Loin des yeux, près du coeur: Les États et leurs expatriés

Couverture
Presses de Sciences Po - 344 pages
Les expatriés citoyens de seconde zone voire traîtres à la patrie , souvent privés de tout ou partie de leurs droits politiques, furent, aux 19e et 20e siècles, les enfants pauvres de la nation. Depuis une trentaine d'années, à la faveur des évolutions du système migratoire mondial et des transformations technologiques permettant des relations à distance, les migrants conservent plus de liens avec leurs pays d'origine.Ils participent activement aux débats sur la définition ou la redéfinition de la nation et favorisent la formation d'un espace transétatique de négociation pour la satisfaction de leurs revendications en termes de nationalité, de représentation politique, etc.Loin des yeux, ils se situent désormais plus près du coeur de la nation. Nombre dEtats, émergents et développés, mettent en oeuvre des politiques de lien avec leurs ressortissants à l'étranger. Cest précisément l'intér?t de cet ouvrage novateur que de présenter, à partir dune quinzaine de pays, un panorama de ces transformations anciennes et contemporaines.Stéphane Dufoix est maître de conférences en sociologie à lUniversité Paris-Ouest Nanterre la Défense et membre de lInstitut universitaire de France. Carine Guerassimoff, sinologue et politologue, est chercheur associé au Laboratoire SEDET-Université Paris VII. Anne de Tinguy est professeur des universités ? lINALCO et au CERI- Sciences Po.Avec les contributions de Cecilia Baeza, Laurie Brand, et Grégoire Delhaye, Joëlle Garriaud-Maylam, Daouda Gary-Tounkara, Jesus Martinez Salda?a, Bénédicte Michalon, Francesco Ragazzi, Ingrid Therwath, Guido Tintori, Judit Tóth, Lina Venturas.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Informations bibliographiques