Images de page
PDF
ePub

LES PÈRES

DE

L'ÉGLISE LATINE

TYPOGRAPHIE DE CH, LAHURE Imprimeur du Sénat et de la Cour de Cassation

rue de Vaugirard, 9

[ocr errors]

DE

L'ÉGLISE LATINE

LEUR VIE, LEURS ÉCRITS, LEUR TEMPS

PAR J. F. NOURRISSON
Professeur de philosophie à la Faculté des lettres de Clermont

TOME I

PARIS

LIBRAIRIE DE L. HACHETTE ET Cie

RUE PIERRE-SARRAZIN, N° 14

(Près de l'École de médecine)

1856

|

INTRODUCTION.

Un bénédictin, Dom Bonaventure d'Argonne, auteur d'un ouvrage plein de sens, intitulé : De la lecture des Pères', rapporte que les ecclésiastiques de Constantinople demandèrent aux empereurs chrétiens la permission, qu'ils obtinrent, de jeter au feu les poëtes lyriques grecs, pour substituer à leur place les poésies de saint Grégoire de Nazianze, quoique ce ne fussent pas des modèles d'élégance. Et le savant religieux ajoute « qu'ils montrèrent en cela plus de zèle pour la pureté des meurs que de ménagement pour les belles lettres ?. »

Nous avons vu, de nos jours, se renouveler les mêmes ' arts d'une piété indiscrète. On s'est imaginé qu'il y avait chez les Pères une littérature sacrée qu'on pourrait substituer avec avantage à la littérature profane. Saint Basile, par exemple, et saint Augustin ont semblé des précepteurs préférables à Démosthène et à Cicéron, et, pour

[merged small][ocr errors][ocr errors]
« PrécédentContinuer »