Mémoires inédits de l'abbé Morellet ...: sur le dix-huitième siècle et sur la révolution, Volume 1

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 460 - Je ne sais ce qu'il est devenu depuis, et je ne m'en informe pas, car je ne veux pas la mort du pécheur, mais qu'il se convertisse et qu'il vive.
Page 134 - Je suppose, messieurs, celui d'entre vous qui est le plus « convaincu que le monde est l'ouvrage du hasard, jouant aux « trois dés, je ne dis pas dans un tripot, mais dans la meilleure « maison de Paris, et son antagoniste amenant une fois, deux « fois, trois fois, quatre fois, enfin constamment rafle de six. « Pour peu que le jeu dure, mon ami Diderot, qui perdrait « ainsi son argent, dira sans hésiter, sans en douter un seul « moment : Les dés sont pipés, je suis dans un coupe-gorge.
Page 116 - Je pris un jour le Mercure de France; et tout en marchant et le parcourant, je tombai sur cette question proposée par l'Académie de Dijon pour le prix de l'année suivante : Si le progrès des sciences et des arts a contribué à corrompre ou à épurer les mœurs. A l'instant de cette lecture, je vis un autre univers et je devins un autre homme.
Page 193 - Je dirai encore généralement que, quiconqiu: n'oublie pas qu'il ya des états politiques séparés les uns des autres et constitués diversement, ne traitera jamais bien aucune question d'économie politique.
Page 239 - Embrassez pour moi l'abbé Mords-les. Je ne connais personne qui soit plus capable de rendre service à la raison. » Voilà certes un éloge dont je puis être vain ; et je le conserve pour que mes amis et ma famille en fassent honneur à ma mémoire quand je ne serai plus.
Page 300 - Franklin, mon ancienne amie américaine. Je l'ai réclamée, mais elle me disait froidement : « J'ai été votre bonne femme quarante-neuf années et quatre mois, presque un demisiècle ; soyez content de cela. J'ai formé ici une nouvelle connexion qui durera à l'éternité.
Page 299 - Il m'a demandé mille choses sur la guerre et sur l'état présent de la religion, de la liberté et du gouvernement en France. Vous ne me demandez donc rien de votre chère amie madame Helvétius?
Page 152 - La conversation y était bonne , quoique un peu contrainte par la sévérité de Mme Necker , auprès de laquelle beaucoup de sujets ne pouvaient être touchés , et qui souffrait surtout de la liberté des opinions religieuses. Mais , en matière de littérature, on causait agréablement, et elle en parlait elle-même fort bien. Pour M.
Page 118 - Moraliste profond, apôtre de la liberté et de l'égalité, il a été le précurseur qui a appelé la nation dans les routes de la gloire et du bonheur ; et si une grande découverte appartient à celui qui l'a le premier signalée, c'est à Rousseau que nous devons cette régénération salutaire qui a opéré de si heureux changements dans nos mœurs, dans nos coutumes, dans nos lois, dans nos esprits, dans nos habitudes.
Page 439 - ... qu'en une telle situation on pouvait me pardonner d'être dégoûté d'écrire, etc. « Eh! oui, me dit-il, vous avez perdu, mais tout le monde en est là. Et moi aussi j'ai perdu mon état par la Révolution. » Sur cela me voilà jouant l'intérêt. Je lui demande quelle est l'espèce de perte qu'il a faite, quelle place il occupait, quel état il avait. Il me répond courageusement : « J'étais coiffeur de dames, et, ajoute-t-il, j'ai toujours aimé les mécaniques, et j'ai présenté à...

Informations bibliographiques