Les Intellectuels et l'Europe sous la République de Weimar

Couverture
Manfred Gangl, Hélène Roussel
Les Editions de la MSH, 1993 - 263 pages

La réconciliation de l'esprit et de la politique dans un sens démocratique et républicain ne s'est jamais vraiment effectuée dans l'histoire allemande. La République de Weimar est considérée comme une période extrêmement féconde dans le domaine intellectuel et artistique ; en même temps, elle est citée comme exemple dès lors qu'il s'agit de démontrer le rapport fort précaire des intellectuels allemands à la démocratie libérale. Peut-on parler pour autant d'une "République sans républicains", d'une "République mal-aimée" ou encore accuser les intellectuels weimariens d'avoir contribué à l'échec de la première république allemande ?

 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Table des matières

Section 1
1
Section 2
13
Section 3
27
Section 4
55
Section 5
87
Section 6
101
Section 7
115
Section 8
127
Section 12
185
Section 13
203
Section 14
205
Section 15
218
Section 16
219
Section 17
231
Section 18
233
Section 19
249

Section 9
147
Section 10
159
Section 11
163
Section 20
260
Droits d'auteur

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques