De la Chine, ou description générale de cet empire, Volume 2

Couverture

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 46 - ... de son accroissement. La plante du pied est revêtue d'une semelle de cuir dur comme la corne , et qui déborde tout autour; c'est de cette même substance dont sont formés les ongles. Les oreilles de l'éléphant sont très-longues ; il s'en sert comme d'un éventail ; il les fait remuer et claquer comme il lui plaît; sa queue n'est pas plus longue que l'oreille , et n'a ordinairement que deux pieds et demi ou trois pieds de...
Page 412 - En même temps mettre sur un feu modéré un vase à trois pieds, dont la couleur et la forme indiquent de longs services; le remplir d'une eau limpide de neige fondue; faire chauffer cette eau jusqu'au degré qui .suffit pour blanchir le poisson ou rougir le crabe; la verser aussitôt dans une tasse faite de terre de...
Page 58 - États qui se prétendent plus policés. On lui envoie des barques pour sauver l'équipage ; on fait plonger et jeter des filets dans la mer pour recouvrer les marchandises , et l'on n'épargne rien pour remettre le vaisseau en état de continuer sa route. La même loi, qui accorde protection et assistance à tous les vaisseaux naufragés , existe à la Chine.
Page 412 - ... d'un thé choisi ; l'y laisser en repos jusqu'à ce que les vapeurs, qui s'élèvent d'abord en abondance, forment des nuages épais, puis viennent à s'affaiblir peu à peu , et ne sont plus enfin que quelques légers brouillards sur la superficie; alors humer sans précipitation cette liqueur délicieuse, c'est travailler efficacement à écarter les cinq sujets d'inquiétudes qui viennent ordinairement nous assaillir. On peut goûter, on peut sentir; mais on ne saurait exprimer cette douce...
Page 409 - ... de tomber. Des ouvriers assis autour d'une table longue et basse, couverte de nattes sur lesquelles on met les feuilles, sont occupés à les rouler. La platine de fer étant échauffée jusqu'à un certain degré par un petit feu allumé dans le fourneau, qui est dessous, on met sur cette platine quelques livres de feuilles nouvellement cueillies. Ces feuilles, fraîches et pleines de sève, pétillent quand elles touchent la platine, et c'est l'affaire de l'ouvrier de les remuer avec toute...
Page 142 - Ticn-fey> sont construits à la chinoise. Dans un grand nombre de temples et de bâtimens publics , on voit des tables de pierre et de marbre où sont gravés des caractères chinois à l'honneur des empereurs de la Chine, depuis l'empereur Hong- ou jusqu'à ce jour.
Page 173 - Après tous ces officiers , qui ont une inspection générale sur toutes les provinces de l'empire , viennent les gouverneurs des villes du premier , du second et du troisième ordre. Les...
Page 416 - Son odeur est si forte , que si on en » renferme un sachet dans un ballot , dans » des herbages , ou dans une caisse de pa» piers, elle la leur communique de manière
Page 58 - La première regarde la sortie des ports. Quand on attend la veille ou le jour du départ pour demander ses patentes ou dépêches , il arrive très-souvent qu'on ne les obtient pas , et que les vaisseaux manquent leur voyage ; ce qui occasionne des pertes immenses et qui peuvent ruiner pour toujours un négociant. Il faut De|a avoir soin de solliciter ses dépêches un...
Page 23 - On ne les cultive que fur les montagnes & les coteaux , & on les feme comme nousfemons notre froment, vers la fin de Décembre ou dans les premiers jours de Janvier , temps auquel finit la faifon des pluies; il n'eft pas tout-à-fait trois mois en terre , & il rapporte beaucoup.

Informations bibliographiques