Études grammaticales sur la langue euskarienne, par A.T. d'Abbadie et J.A. Chaho

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Table des matières

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 35 - Parmi les étrangers , la première place est due à un linguiste marquant, professeur de littérature grecque et de langue hébraïque à la faculté des lettres de Toulouse.
Page 46 - ... Moguel lui-même. Saint-Sébastien, Baroja, 4829.] 43 p. in-12. Brochure en faveur de Lécluse. — Vendue 2 fr. Burgaud des Marêts et 32 fr. Fr. Michel. Deux parties, une en basque et une en espagnol; cette dernière a été écrite, dit-on, par don Pascual Iturriaga, beneficiado de Hernani. XLIV. Sermon sur la montagne en grec et en basque, précédé du paradigme de la conjugaison basque, par PL LE'CLUSE.
Page 43 - ... suivant, ainsi que les réflexions dont il l'accompagne : Gudu izpirituala, etc. , NJD Donibane Lohitzuco yaun Apheçac berrirà Escararat itzulia. ( Combat spirituel , traduit de nouveau en basque, par NJD , curé de Saint— Jean-de-Luz*. ) Toulouse, chez Robert, 1750, petit in-12, de 355 pages. Cette traduction est fort soignée ; le dialecte est celui du pays de Labourd. Nous y apprenons par une approbation signée de Robin, curé de Villefranque, qu'il existait alors une traduction plus...
Page 6 - Partie d'oraison in-variable qui se place entre deux termes, qu'elle lie ensemble en exprimant un rap-port de l'un avec l'autre.
Page 41 - tb xaXcv échappe à l'intelligence du barbare; au point de « vue philosophique, la langue de Virgile est un patois, la « langue de Racine un jargon ; » c'est ainsi encore qu'il prétend que le mot samscrada (sanscrit) correspond exactement au basque erdara, qui signifie langage mixte, embrouillé, imparfait, ténébreux. M. Chaho croit que les CeltoScythes (nos indo-européens) avaient une grammaire analytique, une déclinaison originairement...
Page 44 - ... Confession, Vitoria, in-8°. « Cet ouvrage , dit M. d'Abbadie, auquel nous avons emprunté cet article et le précédent, cet ouvrage est en biscayen ; il est l'abrégé d'un travail plus considérable du même auteur, contenant des instructions générales pour faire une bonne confession. C'est un volume in-8° de 3 ou 400 pages , et qui est écrit dans le dialecte guipuzcoan que l'auteur possédait aussi fort bien.
Page 19 - ... la pluralité des paradigmes de déclinaison et de conjugaison , l'usage d'un nombre duel , des pronoms possessifs suffixes comme en arabe, d'une conjugaison celtique, et de quelques noms conjonctifs qui ne se détachent pas. La langue géorgienne a comme le basque et le finnois un grand nombre de dialectes et quelques autres caractères d'une langue primitive; mais ses affinités avec...
Page 24 - Jalen nayo, je reste à manger. Dans plusieurs cas, le mexicain emploie à la fois des préfixes et des suffixes. G. de Humboldt a très bien montré que le verbe basque se dédouble dans la Formation des verbes syncopés : c'est ainsi que yakiten dut a formé d-aki-t. u.
Page 46 - Carrican n° 66. 1828. (Le Nouveau Testament de notre seigneur Jésus-Christ , traduit en basque du Labourd. Bayonne, imprimerie de Lamaignere, rue Bourgneuf, n° 66. 1828.) In-8°, de 584 pages, plus 3 feuillets de titres et de table, et 3 pages d'errata. « Cette traduction , dit M. d'Abbadie , diffère, quant au premier évangile, de la publication de 1825. Elle n'a ni avantpropos ni désignation d'auteur. Le basque n'est pas pur, et le style offre plusieurs locutions patoises.
Page 6 - Dictionnaire fagt : ^Partie invariable du discours, qui se joint avec les verbes et les adjectifs, et qui les modifie de diverses manières.

Informations bibliographiques