Il était une fois la légion d'honneur: de la croix des braves au ruban rouge

Couverture
Harmattan, 2008 - 270 pages
0 Avis
Fondée en 1802 par Bonaparte et reflet, à son origine, de la France impériale dont le sort se jouait sans cesse sur les champs de bataille de l'Europe, la Légion d'honneur avait largement récompensé ses soldats, ne laissant qu'une part infime au mérite civil. Forgée dans le fracas des victoires de l'épopée par l'héroïsme de la troupe que galvanisait l'Empereur, elle allait survivre à sa légende napoléonienne et, s'ouvrant peu à peu à la société civile, allait accompagner et souvent précéder le passage tumultueux d'une société militaire à une société industrielle. Cette translation, occupant presque tout le XIXe siècle, a bouleversé les idées reçues et les historiens ne devaient plus seulement s'attacher à des dates comme celles de Valmy, d'Austerlitz ou d'Iéna mais devaient aussi s'intéresser à celles de la création de la Caisse d'épargne, du percement du canal de Suez ou de la découverte du vaccin de la rage, en se penchant surtout sur les hommes qui les avaient accomplis avec leurs positions, leur sang, leur vie. Napoléon 1er, avait donné à la Légion d'honneur un incomparable éclat que n'avait pu ternir, bien au contraire, le désastre de Waterloo. Napoléon III avait su lui réinsuffler un prestige que n'avait pas entamé la honte de Sedan. Grâce aux qualités humaines et morales de grands chanceliers tels que les généraux Faidherbe, Février, Davout et Florentin, elle allait traverser les vingt premières années d'une IIIe République naissante agitée, tout en restant sur le plan national et international la plus convoitée des décorations. Si généreusement qu'elle se soit démocratisée, la Légion d'honneur reste une distinction désignant des individus les uns par rapport aux autres, individus qui, petits ou grands, civils ou militaires, héros souvent tragiques, ont contribué à tisser au fil des années depuis son origine l'histoire de la Légion d'honneur telle que je l'ai développée dans le présent ouvrage.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Informations bibliographiques