Images de page
PDF
ePub

SI.er Du Tribunaldu Juge de paix comme Juge de police.

139. Les juges de paix connaîtront exclusivement, 19 Des contraventions commises dans l'étendue de la criromune chef-lieu du canton ; -2.o Des contraventions dans les autres communes de leur arrondissement, lorsque, hors le cas où les coupables auront été pris en flageant délit, les contraventions auront été commises par des personnes non domiciliées ou non présentes dans la commune, ou lorsque les témoins qui doivent déposer n'y sont pas résidans ou présens ;-3.0 Des contraventions à raison desquelles la partie qui réclame conclut , pour ses dotamages intérêts, à une somme indéterminée ou à une somme excédant quinze francs ; -4° Des contraventions forestières poursuivies à la requête des particuliers ; – 5.o Des injares verbales ; - 6. Des affiches, annonces, ventes, distributions ou débits d'ouvrages, écrits ou gravures, contraires aux mours-.7.0 De l'action contre les gens qui font le méticr de deviner et pronostiquer, ou d'expliquer les songes.

140. Les juges de paix connaîtront anssi , mais concurrerament avec les maires, de toutes autres contraventions commises dans leur arrondissement.

141. Dans les communes dans lesquelles il n'y a qu'un jnge de paix, il connaitra seul des affaires attribuées à son tribunal : les greffiers ct les huissiers de la justice de paix feront le service pour les affaires de police.

142. Dans les communes divisées en deux justices de prix ou plus, le service au tribunal de police sera fait saccessivement par chaque juge de paix , en commençant par le plus ancien : il y aura , dans ce cas, un greffier particulier pour le tribunal de police.

143. Il pourra aussi, dans le cas de l'article précédent, y avoir deux sections pour la police: chaque section sera tenue par un juge de paix ; et le greffier aura un commis assermenté pour le suppléer.

144. Les fonctions du ministère public, pour les faits de police, seront remplies par le commissaire du lieu où sirgera le tribunal : en cas d'empêchement du comnissaire de police, ou s'il n'y en a point, elles seront remplies par le maire, qui pourra se faire remplacer par son adjoint.- S'il y a plusienrs commissaires de police, le procureur général près la cour royale nommera celui ou ceux d'entre eux qui feront le service.

145. Les citations pour contravention de police seront faites à la requête du ministère public, ou de la partie qui réclame.-- Elles seront notifiées par un huissier ; il

en sera laissé copie au prévenu, ou à la personne civilement responsable.

146. La citation ne pourra être donnéc à un délai moindre que vingt-quatre heures, outre un jour par trois myriamètres, à peine de nullité tant de la citation que du jugement qui serait rendu par défaut. Néanmoins cette nnl. lité ne pourra être proposée qu'à la première audience, avant toute exception et défensc. Dans les cas urgens, les délais pourront être abréges et les parties citées à conparaître même dans le jour, et à heure indiquée, en vertu d'une cédulc délivrée par le juge de paix.

147. Les parties pourront comparaître volontairement et sur un simple avertissement, sans qu'il soit besoin de citation.

148. Avant le jour de l'audience, le juge de paix pourra, sur la réquisition du ministère public ou de la partie civile, estimer ou faire estimer les dommages, dresser ou faire dresser des procès-verbaux, faire ou ordonner tous actes requérant célérité.

149. Si la personne citée ne comparaît pas au jour et à l'heure fixés par la citation, elle sera jugée par défaut.

150. La personne condamnéc par défaut ne sera plus recerable à s'opposer à l'exécution du jugement, si elle ne se présente à l'andience indiquée par l'article suivant; sauf ce qui sera ci-après réglé sur l'appel et le recours en cassation.

151. L'opposition au jugement par défaut pourra être faite par déclaration en réponse au bas de l'acie de signification, ou par acte notifié dans les trois jours de la signification, outre un jour par trois myriamètres. - L'opposition emportera de droit citation à la première audience après l'expiration des délais, et sera réputée non avenue si l'opposant ne comparaît pas.

152 La personne citée comparaîtra par elle-même, ou par un fondé de procuration spéciale.

153. L'instruction de chaque affaire sera publique, à peine nullité. Elle se fera dans l'ordre suivant:

- Les procès-verhaux , s'il y en a, seront lus par le greffier;Les témoins, s'il en a été appelé par le ministère public on la partie civile, seront entendus s'il y a lieu: la partie civile prendra ses conclusions ; -- La personne citée proposera sa défense , et fera entendre ses térpoins , si elle en a amené ou fait citer, et si, aux termes de l'article suivant, elle est recevable à les produire ; – Le ministère public résumera l'affaire et donnera ses conclusions : la partie citée pourra proposer ses observations ;-- Le tribunal de police prononcera le jugement dans l'audience ou l'ins

truction aura été terminéc, et, au plus tard, dans l'auCT dience suivante.

154. Les contraventions seront prouvées, soit par proThe cès-verbaux ou rapports, soit par témoins à défaut de

rapports et procès-verbaux, ou à leur appui. — Nul ne sera admis, à peine de nullité, à faire preuve par témoins outre ou contre le contenu aux procès. verbaux ou rapports des officiers de police ayant reçu de la loi le pouvoir de constater les délits ou les contraventions jusqu'à inscription de faux. Quant aux procès-verbaux et rapports faits par des agens, préposés ou ufficiers auxquels la loi n'a pas accordé le droit d'en être crus jusqu'à inscription de faux, ils pourront être débattus par des preuves contraires, soit écrites, soit testimoniales, si le tribunal juge à propos de les admettre.

155. Les témoins feront à l'audience, sous peine de nullité, le serment de dire toute la vérité, rien que la vérité; et le grelfier en tiendra note, ainsi que de leurs noms, prénoms , âge, profession et demeure, ct de leurs principales déclarations.

156. Los ascendans ou descendans de la personne prévenue, ses frères et scurs ou alliés en pareil degré, la femme ou son mari, même après le divorce prononcé (1), ne seront ni appelés ni reçus en témoignage, sans néanmoins que l'audition des personnes ci-dessus désignées puisse opérer une nullité, lorsque , soit le ministère pu-. blic, soit la partic civile, soit le prévenu, Ac se sont pas opposés à ce qu'elles soient entendues.

157. Les ténioins qui ne satisferont pas à la citation , pourront y, être contraints par le tribunal, qui, à cet effet et sur la réquisition du ministère public, prononcera dans la même audience, sur le premier défaut, l'amende, ct en cas d'un second défaut, la contrainte par corps.

i58. Le témoin ainsi condamné à l'amende sur le premier défaut, et qui, sur la seconde citation, produira , devant le tribunal, des excuses légitimes, pourra , sur les conclusions du ministère public, être déchargé de l'amende.- Si le témoin n'est pas cité de nouveau, il pourra volontairement comparaître par lui, ou par un fondé de procuration spéciale, à l'audience suivante

pour présenter ses excuses, ct obtenir, s'il y a lieu, décharge de l'amende.

159. Si le fait ne présente ni délit ni contravention de police, le tribunal annullera la citation et tout ce qui

1

(1) Loi du 8 mai 1816. Art. 1.or « Le divorce est aboli.»

aura suivi, et statuera par le même jugement sur les demandes en dommages-intérêts.

16o. Si le fait est un délit qui emporte une peine eorrectionnelle ou plus grave, le tribunal renverra les parties derant le procureur du Roi.

161. Si le prévenu est convaincu de contravention de police, le tribunal prononcera la peine, et statuera par le même jugement sur les demandes en restitution et en dommages-intérêts.

162. La partie qui succombera sera condamnée aux frais , même envers la partie publique.- Les dépens seront liguidés par le jugement.

163. Tout jugement définitif de condamnation sera motivé, et les termes de la loi appliquéc y seront insérés, à peine de nullité. — Il y sera fait mention, s'il est rendu en dernier ressort ou en première instance.

164. La minute du jugement sera signée par le juge qui aura tenu l'audience, dans les vingt-quatre heures au plus tard, à peine de vingt-cing francs d'amende contre Ic greffier, ci de prise à partie, 's'il y a lieu , tant contre le greffier que contre le président.

165. Le ministère public et la partie civile poursuivront l'exécution du jugement, chacun en ce qui le concerne. S II. De la Juridiction des Maires comme Juges de police.

166. Les maires des communes non chefs-lieux de canton connaîtront, concurremment avec les juges de paix, des contraventions commises dans l'étendue de leur com: mune, par les personnes prises en lagrant délit, ou par des personnes qui résident dans la commune ou qui sont ' présentes, lorsque les témoins y scrunt aussi résidans ou présens, et lorsque la partie réclamante concluera pour ses dommages-intérêts à une somme déterminée, qui n'excédera pas celle de quinze francs. - Ils ne pourront jamais connaître des contraventions attribuées exclusivement anıx juges de paix par l'article 139, ni d'aucune des matières dont la connaissance est attribuée aux juges de paix considérés comme juges civils.

167. Le ministère public sera exercé auprès du maire, dans les matières de police, par l'adjoint; en l'absence de l'adjoint, ou lorsque l'adjoint remplacera le maire comme juge de police, le ministère public sera exercé par un membre du conseil municipal , qui sera désigné à cet effet

par

le procureur du Roi, pour une année entière. 168. Les fonctions de greffier des maires dans les affaires de police, seront exercées par un citoyen que le maire proposera, et qui prêtera serment en cetto qualité au

tribunal de police correctionnelle. Il rcccvra, pour ses expéditions, les émolumcns attribués au greffier du juge de paix.

169: Le ministère des huissiers ne sera pas nécessaire pour les citations anx partics ; elles pourront être faites par un 'avertissement du maire , gui annoncera au défen. deur le fait dont il est inculpé, le jour et l'heure où il doit se présenter:

170. Il en sera de même des citations aux témoins; elles pourront être faites par un avertissement qui indiquera le moment où leur déposition sera reçue.

171. Le maire donnera son audience dans la maison commune; il entendra publiquement les parties et les témoins.- Seront, au surplus, observées les dispositions des articles 149, 150, 151, 153, 154, 155, 156, 157, 158, 159 et 160, concernant l'iustruction et les jugeruens au tribunal du juge de paix.

S III. De l’Appel des Jugemens de police. 172. Les jugemens rendus en matière de police pourront être attaqués par la voie de l'appel, lorsqu'ils prononceront un emprisonnement, ou lorsque les amendes, restitutions et autres réparations civiles cxcéderont la somme de cinq francs, outre les dépens.

173. L'appel sera suspensif.

174. L'appel des jugemens rendus par le tribunal de lice scra porté au tribunal correctionnel : cet appel sera interjeté dans les dix jours de la signification de la sentence personne ou domicile: il sera suivi et jugé dans la même forme que les appels des sentences des justices de paix.

175. Lorsque, sur l'appel, lc procureur du Roi ou l'une des parties le requerra, les témoins pourront être entendus de nouveau,

et il

pourra même en être entendu d'autres.

176. Les dispositions des articles précédens sur la solennité de l'instruction, la nature des preuves, la forme, l'authenticité et la signature du jugement définitif, la condamnation aux frais, ainsi que les peines que ces articles prononcent, seront communes aux jugemens rendus , sur l'appel, par les tribunaux correctionnels.

177. Le ministère public et les parties pourront, s'il y a lieu , se pourvoir en cassation contre les jugemens rendus en dernier ressort par le tribunal de police, ou contre les jugemens rendus par le tribunal correctionnel, sur l'appel des jugemens de police.

Le reconrs aura lieu dans la forme et dans les délais qui seront prescrits,

po

« PrécédentContinuer »