Huetiana ou pensées diverses de M. Huet

Couverture
chez Jacques Estienne, 1722 - 436 pages

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page xii - La Reine de Suéde, qui, après avoir abdiqué la Couronne , s'étoit tranfplantée à Rome pour toujours, voulut l'attirer auprès d'elle en 1659. Mais l'ayanture de Bochart , demandé avec tant d'ardeur , & puis oublié dès qu'il parut , l'empêcha de fuccomber à la tentation de voir l'Italie. On le...
Page xii - Ces feize ans , il les paffa dans la patrie , fans emploi, tout à lui & à fes livres ; ne fe dérangeant que pour venir tous les ans fe montrer un ou deux mois à Paris. f 69 HlSTOÏR-ï Pendant ce temps-là , il eut des lueurs de fortune , dont il ne fut point ébloui'.
Page 4 - Litérature qui vivoient alors , & je recherchai leur amitié par mes vifites ou par mes lettres. Je fus connu d'eux , je fus aimé deplujlieurs , & je crus avoir part à Feftime .de quelques-uns.
Page 30 - ... & épuifées par une longue culture. On ne. voit plus de ces grappes énormes que rapportèrent les efpions deMoyfe de la terre de Chanaan.
Page 134 - ... car elles ne font pas toutes égales. Je dis du vélin plutôt que du papier , parce que je fuis perfuadé qu'il peut être plié & réduit en un plus petit efpace que le papier. Cela étant fuppofé , je dis enfuite qu'un morceau de vélin de cette grandeur pourroit tenir dans fa largeur une ligne qui contiendroit trente vers ; & qu'il pourroit tenir dans fa hauteur deux...
Page 3 - Je cède volontiers, disait-il, à beaucoup de gens « studieux , la gloire du succès de leurs études ; mais, « pour l'amour des lettres , je ne le cède à personne « du monde. J'ai apporté cette passion en naissant.
Page 247 - ... contenues dans cet ouvrage étoient nouvelles, peu connues, & découvertes par la méditation & les réflexions d'un efprit pénétrant & clairvoyant. Qu'au lieu de les qualifier Maximes , il eût été bien plus convenable de les appel 1er Réfltxiont morales.

Informations bibliographiques