Images de page
PDF
ePub
[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

Précieuses dépouilles du martyr que nous célébrons, vous sortez de ces lieux souterrains où la nouvelle Rome, mère des martyrs, porte dans ses entrailles ceux que l'ancienne Rome , idolâtre et enivrée du sang des saints , a persécutés. Heureuse la France qui vous ouvre son sein avec cette pieuse pompe ! heureux le jour qui éclaire cette fète ! heureux nous-mêmes, mes frères, à qui Dieu donne de la pouvoir célébrer ! Fleurissez , revêtez-vous de gloire, sacrés ossemens, et répandez dans toute la maison de Dieu une odeur de martyre ; Ossa pullulent de loco suo,

Ne tardons pas, mes frères, à expliquer le vrai esprit de cette fête. Voici deux bieris qui nous sont présentés. D'un côté, l'exemple d'un martyr; de l'autre, ses reliques. Son martyre, c'est l'exemple qu'il faut imi. ter ; le dépôt de ses reliques demande notre culte. Considérons donc dans les deux points de ce discours; premièrement, ce que c'est qu’un martyr; secondement, le culte qui est dû à son corps.

O Sauveur, qui l'avez foriné ce martyr, qui du haut du ciel avez regardé son combat avec complaisance, qui êtes descendu dans la lice pour combattre et pour vaincre en lui, qui l'avez enfin couronné; venez en inoi, donnez-moi une bouche enflammée et digne de louer celle du témoin qui vous a si

Duneuse!nent contessé. Marie, mere du we le tous les martyrs, intercedez pour 2005. Ive, Maria.

PREMIER POLYT. Vad on lit, mes frères, les magnifi jues pruinesses fuites à l'église, on y trouve kes suis de la terre qui en servnt les nourcers, et qui viendront en silence baiser es æres vestiges ; on aperçoit la plenique les nadons qui doit venir à elle, et enTer en foule dans la porte de Fevangile. A e spetacie disparaissent jusqu'aux moinitus mages de persecution. Ou est tenté de wire que Dieu, qui tient les exeurs des annees dans ses mains, et qui aime sun salse comme tout homme aine son propre orps, loit tenir en bride toutes les puissances amanes, pour conserver à ses enfans une temneile paix. Mais autant, dit Dieu aux sinmes, que le ciel est élevé au-dessus de à terre, autant mes voies et mes pensées unt ( 2-lessus des votres. Voici done ce

i pense, lui à qui seul appartient la azesse. Il a trouvé dans ses protonds coneuis qu'il est meilleur de permettre que les zos arrivent pour les changer en biens, zela ne les perinettre jamais. Et en effet, CH-il de plus divia que de commander 3. Da nene, et de le rendre bon ? Conale tait-il, mes frères ? dit saint Augusa

tin. C'est qu'il donne à l'iniquité le cours qu'il lui plait selon ses desseins. Il ne fait pas l'iniquité ; mais en la laissant échapper d'un côté plutôt que d'un autre, il la règle, il la domine, il la fait entrer dans l'ordre de sa providence. Ainsi illaisse la fureur s'allumer dans le coeur des princes païens : force leur est donnée contre les sacrifices, et ils affligent les saints du Très-haut. Mais ne craignez rien ; la persécution ne peut être que bonne dans la main de Dieu. Le sang des martyrs sera une semence féconde pour multiplier les chrétiens. Le vaisseau sera agité par une cruelle tempéte, mais les va, gues ne pourront l'engloutir. L'église s'étendra sur les nations jusqu'aux extrémités de l'univers, pendant méme qu'elle répandra tant de sang. Quand après trois cents ans de persécution elle aura lassé les persécuteurs, et montré qu'elle est indépendante de toutes les puissances liumaines, alors elle daignera recevoir à ses pieds les Césars pour les soimettre à Jesus-Christ. Cependant ceux qui s'imaginent renverser le vrai Dieu c'est par lui quüls sont soutenus. C'est lui qui se joue de tous leurs projets , et qui fait servir leur rebellion méine' à l'accomplissement des siens. Par la persécution, il prépare à la vraie religion des témoins, mais des témoins qui en scelleront la vérité de leur propre sung. Par la persécution, il prépare aux per,

[ocr errors]

111. As mutres de furuvers, qui dure I Tre -i icme craindre. j Suureur V.is eu mi ne peuvent ter que le corps. gerar inte curse des siens:cruries *** pus erreint. Volei ce qui rute peur

[ocr errors]

2:n je seri 2011 duzdessus du rucre. 3 DIC 1 eur toer, bes beres, et de distin

Nu i bus ceur duito il est sui : Lisbe rii . ie e pias there. et il le presente *Chieve su pusstea,et i la wciCR

[ocr errors]
« PrécédentContinuer »