Histoire du règne de Charles-Quint en Belgique, Volume 2

Couverture
Émile Flatau, 1858 - 10 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 353 - Dieu soit loué de ce que ce n'est pas moi qui « commence la guerre , et de ce que le roi de « France veut me faire plus grand que je ne »( suis ; car en peu de temps , ou je serai un bien « pauvre empereur, ou il sera un pauvre roi de
Page 395 - Heu estoit l'Empereur en tel desespoir, que la nuict il se retira en Flandres avec cent chevaux, laissant tout le reste de son armée. Et ce jour là Dieu nous avoit baillé noz ennemis entre les mains, que nous ne voulûmes accepter : chose qui depuis nous cousta cher; car qui refuse ce que Dieu presente de bonne fortune, par apres ne revient quand on le demande.
Page 341 - C'est un rocher haut et droict, sortant d'une montagne à laquelle je pense qu'autrefois estoit assemblé ; mais par ceux qui...
Page 135 - C'est ainsi que , dans les provisions qui eurent lieu ces jours passés, ne furent pas compris quelques gentilshommes espagnols, gens de bien , qui étaient ici depuis un certain temps , et qui , par leurs services, méritaient d'être placés. On leur pré1 Guillaume de Croy.
Page 86 - Chievres qu'il estoit estonné de quoy il donnoit tant de travail à l'esprit de ce jeune prince, veu qu'il avoit le moyen de l'en soulager.
Page 135 - ... de sorte que l'évêque craint que tout ne marche de cette manière, et avec d'autant plus de raison qu'il ya encore beaucoup de personnes riches du temps du Roi Catholique, qui chercheront à se faire employer ainsi. On a été jusqu'à prétendre que le doyen de Louvain, qui est là-bas, avait reçu quelque chose; mais l'évêque ne le croit pas, parce qu'il tient ledit doyen pour un saint homme. Il est vrai que ni la religion, ni aucune autre vertu, n'influe à cet égard sur les naturels...
Page 298 - ... contribuèrent également à hâter et à accroître ses indispositions. Il n'avait jamais eu une santé tout à fait inaltérable. Dans sa jeunesse, il avait ressenti des accès nerveux qui ressemblaient à des attaques d'épilepsie et que son historien Sepulveda appelle de ce nom*. A la fin de 1518 et au commencement de 1519, deux de ces attaques l'avaient renversé sans connaissance, l'une pendant qu'il jouait à la paume, l'autre pendant qu'il entendait la grand'messe dans Saragosse.
Page 327 - Recherches sur la vie et les travaux des graveurs de médailles, de sceaux et de monnaies des Pays-Bas. Bruxelles, 1858, in-8°, 486 p.
Page 97 - Chièvres, qui, ainsi qu'on l'a dit plus haut, est le principal personnage du gouvernement, est natif de France, de père et mère français; et tous les autres qui participent actuellement aux affaires sont Français aussi, ou sont tellement attachés à la France, que cela revient au même. Ils tiennent le prince...
Page 179 - Français (parlant avec le respect qui leur est dû) n'observent ni la vérité, ni l'amitié, et il est probable qu'ils l'observeront moins encore envers le prince, notre seigneur, à cause de la jalousie qu'ils ont de ce qu'il est plus grand et plus puissant seigneur que leur maître. Il faut donc s'attendre qu'ils...

Informations bibliographiques