Images de page
PDF
ePub
[graphic]

SOCIÉTÉ DES FERMES FRANÇAISES DE TUNISIE Société Anonyme au Capital de Un Million de francs. – Siège social : Tunis, rue d'Autriche, n° 16 bis

L'Assemblée générale des actionnaires a eu lieu le 28 avril dernier à Tunis. Elle a approuvé à l'unanimité les comptes et le bilan présentés par le Conseil, elle a autorisé le Conseil à émettre 6.000 obligations de 500 francs 4 1/2 % dont le produit sera affecté uniquement à des opéralions immobilières, telles que achat d'immeubles bâlis ou non bâtis, achat de terrains urbains ou suburbains, prêts hypothécaires.

Les rapports du Conseil et du Commissaire sont adressés franco à toute personne qui le demande.

Créé en 1866
LE MEILLEUR DES TONIQUES ET APÉRITIFS

[graphic]

BYRRH

VIN GÉNÉREUX ET .QUINQUINA
HORS CONCOURS. — EXPOSITION UNIVERSELLE DE PARIS 1900
Le BYRRH est une boisson savoureuse, éminemment tonique et hygiénique.

Il est fait avec des vins vieux exceptionnellement généreux, mis au contact de Quinquina et d'autres substances a mères de premier choix. Il emprunte à toutes ces substances un arôme agréable et de précieuses propriétés cordiales, et il doit aux vins naturels qui seuls servent à sa préparation sa haute supériorité hygiénique.

On le consomme à toute heure : soit pur à la dose d'un verre à Bordeaux; soit dans un grand verre, étendu d'eau ordinaire ou d'eau de seltz. Il devient alors une boisson très agréable et rafraichissante, sans perdre aucune de ses propriétés hygiéniques.

Exiger la Marque
VIOLET FRERES, à THUIR (Pyrénées-Orientales)

PARIS. - IMPRIVERIE F. LEVE, RUE CASSETTE. 17,

[merged small][merged small][graphic][merged small][merged small][merged small]

Maurice Muret........... Les déboires coloniaux de l'Allemagne......... 65

Pierre Ma................ Les emprunts des colonies françaises de 1904 à 1905

[ocr errors]

J.-H. Franklin ........... L'agitation musulmane dans l'Afrique du Nord... 85

Léon Jacob .............. Les chemins de fer africains. – Afrique du Nord et Afrique Orientale...

......

[ocr errors]

CHRONIQUES DE LA QUINZAINE

Renseignements politiques. — France. Discours de M. G. Leygues, ministre des Co'onies,

au banquet du Congrès colonial. Le « Livre jaune » sur la Conférence d'Algésirus. Angleterre. Discours de sir Edward Grey sur la politique étrangère. — Autriche-Hongrie. Le conflit douanir austro-serbe. – Russie. Déclarations du général Trépof sur la situation de l'Empire. La question agraire. — Maroc. La mission de M. Jalmusi à Fez... 110

Renseignements économiques. – Production et consommation du cacao dans le monde.

- Les négociations commerciales franco-suisses...................................

23

Nominations officielles..

.........

Bibliographie. — Livres et Revues..........

CARTES ET GRAVURES
Les chemins de fer d'Algérie et de Tunisie.
Les chemins de fer de l'Egypte et du Soudan Egyptien ..............

RÉDACTION ET ADMINISTRATION 19-21 RUE CASSETTE - PARIS. 8. – Téléph. 732.84.

Abonnement annuel
France et Colonies, 15 francs ; Etranger et Union postale, 20 francs

La Livraison : France : 0,75; Etranger : 1 fr.

Gros lotin

LOTERIE

[ocr errors]

Le billet : Un fr. · Ecrire Coste-Pizot, agent général, Prést de l'Omnium, Comploir National des Loteries Officielles, 65,Bd Sébastopol, Paris. Joindre env. affr. 10 c. par 5 billets. En ajout. 2f. vous recevrez 1 an, l'Anti-Tuberculeux avec liste gratis.

Créé en 1866
LE MEI-LEUR DES TONIQUES ETIAPÉRITIFS

[graphic]

BYRRH

VIN GÉNÉREUX ET QUINQUINA
HORS CONCOURS. – EXPOSITION UNIVERSELLE DE PARIS 1800
Le BYRRH est une boisson savoureuse, éminemment tonique et hygiénique.

Il est fait avec des vins vieux exceptionnellement généreux, mis au contact de Quinquina et d'autres substances amères de premier choix. Il emprunte à toutes ces substances un arôme agréable et de précieuses propriétés cordiales, et il doit aux vins naturels qui seuls servent à sa préparation sa haute supériorité hygiénique.

On le consomme à toute heure : soit pur à la dose d'un verre à Bordeaux; soit dans un grand verre, étendu d'eau ordinaire ou d'eau de seltz. Il devient alors une boisson très agréable et rafraichissante, sans perdre aucune de ses propriétés hygiéniques.

Exiger la Marque
VIOLET FRERES, à THUIR (Pyrénées-Orientales)

REVUE SUD-AFRICAINE
LA PLUS RÉPANDUE. - LA MIEUX DOCUMENTÉE

Pour favoriser le développement du Commerce et del'industrie en France

SOCIETE ANONYME. - CAPITAL : 300 MILLIONS PARAISSANT DEPUIS 1893

Siège social : 54 et 56, rue de Provence. Seul Journal hebdomadaire renseignant de façon abso

Sucrursales : 134, rue Réaumur (place de lument complète sur les valeurs de Mines d'Or et, la Boursc'; 6, rue de Sèvres, à Paris. en général, sur toutes les entreprises de l'Afrique. ABONNEMENT :

Dépôts de fonds à intérêts en compte ou à échéance France et Algérie, 20 fr. par an; Etranger, 25 fr. par an

fiselaus des dépois de 3 à 5 ans. 3120,0 net d'impôt

Clitocmbre ; - Ordres de Bourse (France et EtranEnvoi de Numéros Spécimens sur simple demande

ger); - Scuscriptions sans frais ; — Vente aux quiadressée à l'Administration : 14, rue Taithout, Paris,

chets de valeurs livrées immédiatement(Obl.de Ch. de fer, Obl, et Bons à lots, etc.) ; – Escompte et encaissement de Coupons français et étrangers ; - Mise en règle de titres; -- Avances sur titres ; - Escompte et Encaissement d'effets de com

merce; - Garde de Titres; - Garantie contre le LAXATIVE - DEPURATIVE

remboursement au pair et les risques de non vériAntiglaireuso - Antibilieuso fication des tirages; – Virements et chèques sur DEPOSES Guérison sûre et certaine de la la France et l'Etranger; — Lettres de crédit et

Billets de crédit circulaires ; — Change de mon

naies étrangères; – Assurances (Vie, Incendie, Assainissemont rationnel de l'Intestin, du Sang et do L'Apparell digestit. _ Prix du Flocon de 20 doses: 2'50 franco.

Accidents), etc. GUINET,Ph, 1, Rue Saulnier, Paris (9.Ar') et toutes Pharmaglos.

LOCATION DE COFFRES-FORTS (com artiments depuis 5 fr. par mois; tarif décroissant en propoʻtion

de la durée et de la dimensiun)

82 sicursales, agences et bureaux à Paris et dans la BanEMPHYSÈME lieue; 187 agences en Province; 2 agences à l'Etranger (Londres

53, Old Broad Street, et Saint-Sébastien (Espagne); corresponet toutes les OPPRESSIONS

danis sur toutes les places de France pide l'Etranger. Guérison par POUDRE et CIGARETTES ESCOUFLAIRE Correspondant en Belgique : SOCIÉTÉ FRANÇAISE DE BANQUE M. L.BRUNEAU, Pharmacien à Lille, en voie GRATIS et FRANCO UNO | ET DE DEPOTS, BRUXELLES, 60, rue Royale. - ANVERS : 22, BOITE D'ESSAI avec NOMBREUX CERTIFICATS DE GUÉRISONS I place de Meir.

[ocr errors]
[ocr errors]
[graphic]
[graphic]

M. L. DEBROAS, 10, rue Nouvelle, Paris (IX), est seul chargé de la publicité merciale, industrielle et financière des Questions Diplomatiques et Coloniales

QUESTIONS
DIPLOMATIQUES ET COLONIALES

LES DÉBOIRES COLONIAUX DE L'ALLEMAGNE

Les colonies allemandes traversent depuis quelque trois ans une « maladie de croissance » assez grave. Elles souffrent, dans leur corps, si l'on peut dire, et dans leur âme. Elles sont profondément et diversement atteintes.

Nous avons exposé dans cette revue, l'automne dernier, deux affections, graves entre toutes, qui sévissaient alors à la surface du corps colonial allemand : nous voulons parler des révoltes d'indigènes qui éclatèrent simultanément ou à peu près dans les deux principales colonies que l'Empire possède dans l'Est et le Sud-Ouest africains. La paix, à l'heure qu'il est, n'est pas complètement rétablie encore dans ces deux territoires. Dans le Sud-Ouest africain, la campagne de répression est particulièrement dure et c'est à peine si l'on entrevoit maintenant la cessation prochaine des hostilités. Cette expédition contre les Herreros aura été, en tout cas, extrêmement coûteuse. Et l'opinion publique allemande, qui compte malgré tout pour quelque chose dans l’Empire, envisage avec ennui la perspective d'une lourde carte à payer. Sa mauvaise humeur a été encore accrue par les déclarations récentes de personnes autorisées réduisant à fort peu de chose les « possibilités » de cet établissement sud-africain, même pacifié'. Le moment était donc fort mal venu pour découvrir au corps colonial allemand une autre maladie grave. Un pauvre homme qui est en train de guérir avec peine de la rougeole n'aime point à s'entendre dire qu'il est menacé d'une méningite.

C'est pourtant une épreuve de cette sorte que traverse présentement l'organisme colonial allemand. Une série de faits dénoncés à grand fracas vient de manifester chez ceux qui pré

i Ci, un article du major général Leutwein dans la Deutsche Revue du mois de mai 1906. (Que peut-on faire encore du Sud-Ouest africain ?).

QUBST. DIPL. BT Col. — T. III. – N° 226. - 16 JUILLET 1906.

sident à ses destinées, soit dans les colonies mêmes, soit à Berlin, à la section coloniale du ministère des Affaires étrangères, un état d'esprit des plus fâcheux, voire une indignité absolue. Il y a lieu en effet de tenir pour acquise l'indignité du haut fonctionnaire dont les méfaits au Cameroun ont amorcé le scandale actuel : nous avons nommé M. Jesko de Puttkamer.

Sans doute, les gouverneurs de cette sorte sont rares dans les colonies allemandes. M. de Puttkamer n'en représente pas moins une figure assez caractéristique. Il incarne, poussé à l'extrème, tourné en « charge », si l'on veut, le type du mauvais fonctionnaire colonial allemand. La manière dont il entra dans l'administration, la carrière rapide qu'il y fit, l'impunité dont il bénéficia si longtemps, tout cela est instructif au plus haut point et jette un jour piquant sur les meurs de la bureaucratie. A ce titre, l'odyssée de M. Jesko de Puttkamer mérite de nous arrêter tout d'abord quelques instants.

* * La famille de Puttkamer jouit, dans les milieux officiels prussiens, d'une haute influence et d'un grand prestige. La princesse de Bismarck appartenait, comme on se rappelle, à cette noble gens. Et un Puttkamer fut naguère ministre prussien. Aujourd'hui, à vrai dire, ce bon serviteur de la monarchie est mort, mais il eut le temps, avant de disparaître, d'appeler les faveurs officielles sur son fils Jesko. En quoi il rendit à son pays un bien médiocre service. Une renommée douteuse s'attachait en effet à ce jeune homme. Une association dont il faisait partie comme étudiant en droit l'avait « démissionné » naguère avec éclat. Or, pour qu'on traitat de la sorte un Puttkamer, il fallait que celui-ci eût commis, en vérité, une faute bien lourde. Au demeurant, il convient que jeunesse se passe et l'on connait des étudiants en droit pleins de turbulence qui ont donné des magistrats intègres et des pères de famille modèles. Malheureusement, telle ne fut point l'évolution de M. Jesko de Puttkamer, de l'adolescent terrible que ses camarades d'études appelaient familièrement : der tolle Jesko (Jesko le Toqué). Admis par faveur à une fonction judiciaire, M. de Puttkamer y témoigna d'une incompétence si notoire et d'une humeur si extravagante qu’on se vit forcé de lui retirer sa charge au plus vite. Un autre, démonétisé sans retour, eût végété obscur, en quelque emploi infime; mais la famille de Puttkamer s'entremit et « Jesko le toqué » fut repêché. Son inaptitude à juger les blancs était désormais bien établie ; mais M. de Puttkamer avait peut-être les qualités qui

« PrécédentContinuer »