Réflexions sur le divorce

Couverture
Librairie des bibliophiles, 1881 - 112 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 17 - Curchod un[e]* commission" dont je m'acquitterai mal, précisément à cause de mon estime pour elle. Le refroidissement de M. Gibbon me fait mal penser de lui; j'ai revu son livre", il y court après l'esprit, il s'y guindé.
Page 29 - pour montrer la possibilité de soigner les malades seuls dans un lit avec toutes les attentions de la plus tendre humanité, et sans excéder un prix déterminé» . L'essai se fit dans un petit hôpital de cent vingt malades seulement.
Page 15 - Curchod furent le sujet des applaudissements universels. Les récits d'un tel prodige éveillèrent ma curiosité. Je la vis et j'aimai. Je la trouvai savante sans pédanterie, animée dans la conversation, pure dans ses sentiments et élégante dans les manières.
Page 32 - ... leur entêtement. Elle aimait à se les représenter tenant partout leur place, une place agréable et utile, mais modeste; ce qu'elle leur recommande, en un mot, c'est la patience, la douceur, la grâce. « Les vers luisants, disait-elle, sont l'image des femmes ; tant qu'elles restent dans l'ombre, on est frappé de leur éclat; dès qu'elles veulent paraître au grand jour, on les méprise et on ne voit plus que leurs défauts, » Mais plus elle les dissuadait des ambitions qui ne pouvaient...
Page 15 - ... et l'observation d'une connaissance plus familière. Elle me permit de lui faire deux ou trois visites chez son père. . Je passai là quelques jours heureux dans les montagnes de FrancheComté, et ses parents encourageaient honorablement la liaison...
Page 32 - Necker, dans son langage un peu recherché, tiennent dans la conversation la place de ces légers duvets qu'on introduit dans les caisses de porcelaine; on n'y fait point attention ; mais, si on les retire, tout se brise.
Page 15 - Dans la solitude où il s'était retiré, il s'appliqua à donner une éducation littéraire, savante même, à sa fille unique. Elle surpassa ses espérances par ses progrès dans les sciences et les langues; et, dans ses courtes visites à quelques-uns de ses parents, à Lausanne, l'esprit, la beauté, et l'érudition de M"e Curchod, furent le sujet des applaudissements universels.
Page 57 - Quelle femme seroit vaine d'un nom qui bientôt ne sera plus le sien ? ou d'une gloire qui peut se réfléchir sur une autre? Ce sentiment d'instabilité influe continuellement et imperceptiblement sur nos penchans et sur nos opinions; c'est un grain de sable qui peut empêcher à jamais deux surfaces polies de se toucher dans tous les points.

Informations bibliographiques