémérides du citoyen, Volumes 9 à 10

Couverture
Feltrinelli Reprint, 1768
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 82 - ... des farines. T. IV et V. — Avis au peuple, etc.; 5e partie, Traité sur la fabrication et le commerce du pain, et sur le vrai moyen de pourvoir aux approvisionnements publics. (Les Avis au peuple ont été publiés séparément, Paris, 1768, in-12). T. IX. — Résultats de la liberté parfaite et de l'immunité absolue du commerce des grains, de la farine et du pain ; et conséquences pratiques de ces résultats (Publ.
Page 112 - C'elr que les pertes les plus terribles , & les épargnes les plus confidérables , font naturellement fur l'objet de la confommation la plus générale & la plus continuelle. Or cet objet en affûrément le bled , la farine & le pain.
Page 111 - ... de cent mille francs. Or cent mille francs par jour font , dans une année , trente -fix millions cinq cens mille livres. Les efprits légers & fuperficiels , qui regardent encore aujourd'hui , comme des minuties indignes de leurs foins , toutes les recherches qu'ont faites de bons & zélés citoyens pour diminuer le prix du pain , fans diminuer la valeur du grain , pourront voir par le calcul combien ils doivent fe défier de leurs jugemens , & de leurs prétendues bonnes intentions.
Page 99 - Les députés des états voyant l'hiver 1768, que le pain y rerichérifloit fans ceffe , firent venir des farines du midi de la Picardie ; ils firent vendre ces farines à raifon de quatre fols & demi la livre de farine. Cependant les Boulangers vendoient le pain provenu de cette farine cinq fols la livre , prétendant fans doute > 1°.
Page 152 - D'une aurre part, vendre à profit c'eut été faire des deniers du Roi , un profit peu honnête, c'eut été donner lieu aux ridicules propos de ceux qui repandoient dans le public, qu'on avoit fait du trafic des grains & des farines une reffource de Finance.
Page 111 - ... & de leurs prétendues bonnes intentions. Deux deniers épargnés fur chaque livre de pain dans le royaume , équivalent précifément chaque jour à la folde & à l'entretien de cent mille hommes de troupes réglées , à raifon de quarante fols par tête l'un portant l'autre , ce qui formeroit une folde aifez forte (i).
Page 102 - ... concurrence. De mille & mille exemples pareils, on doit conclure avec la plus grande certitude , que par le moyen d'une bonne mouture des grains, & de la bonne boulangerie , le pain du Peuple fera diminué de plus d'un...
Page 101 - Paris , que quatorze fols fix deniers i car dans ce pain il y avoit tout au plus trois livres de farine. Les députés de la province fourniffoient cette matière moyennant treize fels fix deniers à raifon de quatre fols & demi la Uvre.
Page 98 - Mais h l'on veut tout mêler enfemble , & s'occuper plutôt du goût > de la falubrité & du profit que de la. couleur , ils tirent deux cent-foixante-livres au raoins de bon pain de ménage.
Page 110 - Il ne faut pas regarder cet objet comme peu cpnfidérable , & comme indifférent à la profpérité générale de l'état ; c'eft la faute très - grave qu'on avoit commife jufqu'à préfent. Quelques deniers de plus ou de moins, par livre de pain , ne fembloient pas mériter d'attention } cependant voici un calcul bien affûré & bien facile.

Informations bibliographiques